Bretzels

Je n’avais jamais pensé à réaliser mes bretzels maison. D’ailleurs, cela ne m’évoquait pas grand chose si ce n’est un petit amuse-bouche industriel, rien à voir avec ce pain brioché salé à la forme originale. On lui prête diverses origines. Il est principalement consommé en Alsace, en Allemagne, au Luxembourg sur les marchés de Noël. Sa forme torsadée et sa couleur foncée le rendent tout particulier. Je vous dévoilerai dans la recette comment le façonner et lui donner cette belle robe brune.

C’est en voyant ceux de marie_roudiere sur Instagram que j’ai découvert ce concept qui m’a immédiatement mis l’eau à la bouche. Elle avait préparé une version au fromage, qui une fois fendue, servait de pain à sandwich. Il ne m’en fallait pas plus pour être convaincue. J’ai choisi de réaliser la recette d’un blog surnommé Rock the Bretzel pour mettre toutes les chances de mon côté. Eh bien je n’ai pas été déçue. Il y a des recettes que l’on apprivoise rapidement et celle-ci en fait définitivement partie. Je n’aurais pas pu rêver mieux. J’ai légèrement réduit la quantité de lait.

Le bretzel rappelle la mauricette, un autre petit pain Alsacien. Quant à leur cuisson, elle se fait en deux temps comme celle des bägels. Globalement, c’est très simple à réaliser, surtout si on a l’habitude de faire de la boulange.

Ingrédients

Pour une dizaine de bretzels

  • 500g de farine
  • 280cl de lait demi-écrémé
  • 30g de beurre
  • 10g de sel
  • 7g de levure boulangère
  • gros sel (topping)
  • 2L d’eau
  • 75g de bicarbonate de soude

Préparation

Commencez par faire tiédir le lait dans une casserole et délayez la levure de boulanger si elle n’est pas instantanée. Laissez mousser 10 minutes environ. J’utilise la levure sèche instantanée Bruggeman, disponible en jardinerie. Elle est très simple à utiliser et vendue en format de 500g, ce qui est très pratique pour moi. On n’a pas besoin de la diluer au préalable.

Dans la cuve du robot équipé du crochet, mélangez la farine avec le beurre mou, le lait, la levure et le sel. Laissez pétrir une dizaine de minutes jusqu’à ce que la pâte se détache des parois. Lorsque c’est possible, rassemblez la pâte en boule avec les mains. Puis couvrez la cuve à l’aide d’un torchon ou d’une assiette et laisser la pâte pousser, à l’abri des courants d’air, jusqu’à ce qu’elle double de volume.

Sur un plan de travail fariné, dégazez la pâte avec la paume de la main. Divisez la pâte en 10 pâtons de taille égale. Roulez chaque pâton en un long boudin d’une cinquantaine de centimètres. Façonnez chacun d’eux en forme de bretzel, comme sur la photo ci-dessous. Déposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou d’une Silpat, soudure vers le bas. Si vous avez l’impression que le bretzel ne tient pas, c’est normal. J’ai eu la même impression à ce stade, mais après la pousse et la cuisson, ils ne bougeaient pas du tout.

Laissez les bretzels pousser une petite heure de plus. Le temps de l’apprêt dépendra de la température ambiante. S’ils gonflent bien, inutile de patienter trop longtemps pour passer à la suite.

dav
bretzels pendant l’apprêt

Préchauffez le four à 220 degrés.

Faites bouillir l’eau avec le bicarbonate de soude. C’est ce qui va colorer les bretzels. J’ai pesé et photographié la quantité de bicarbonate pour que vous ayez une idée du volume requis. Plongez-les un par un dans l’eau bouillante. On peut en cuire 3 ou 4 à la fois, selon la taille du fait-tout, en les immergeant bien à l’aide d’une spatule pour qu’ils cuisent des deux côtés. A l’aide de cette même spatule, sortez-les délicatement de l’eau au bout d’une trentaine de secondes. Reposez-les sur les Silpat. Renouvelez donc l’opération pour chaque bretzel.

A l’aide d’une lame de boulanger, faites une ouverture sur la partie basse de chaque bretzel et saupoudrez de gros sel. Vous pouvez également varier avec des graines ou du fromage. J’ai privilégié la version classique pour un premier essai.

Enfournez pour 15 minutes en surveillant. Ce temps de cuisson était parfait pour mon four, n’hésitez pas à ajuster en fonction du vôtre. Les bretzels sont bruns en fin de cuisson. La croûte extérieure est croustillante et à l’intérieur, la mie est moelleuse. Les petits grains de sel viennent apporter de la gourmandise. Ce contraste est divin !

Je les ai servis au dîner, fendus dans l’épaisseur pour obtenir des sandwich, que j’ai garni de fromage frais, de jambon cru et de roquette. Ça a été une belle découverte pour les enfants et moi.

Les bretzels se congèlent sans problème. On peut donc conserver le surplus éventuel et le ressortir pour une autre occasion. Comme les buns à burger, je voudrais bien toujours en avoir en stock.

Bretzels (3)

Comment avez-vous prévu de manger les vôtres?

La recette imprimable se trouve ici.

Bonne dégustation !

Pour aller plus loin

Si la recette vous a plu, cliquez sur la petite étoile en bas de page pour liker (ça prend une seconde) ou partagez la avec les ami(e)s que ça peut intéresser.

Si vous réalisez la recette, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ou encore à m’envoyer une photo de votre réalisation pour que je la partage en story sur Instagram. Ça me fait toujours tellement plaisir !

C’est grâce à vous que je peux faire connaître mon travail. Un grand merci d’avance à ceux/celles qui prendront le temps de le faire ❤

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.