Steaks de haricots azukis

Pour changer un peu des steaks traditionnels de boeuf hachés, j’ai voulu essayer d’en faire avec des haricots azukis. J’ai eu un vrai coup de foudre en rayon en voyant ces haricots rouges miniatures. Avec plus de 23g de protéines aux 100g, on peut dire qu’ils ont tout pour plaire : des valeurs nutritionnelles géniales et un super goût! Il semblerait qu’on s’en serve notamment au Japon en pâtisserie pour leur saveur légèrement sucrée.

Ma version de steak est végétarienne,, parce que j’utilise un oeuf pour lier le tout. J’ai lu qu’o pouvait le remplacer par du tofu soyeux pour la version vegan, mais je ne suis pas familière avec ce genre de produits. Je ne saurais vous dire si le résultat obtenu est satisfaisant aussi. On peut également tenter de remplacer l’oeuf par des graines de chia.

Quoiqu’il en soit, c’est très simple à réaliser. Il suffit de penser à faire tremper les haricots toute une nuit avant de pouvoir les cuire et s’en servir.

Ingrédients :

  • 500g de haricots azukis cuits
  • 1 oeuf
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 5cl d’eau de cuisson
  • 2 càs de farine de lupin (40g)
  • sel, poivre
  • épices au choix paprika, cumin, coriandre
  • flocons d’avoine (facultatifs)

Voici les haricots tels qu’on les trouve en magasin bio, puis après une nuit de trempage et environ 40 minutes de cuisson dans de l’eau bouillante salée. Réservez 500g de haricots cuits et égouttés pour la suite de la recette.

Émincez grossièrement un oignon et une gousse d’ail.

dav

Mixez les haricots cuits avec l’oignon, l’ail, l’eau de cuisson, l’oeuf, la farine de lupin, le sel et les épices. Assaisonnez bien pour obtenir un steak vraiment savoureux. Le plaisir à le déguster ne doit pas venir de la simple satisfaction à se passer de viande pour une fois lol.

Formez les steaks à l’emporte-pièce. J’ai obtenu 7 steaks avec un emporte-pièce de 7cm de diamètre.

Réservez au frais pour les « figer » ou congeler les pour plus tard en les déposant sur une plaque sou une assiette recouverte de papier sulfurisé. Une fois bien congelés, vous pouvez les stocker dans un sac congélation, sans qu’ils ne s’accrochent les uns aux autres.

dav

Je les ai poêlés avec un filet d’huile de sésame grillé en les saupoudrant sur les deux faces de flocons d’avoine, jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Je pense que c’est aussi faisable au four, environ 15′ à 180 degrés sur une face, puis 10′ de plus sur la deuxième face.

dav

Il faut les manipuler délicatement, mais cela se fait plus facilement que je le pensais, notamment s’ils ont été réfrigérés ou congelés au préalable. Je les ai servis au déjeuner pour les enfants et moi :

  • dans un bun au petit épeautre intégral, dont la recette est disponible ici. J’ai simplement remplacé 150g de farine de blé par le petit épeautre, je trouve ça encore meilleur.
  • avec un peu de ketchup… bio, ça compense le produit transformé? :p C’est notre dernière bouteille, je ne pense pas en racheter.
  • et une tranche de fromage à raclette, vegan mission definitely aborted, try again xD
  • Le burger était accompagné de brocolis et maïs poêlé avec un peu de sauce soja. Eh oui le combo burger/frites n’est pas obligatoire, soyons raisonnables.

Bref l’expérience s’est avérée très satisfaisante et j’en ai refaits depuis. Grâce aux épices, c’est très savoureux, vraiment délicieux.

dav

La recette imprimable se trouve ici.

Bon appétit !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.