Gâteau manioc

le

S’il fait partie de l’alimentation quotidienne en Afrique, ce tubercule est bien moins connu en Europe Occidentale. A la Réunion, on en trouve très facilement au marché. Petite, ma grand-mère m’en faisait des galettes sucrées. C’est une recette que je refais avec plaisir pour mes enfants qui en mangent avec autant de bonheur que moi. Cette fois-ci en achetant du manioc, j’ai voulu réaliser le gâteau Réunionnais traditionnel. Je n’ai trouvé aucune recette satisfaisante sur le net ou dans mon livre de cuisine locale, alors j’ai demandé conseil aux copines. C’est la merveilleuse Françoise du blog La faim des bananes (que je ne présente plus !) qui m’a gentiment filé les notes prises pendant la réalisation du sien. J’ai fait quelques modifications, mais cela m’a permis d’avoir une super base pour préparer mon gâteau.

Le résultat était au-delà de mes espérances ! Il faut dire que le souvenir que j’avais de ce gâteau, que j’aimais pourtant, était celui d’un gâteau de supermarché lol. Alors la version faite maison est encore plus savoureuse, tout en étant assez fidèle à l’originale. Je vous livre donc la recette que je referai à coup sûr, mais pas trop souvent car, vous allez le constater, les grands classiques de la gastronomie locale (quelque soit la région concernée) sont rarement les plus light.

Précision linguistique, on dit « gâteau manioc » en créole et non pas « gâteau au manioc ». Je suis restée fidèle au nom d’origine.

Vous aurez besoin d’ajuster les dosages en fonction de la quantité  de manioc net (épluché et râpé) que vous obtiendrez. Aucune difficulté particulière à prévoir, juste un peu de temps.

dav

Ingrédients :

  • 1,3kg de manioc net
  • 200g de sucre
  • 80g de cassonade
  • 65g de lait demi écrémé
  • 5 œufs
  • 250g de beurre* + pour le moule
  • 2-3 bouchons d’anisette ou de rhum
  • 1 gousse de vanille ou vanille liquide

* Je réduirai à 200g la prochaine fois. Ce devrait être possible de garder un gâteau gourmand, même en réduisant la dose.

dav

Épluchez le manioc, enlevez bien les 2 épaisseurs de peau (la brune et la rose). On ne garde que la partie bien blanche. Puis râpez finement la chair, ici avec le cylindre le plus fin des râpes de mon Kitchen Aid. Pour obtenir 1.3kg net, j’ai eu besoin de 3 beaux tubercules.

Faites tremper le manioc pendant 2 fois 20 minutes.

Le site mi-aime-a-ou.com indique : « Vous ferez attention de jeter le dépôt qu’il y aura dans le fond de la bassine. Les tubercules et les feuilles de manioc contiennent du cyanure pouvant s’avérer toxique. Par conséquent, il importe d’éliminer cet élément ou d’en réduire substantiellement la quantité présente dans les tubercules et les feuilles afin de les rendre propres à la consommation humaine. »

Eh bien croyez-le ou non, je n’avais jamais fait tremper mon manioc avant ça! Je me contentais de l’éplucher et de le rincer à l’eau claire. J’ai finalement fait un bain de 30 minutes environ puis j’ai égoutté le manioc et je l’ai mis au frais pour la nuit. Bien entendu vous n’êtes pas obligé d’étaler la préparation sur deux jours, je fais souvent comme ça parce que ça m’arrange. Vous pouvez directement enchaîner avec les étapes suivantes.

Préchauffez votre four à 180 degrés.

Faites fondre le beurre. Dans le bol du robot, mélangez les ingrédients suivants : manioc râpé, œufs, sucre, vanille, anisette ou rhum. Versez le beurre fondu et le lait. Mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène, assez fluide.

dav

Beurrez un moule et versez la pâte à l’intérieur. J’ai utilisé un moule de 26cm de diamètre, semblable à celui-ci. Il était archi plein, mais aucune importance le gâteau ne gonfle pas.

dav

Enfournez pour environ 1h15. Au bout d’une heure j’ai recouvert mon gâteau avec une feuille d’alu pour éviter que cela ne dore trop. Le temps de cuisson devra être ajusté en fonction de la quantité de pâte. On doit obtenir un gâteau doré. N’hésitez pas à faire le test de la lame de couteau. Elle peut être un peu collante mais elle doit ressortir sans résidus de pâte.

dav

J’ai photographié le gâteau peu de temps après sa sortie du four, alors il était encore un peu fondant au centre. Je l’ai trouvé tellement beau, impossible d’attendre! Il se raffermit ensuite en refroidissant. Réservez-le au frais lorsqu’il est à température ambiante.

dav

A déguster quand on veut dans la journée, par pure gourmandise ❤

La recette imprimable est disponible ici.

Bonne dégustation !

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.