Galettes de manioc

Voici la recette des galettes de manioc de mon enfance. Ce sont des tubercules assez peu utilisées en Métropole. C’est bien dommage car ça ne coûte pas cher et on les trouve facilement en grandes surfaces dans le rayon primeur “exotique”. A la Réunion, on s’en sert principalement pour les desserts (en gâteau ou juste caramélisés par exemple) tandis qu’on les retrouve comme féculents dans la cuisine Africaine. Je ne les prépare pas tout à fait comme mes grands-parents le faisaient à l’époque et j’aurais tant aimé leur faire goûter les miennes…

C’est un aliment que j’aime beaucoup. Vous trouverez également la recette typique du gâteau manioc Réunionnais sur le blog en cliquant ici.

Galettes de manioc

Recipe by Priscilla L.Course: BeignetsCuisine: RéunionnaiseDifficulty: Facile
Portions

35

galettes
Temps de préparation

20

minutes
Temps de cuisson

40

minutes

Ingredients

  • 1 kg de manioc

  • 250g de sucre de canne

  • 4 càs de Rhum agricole

  • 1 gousse de vanille

Instructions

  • Épluchez le manioc. Il est constitué de plusieurs épaisseurs. Il faut enlever l’écorce brune, ainsi que la première couche rosée située juste en-dessous. Seule la chair blanche est comestible.
  • Râpez le manioc.
  • Enfin rincez et égouttez le manioc.
  • Fendez la gousse de vanille dans le sens de la longueur afin d’en extraire les graines. Ajouter les au manioc râpé. On peut ensuite couper la gousse grattée en petits morceaux et les incorporer dans la pâte.
  • Ajoutez le sucre en poudre ainsi que le rhum et mélangez.
  • Dans une poêle, faites chauffer de l’huile. Formez une petite boule à l’aide d’une cuillère et étalez la dans la poêle afin d’obtenir une galette bien ronde.
  • Laissez cuire environ 4 minutes sur chaque face. Vous pouvez en préparer environ une demie-douzaine simultanément.
  • Posez les galettes cuites sur du papier absorbant afin d’enlever l’excès de gras.
  • Dégustez les tièdes ou froids, éventuellement saupoudrés de sucre. Ils sont réussis s’ils sont croquants à l’extérieur et bien moelleux à l’intérieur. Un régal!

Notes

  • Ce tubercule (ainsi que ces feuilles) peuvent contenir des traces de cyanure, alors par précaution, il est mieux de le rincer, voire le laisser tremper, avant de la cuisiner. Cela dit, rassurez-vous, je n’ai jamais eu de problème.
  • Conservez la gousse de vanille grattée dans un bocal de sucre pour faire votre sucre vanillé maison.
  • J’utilise du Rhum Charrette, typique de la Réunion.

Pas à pas en images

Matériel

Pour aller plus loin

Si la recette vous a plu, cliquez sur la petite étoile en bas de page pour liker (ça prend une seconde) ou partagez la avec les ami(e)s que ça peut intéresser.


Si vous réalisez la recette, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ou encore à m’envoyer une photo de votre réalisation pour que je la partage en story sur Instagram. Ça me fait toujours tellement plaisir !


C’est grâce à vous que je peux faire connaître mon travail. Un grand merci d’avance à ceux/celles qui prendront le temps de le faire

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Rectte à essayer c’est certain! Je regarde toujours les racines de manioc avec curiosité… maintenant je sais quoi faire 🙂

  2. Combine d’huile mets-tu dans la poêle? Un petit filet ou une couche épaisse?

    1. supadupamom dit :

      Je fais en sorte d’en avoir sur toute la surface de la poêle et j’en ajoute en cours de cuisson. Les galettes n’ont pas besoin d’être immergées, il faut juste que chaque face puisse dorer.
      Merci pour ton commentaire, j’espère que la recette te plaira 😉

Laisser un commentaire