Samoussas au thon

Je rentre tout juste de nos vacances au ski et je suis quand même contente de retrouver ma petite routine et mon cher blog ❤ Voici une recette que j’aurais du partager cette semaine, mais impossible d’accéder à la version rédigée en ligne avant mon départ. Disparue! Heureusement que tout ceci est méticuleusement organisé et archivé :p

Ces samoussas étaient délicieux et il me tarde d’en refaire. Ils suivent la lignée des autres amuse-bouches Réunionnais typiques déjà présents sur le blog, à savoir : les bouchons, les bonbons piments ou encore les nems. J’ai choisi une version bien épicée au thon, assez proche je l’espère de ceux que l’on trouve au marché forain local.

dav

Ingrédients :

Pour 45-50 samoussas

  • 280g de thon en boîte égoutté
  • 2 gousses d’ail
  • 13g de gingembre frais épluché
  • 2 piments oiseau*
  • 2 càc de cumin en graines
  • 1 càc de curcuma
  • Environ 2 càc de sel
  • 2 blancs de poireaux (environ le même poids cru que le thon)
  • 1 filet d’huile d’olive ou d’huile neutre
  • 5cl d’eau environ
  • 1 paquet de feuilles de brick (une dizaine de feuilles) **
  • farine et eau pour la « colle »

* 1 seul piment si vous n’avez pas l’habitude de manger épicé

* ou idéalement des « spring rolls pastry » disponibles dans les boutiques d’alimentation Asiatiques, trèèès loin de chez moi :/

Fendez vos poireaux dans la longueur, puis rincez-les à l’eau claire pour retirer les impuretés et émincez-les finement. Dans un pilon, écrasez l’ail épluché et dégermé avec le piment haché et le gingembre.

dav

Dans un wok, faites chauffer l’huile et ajoutez le cumin et le curcuma. Laissez roussir à feu vif 1 minute.

sdr

Ajoutez la purée d’épices écrasée au pilon et laissez cuire à nouveau 1 minute.

Ajoutez les poireaux émincés. Mélangez. Ajoutez un peu d’eau pour déglacer. Salez. Laissez les légumes cuire comme pour une fondue de poireaux, sur feu moyen, à couvert, environ une quinzaine de minutes. Les légumes ne doivent pas accrocher, si besoin ajoutez un peu d’eau.

dav

Lorsque les poireaux sont fondants, ajoutez le thon égoutté et émietté. Mélangez le tout et laisser cuire quelques minutes pour que l’ensemble soit homogène en goût. Goûtez et rectifiez si besoin. Attention, la préparation peut vous sembler un peu trop épicée à ce stade, c’est normal. Une fois que les feuilles de brick sont garnies et cuites, cela s’équilibre.

dav

Passons au pliage ! Découpez chaque feuille de brick en 5 bandes de largeur égale. Préparez une « colle » dans un bol en mélangeant de la farine avec de l’eau pour souder. Garnissez et pliez vos samoussas.

dav

Réservez sur des assiettes recouvertes de papier sulfurisé, à stocker au congélateur ou au frigo en attendant de les cuire.

dav

Faites-les frire dans de l’huile chaude pendant 3-4 minutes jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Enfin, réservez sur du papier absorbant pour retirer (une partie) de l’excédent de gras.

dav

La recette imprimable se trouve ici.

mde

Bonne dégustation!

dav

Publicités

Brownie aux carottes, chèvre et noix de Pécan

Comme toutes les bonnes recettes, celle-ci est née d’un malentendu! J’ai décidé de participer à un concours culinaire, mais comme je fonce sans réfléchir, j’ai constaté bien après l’avoir réalisée et pris les photos qu’elle ne faisait pas partie des recettes éligibles. Néanmoins, ce qui est quand même plutôt arrangeant avec ma passion, c’est qu’elle se partage. Nous nous sommes vraiment régalés avec ce brownie inédit pour nos palais et j’ai le plaisir de vous en parler aujourd’hui pour que vous puissiez y goûter vous aussi.

Brownie carottes, chèvre et noix de Pécan (3).JPG

Je l’ai servi à l’apéro. Cette recette végétarienne convient tout à fait en substitut de cake salé par exemple. Qui plus est, je suis certaine qu’elle peut plaire à tous les récalcitrants aux légumes. La recette vient de là.

Ingrédients :

  • 400g de carottes
  • 200g de bûche de chèvre, ici 120g + 80g mimolette
  • 2 œufs
  • 1 cube de bouillon
  • 150g de farine
  • 120g de beurre fondu
  • 50g de noix de Pécan concassées
  • sel, poivre

Portez à ébullition un grand volume d’eau dans une casserole avec un cube de bouillon. Épluchez et découpez les carottes en rondelles et faites-les cuire dans le bouillon pendant une vingtaine de minutes jusqu’à ce qu’elles soient bien tendres.

Préchauffez le four à 200 degrés.

Dans le bol du robot équipé du batteur plat, mélangez la farine, le fromage émietté, les œufs, le beurre fondu et les noix. Salez et poivrez.

Brownie carottes, chèvre et noix de Pécan (5).jpg

Mixez les carottes égouttées pour obtenir une purée lisse. Ajoutez la purée à la pâte. Mélangez jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Versez la pâte dans un moule à brownie préalablement chemisé. Puis enfournez pour 30-35 minutes. Si le brownie dore trop vite, recouvrez-le d’une feuille d’aluminium. Pensez à vérifier la cuisson avec une pointe de couteau ou un cure-dent qui doit ressortir sec.

Brownie carottes, chèvre et noix de Pécan (6).jpg

Laissez refroidir pour pouvoir le démouler plus facilement. Vous pouvez le servir à l’apéro découpés en carrés. Ici il était froid, mais il doit être très bon tiède avec une petite salade si vous le servez en plat.

dav

Je l’ajoute à la liste de mes recettes chouchou ❤

Et à l’intérieur, ça donne quoi? La réponse en photo, il est moelleux avec les petits éclats de Pécan. Dé-li-cieux!

dav

La recette imprimable est disponible ici.

Bonne dégustation!

Bonbons piment

La recette originale vient du livre de Brigitte Grondin « Du bonheur dans votre assiette », mais nous (Bae et moi) avons augmenté les doses d’épices, pour se rapprocher au mieux du goût des vrais bonbons piments qu’on achète à la Réunion. Si vous n’avez pas trop l’habitude de manger épicé, vous pouvez réduire un peu et adaptez la fois suivante. Oui c’est tellement bon, que vous aurez envie d’en refaire 😀

dav

  • 500g de pois du Cap
  • 15g de sillon (cumin en graines)
  • 15g de sel
  • 5 gousses d’ail épluchées et dégermées
  • 4 tiges d’oignons verts (cives)
  • 4-6 piments oiseaux, selon le goût
  • 2 càs de curcuma

La veille faites tremper les pois du Cap (12h minimum). Puis épluchez-les. C’est rapide s’ils ont bien trempé.

 

Mixez-les finement au blender ou au presse-purée manuel. Nous avons obtenu une purée très (trop?) fine au blender, il a donc fallu ruser pour le façonnage. Je vous en parle plus bas.

Versez la purée de pois dans un saladier. Dans un pilon, écrasez le sillon avec le sel, l’ail et les piments. Ajoutez ces épices dans le saladier, avec le curcuma et les cives. Mélangez le tout. La pâte est prête !

Pour le façonnage, formez de petites boules de pâtes, légèrement aplaties, au milieu desquelles on peut faire un trou pour faciliter la cuisson. Ce n’est pas obligatoire, mais je les préfère trouées.

Comme je le disais plus haut, notre pâte était très fine, difficilement manipulable. J’ai donc formé les bonbons une plaque, recouverte de papier sulfurisé, que j’ai placés au congélateur pour qu’ils figent. Une fois congelés, je les ai tous mis dans un sac  et j’ai sorti plus tard ce dont j’avais besoin.

dav

Dans un bain de friture, faites cuire les bonbons piments 3-4 minutes jusqu’à ce qu’ils soient dorés. On obtient un beignet, croustillant et brun à l’extérieur ; moelleux et plutôt jaune au centre. Posez-les sur du papier absorbant pour éliminer l’excès d’huile.

dav

Ce sont les saveurs de mon enfance. Mes grands-parents en achetaient au marché forain et on les finissait avant de rentrer à la maison. Un vrai bonheur ! Mes enfants, qui ne connaissent la Réunion qu’en vacances, ont beaucoup aimé aussi. Je suis contente de leur transmettre ce petit bout de leur histoire.

dav

La recette imprimable est disponible ici.

Bonne dégustation!