Samoussas au thon

Je rentre tout juste de nos vacances au ski et je suis quand même contente de retrouver ma petite routine et mon cher blog ❤ Voici une recette que j’aurais du partager cette semaine, mais impossible d’accéder à la version rédigée en ligne avant mon départ. Disparue! Heureusement que tout ceci est méticuleusement organisé et archivé :p

Ces samoussas étaient délicieux et il me tarde d’en refaire. Ils suivent la lignée des autres amuse-bouches Réunionnais typiques déjà présents sur le blog, à savoir : les bouchons, les bonbons piments ou encore les nems. J’ai choisi une version bien épicée au thon, assez proche je l’espère de ceux que l’on trouve au marché forain local.

dav

Ingrédients :

Pour 45-50 samoussas

  • 280g de thon en boîte égoutté
  • 2 gousses d’ail
  • 13g de gingembre frais épluché
  • 2 piments oiseau*
  • 2 càc de cumin en graines
  • 1 càc de curcuma
  • Environ 2 càc de sel
  • 2 blancs de poireaux (environ le même poids cru que le thon)
  • 1 filet d’huile d’olive ou d’huile neutre
  • 5cl d’eau environ
  • 1 paquet de feuilles de brick (une dizaine de feuilles) **
  • farine et eau pour la « colle »

* 1 seul piment si vous n’avez pas l’habitude de manger épicé

* ou idéalement des « spring rolls pastry » disponibles dans les boutiques d’alimentation Asiatiques, trèèès loin de chez moi :/

Fendez vos poireaux dans la longueur, puis rincez-les à l’eau claire pour retirer les impuretés et émincez-les finement. Dans un pilon, écrasez l’ail épluché et dégermé avec le piment haché et le gingembre.

dav

Dans un wok, faites chauffer l’huile et ajoutez le cumin et le curcuma. Laissez roussir à feu vif 1 minute.

sdr

Ajoutez la purée d’épices écrasée au pilon et laissez cuire à nouveau 1 minute.

Ajoutez les poireaux émincés. Mélangez. Ajoutez un peu d’eau pour déglacer. Salez. Laissez les légumes cuire comme pour une fondue de poireaux, sur feu moyen, à couvert, environ une quinzaine de minutes. Les légumes ne doivent pas accrocher, si besoin ajoutez un peu d’eau.

dav

Lorsque les poireaux sont fondants, ajoutez le thon égoutté et émietté. Mélangez le tout et laisser cuire quelques minutes pour que l’ensemble soit homogène en goût. Goûtez et rectifiez si besoin. Attention, la préparation peut vous sembler un peu trop épicée à ce stade, c’est normal. Une fois que les feuilles de brick sont garnies et cuites, cela s’équilibre.

dav

Passons au pliage ! Découpez chaque feuille de brick en 5 bandes de largeur égale. Préparez une « colle » dans un bol en mélangeant de la farine avec de l’eau pour souder. Garnissez et pliez vos samoussas.

dav

Réservez sur des assiettes recouvertes de papier sulfurisé, à stocker au congélateur ou au frigo en attendant de les cuire.

dav

Faites-les frire dans de l’huile chaude pendant 3-4 minutes jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Enfin, réservez sur du papier absorbant pour retirer (une partie) de l’excédent de gras.

dav

La recette imprimable se trouve ici.

mde

Bonne dégustation!

dav

Publicités

Pommes de terre à la suédoise (Hasselback) et sa sauce légère ail et fines herbes

Aujourd’hui c’est lundi, c’est donc le jour le jour idéal pour vous proposer une recette vegan. Pourquoi? Pour encourager le mouvement #lundivert et réduire sa consommation de produits animalier un jour par semaine par conscience écologique. C’est un petit geste comme un autre et pour moi, c’est une opportunité de plus pour vous proposer une recette différente.

Celle-ci est déjà super connue, mais je ne l’ai pas encore présentée sur le blog. C’est la recette toute simple qui en jette parce que les pommes de terre Hasselback (ou suédoises) sont super jolies 🙂

Pommes de terre Hasselback (suédoises) (5).jpg

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 1 kg de pommes de terre type Bintje
  • fleur de sel
  • thym
  • paprika
  • ail

Pour la sauce :

  • 2 yaourts natures, ici faits maison*
  • 1 càs de crème fraîche épaisse ou mascarpone (facultative)*
  • 2 gousses d’ail épluchées et dégermées
  • persil ou ciboulette
  • sel, poivre

* Pour la version vegan, privilégiez des yaourts/de la crème au soja.

Préchauffez le four à 200 degrés.

Lavez et brossez les pommes de terre sous l’eau pour qu’elles soient bien propres. Le résultat dépend beaucoup de la variété choisie. Je ne jure que par les Bintje, que ce soit pour les cuire au four ou en frites.

Entaillez chaque pomme de terre dans le sens de la longueur à intervalles régulières sans aller jusqu’au bout. Pour cela, on peut la placer entre deux baguettes chinoises (voir photo) afin de préserver la base et garder la patate entière.

dav

A l’aide d’un pinceau, badigeonnez d’huile d’olive. Parsemez des épices et herbes (ici paprika et herbes de Provence) au choix ainsi que de la fleur de sel.

dav

Enfournez pour 35 à 40 minutes, selon la taille des pommes de terre. Elles sont prêtes lorsque la chair est cuite et la peau bien dorée. Les tranches de patates vont s’écarter lors de la cuisson et cela rend vraiment bien esthétiquement.

dav

Pendant la cuisson, préparez la sauce en mélangeant les yaourts avec la crème épaisse, l’ail haché et les herbes. Salez et poivrez. Goûtez et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire. Enfin réservez au frais en attendant le service.

dav

Hors lundi vert, elles accompagnent à merveille une viande ou un poisson. Je les ai servies la dernière fois avec des bägels saumon-avocat pour remplacer les frites. Gourmandise quand tu me tiens… Sinon avec une belle salade, des champignons, de l’avocat, du tofu, des noix… vous avez un repas complet vegan!

dav

La recette imprimable est disponible ici.

Bon appétit!

Osso bucco de dinde à la milanaise

L’osso bucco je ne le connaissais que de nom. En faisant les courses, cela a attiré mon attention et en faisant quelques recherches rapides de recettes sur mon smartphone, j’ai pensé que cela pourrait nous plaire. Un bon petit plat mijoté pour l’hiver trouve toujours preneur à la maison. J’avais le choix entre plusieurs façons de le préparer et la version milanaise est celle qui m’a le plus attirée avec ses petits légumes. Je me suis donc inspirée de cette recette dans les grandes lignes et j’ai cuisiné ça à ma façon.

Osso bucco de dinde à la Milanaise (9).jpg

Ingrédients :

  • 1kg d’osso bucco de dinde
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 3 càs de farine
  • 3 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 4 belles carottes
  • 2 branches de céleri
  • 5 cl de vin blanc
  • 1 boîte de tomates concassées
  • sel, poivre
  • thym, laurier
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 2 verres d’eau

Commencez par singer la viande, c’est-à-dire l’enrober de farine avant de la faire dorer sur toutes ses faces, dans une cocotte bien chaude avec un filet d’huile d’olive. Réservez la viande dans un plat lorsqu’elle est bien dorée.

Pendant ce temps, préparez les légumes. Épluchez les oignons et les carottes, puis émincez-les. Épluchez et dégermez l’ail, puis réservez-le. Coupez le céleri en tronçons. On a rarement besoin d’une botte entière de céleri, donc lorsque j’en achète, je congèle les tiges et je sors uniquement ce dont j’ai besoin.

dav

Faites revenir les carottes, les oignons et le céleri. Déglacez les sucs de la cuisson précédente avec le vin blanc. Au bout de 2-3 minutes, ajoutez l’ail écrasé (avec un presse-ail). Ajoutez le thym et le laurier. Mélangez. Enfin versez le contenu de la conserve de tomates.

dav

Déposez la viande sur les légumes. Salez et poivrez. Ajoutez ensuite 2 verres d’eau et un cube de bouillon. Je fais le bouillon maison d’habitude, mais je n’en ai plus 😦

Portez à ébullition, puis baissez le feu et couvrez. Laissez mijoter ainsi pendant 1h à 1h30 jusqu’à ce que la viande se détache toute seule de l’os.

C’est le genre de plat qui est encore meilleur réchauffé. Je l’ai servi avec de l »épeautre, un vrai régal!

dav

La recette imprimable se trouve ici.

Bon appétit!