Daube citrouille

Je reste dans la thématique Réunionnaise avec cette « daube citrouille » (en Créole, on fait souvent sauter les articles, donc on ne dit pas « daube de citrouille »). C’est un accompagnement à base de « citrouille péi », que je fais souvent à la maison avec du potimarron ou de la butternut. Je pense que n’importe quelle variété de courge fait l’affaire. C’est aussi simple que bon. Cette garniture ira très bien en complément de céréales (riz, boulgour, quinoa…) et d’une viande ou d’un poisson.

Daube citrouille (10).jpg

Ingrédients :

  • 1 courge
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail épluchées et dégermées
  • Thym
  • Huile d’olive
  • Sel poivre
  • Cives ou ciboulette (facultatives)

Coupez la courge (ici un potimarron) en gros dés, puis ôtez la peau au couteau. C’est plus simple que d’essayer de l’éplucher en la gardant entière. Émincez finement les oignons.

dav

Dans un fait-tout, faites chauffer un peu d’huile d’olive (à la Réunion on utilise plutôt de l’huile de tournesol) et faites revenir les courges, l’ail et les oignons ensemble. Ajoutez un petit verre d’eau et couvrez pendant une petite demi-heure. Salez et saupoudrez de thym. Si vous avez une branche de thym c’est encore mieux. NB : Je l’ai déjà fait avec de la butternut aussi, c’est très bon mais plus long à cuire.

dav

De temps en temps, mélangez et vérifiez la cuisson. C’est prêt lorsque la courge s’écrase toute seule. L’ensemble doit être homogène, sans qu’il ne reste beaucoup d’eau dans le fond du fait-tout.

dav

Poivrez en fin de cuisson. Goûtez et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.

dav

Avant de servir, on peut ajouter quelques tiges de cives émincées.

dav

Je vous avais dit que c’était vraiment simple 🙂 Je vous donne quand même une version imprimable par ici. Bonne dégustation!

 

 

Publicités

Confiture de Noël

Dans une semaine c’est déjà Noël, donc il faut que je m’empresse de vous donner quelques recettes dont celles-ci. Depuis l’année dernière, j’ai banni les calendriers de l’Avent de supermarché. Au lieu de ça, je propose 24 activités de famille ou gourmandises faites maison aux enfants. Ils en gardent de super souvenirs et je crois que je ne pourrai plus revenir en arrière. La confiture de Noël fait partie des petits cadeaux qu’ils reçoivent pendant l’Avent. Mon grand me la réclame depuis le mois de Novembre :p Elle est acidulée et savoureuse. Nous l’aimons beaucoup à la maison et elle fait partie de nos petits déjeuners de Décembre.

Même si vous n’avez jamais essayé de faire vos propres confitures, n’hésitez pas à essayer. C’est très facile et bien plus économique que ce que vous trouverez en grandes surfaces. La recette vient de et je l’ai à peine modifiée.

dav

Ingrédients pour 4 pots :

  • 750g de pommes
  • 500g de sucre
  • 200g de jus d’orange pressé
  • 1 càs de jus de citron
  • 1 càs d’épices à pain d’épices
  • 1 sachet de sucre vanillé*
  • 1 càc de vanille en poudre*
  • le zeste d’une orange
  • 1/2 sachet de Vitpris (facultatif)

* J’ai remplacé ces deux ingrédients par une gousse de vanille grattée, fendue, que j’ai laissé infuser pendant la cuisson de la confiture.

Pelez les pommes et retirez les trognons et les pépins. Coupez-les en dés.

Confiture de Noël (9).jpg

Pressez les oranges. Je crois que j’ai eu besoin de 2 oranges environ pour le jus.

Dans un saladier, mélangez tous les ingrédients : les dés de pommes, les jus d’orange et de citron, les épices à pain d’épices et la vanille ainsi que le sucre. J’ai filmé le saladier et je l’ai placé au frigo jusqu’au lendemain pour que tous les arômes se développent.

Confiture de Noël (8).jpg

Le lendemain, j’ai tout fait cuire dans un fait-tout pendant une petite demie-heure, jusqu’à ce que la pomme soit fondante. J’ai ajouté le Vitpris à mi-cuisson. Je ne pense pas que ce soit indispensable, puisque la pomme est naturellement riche en pectines, mais j’en mets systématiquement dans mes confitures pour la texture.

dav

Pendant la cuisson, placez une  petite assiette au congélateur. Lorsque vous pensez que c’est prêt, faites tomber une goutte de confiture sur l’assiette. Si elle coule (à gauche), poursuivez la cuisson. Si elle se fige (à droite), la confiture est prête. On est d’accord, cette photo est pédagogique, pas artistique ;p

dav

Retirez la gousse de vanille. Puis mixez à l’aide d’un plongeur.

dav

Remplissez immédiatement vos pots de confiture que vous aurez bien entendu lavé au préalable (couvercles également). Puis retournez-les pour faire le vide et garantir ainsi l’étanchéité et la conservation de vos confiture (quelques mois, voire années). Laissez refroidir complétement, avant de les remettre à l’endroit.

dav

Votre confiture de Noël est prête! Vous pouvez l’offrir en cadeau gourmand ou en profiter pendant les fêtes, comme nous :p

dav

La version imprimable est disponible par ici.

dav

Bonne dégustation!

 

 

Cake à la courge

Aujourd’hui je partage avec vous une recette de cake à la courge, aux saveurs automnales. Il n’y a rien de meilleur que les produits de saison et c’est le moment de profiter de toutes les variétés de courges disponibles.

Pour réaliser ce cake, j’ai utilisé les citrouilles d’Halloween qui ont servi de déco le jour J, sans grand intérêt gustatif, il faut bien l’avouer. En revanche, une fois cuisinées, elles apportent un moelleux incomparable et une saveur très originale à ce cake. Alliées au mélange de 4 épices et aux noix de Pécan, elles parfument délicieusement toute la cuisine pendant la cuisson.

J’ai mélangé de la farine de blé classique et de la farine d’engrain intégral (mieux connu sous l’appellation de petit épeautre) pour augmenter sa teneur en vitamines, minéraux, acides aminés…

Par portion, soit 1/10 de cake, on obtient :

  • 200 cal
  • 24.4g de glucides
  • 9.3g de lipides
  • 4g de protéines

Les photos ont été prises avec la complicité de mes enfants qui se sont amusés à aller me chercher de jolies feuilles dans le jardin et qui m’ont ramené des marrons de je ne sais où ^^’

dav

Ingrédients:

  • 250g de courge cuite
  • 100g de farine de blé T65
  • 100g de farine d’engrain intégral
  • 70ml d’huile neutre
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 2 oeufs
  • 80g de sucre
  • 1 càc de 4 épices
  • 4-5 noix de Pécan concassées

dav

Commencez par éplucher la courge. Pour cela, découpez-la d’abord en cubes pour vous faciliter la tâche.

Cake à la courge (10).jpg

Retirez les graines. Découpez des dés de chair que vous ferez cuire à la vapeur jusqu’à ce qu’ils soient tendres (20-25 minutes, environ). En général, j’en fais une grosse quantité en une fois, que je conserve dans un récipient en verre au frais et que j’utilise ensuite pour diverses préparations, sucrées ou salées.

Cake à la courge (11).jpg

Préchauffez le four à 180 degrés.

Dans le bol du robot équipé du batteur plat, réduisez les dés de courge cuits en purée, puis ajoutez les autres ingrédients. Je ne recommande pas d’ordre particulier parce le Kitchen Aid travaille bien tout seul. Si vous faites à la main, mélangez d’abord les poudres solides, puis ajoutez les ingrédients liquides en mélangeant régulièrement à l’aide d’une cuillère en bois.

Versez la préparation dans un moule à cake chemisé au besoin. J’utilise un moule en silicone. On est d’accord, cette photo n’a absolument aucun intérêt, je fais du zèle ;p

dav

Puis enfournez dans le four chaud pour 50 à 55 minutes en surveillant de temps en temps. Le dessus du cake doit être doré et la pointe du couteau sèche lorsqu’on le plante à l’intérieur.

dav

Laissez bien refroidir pour démouler puis le trancher facilement.

dav

Quelques photos de l’intérieur moucheté de jaune, on devine la courge mêlée à la pâte.

C’est prêt 🙂 J’espère que la recette vous plaira autant qu’à nous ❤

Bonne dégustation!

 

 

Cake aux patates douces et flocons d’avoine

Ce n’est plus un secret. Je voue un culte à la patate douce… et accessoirement aux flocons d’avoine, puisqu’on vient d’en commander 25kg 😂 Vis ma vie de mère de famille nombreuse 😉 Ils font partie des « bons glucides » à index glycémique modéré, voire bas : 46 pour la patate douce cuite et environ 55g pour les flocons d’avoine. Si on est intolérant au gluten, on peut remplacer l’avoine par des flocons de sarrasin par exemple.

dav

J’essaie toujours de varier les petits déjeuners proposés aux enfants. Après quelques semaines de cake végan à la compote, je leur propose des variantes de gâteau à la patate douce en ce moment. J’en cuis de grandes quantités pour préparer le gâteau à la caséine et j’en profite pour leur cuisiner un cake aussi. Ils ne sont pas difficiles, ils aiment toujours tout lol. C’est moi qui trouve ce cake irrésistible, rien que parce qu’il parfume toute la maison  pendant qu’il cuit dans le four.

Il est moelleux, gourmand, équilibré. Je le trouve parfait pour l’automne avec ses couleurs jaune orangé. Voici la version actuelle de ce cake. Je prévois juste de remplacer la farine T55 par du petit épeautre la prochaine fois.

cake-patates-douces-et-flocons-davoine-12.jpg

Ingrédients :

  • 250g de patates douces cuites
  • 100g de flocons d’avoine
  • 100g de farine T55
  • 3 œufs
  • 80g de miel
  • 60g d’huile de coco
  • 1 càc de levure chimique
  • quelques gouttes d’extrait de vanille

Valeurs nutritionnelles pour une portion, si on en compte 8 par cake. Si c’est trop riche, on en mange moins, c’est tout 😉

  • 244 cal
  • 30.8g glucides
  • 10.6g lipides
  • 5.9g protéines

cake-patates-douces-et-flocons-davoine-9.jpg

Épluchez les patates douces, puis rincez les sous l’eau. Celles que j’utilise sont bio et Françaises, elles sont belles, non? Ce rose, j’adore.

Coupez en gros dés et faites cuire à la vapeur pendant une petite demie-heure jusqu’à ce qu’elles soient tendres.

Préchauffez le four à 180 degrés.

Dans le bol du robot équipé du batteur plat, mélangez tous les ingrédients jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Versez dans un moule à cake, beurré si besoin. Enfournez pour environ 50 minutes, jusqu’à ce que le dessus du cake soit doré. Vous pouvez vérifier la cuisson avec une lame de couteau qui doit ressortir sèche du cake.

dav

Laissez refroidir avant de le démouler. Qu’est-ce que ça sent bon 😀

dav

Vous y voyez? Au coin du feu, sous le plaid, une tasse de thé fumante pas loin, un bouquin, une tranche de ce cake délicieux… C’est un peu ça, le bonheur. Et l’automne aussi ❤

dav

La version imprimable est disponible par ici.

Bonne dégustation 🙂

Soupe d’automne (low carb)

Comme promis, c’est une recette salée que je propose cette semaine, en parfaite adéquation avec la météo maussade de la rentrée des classes. C’est LA soupe que je fais toutes les semaines pendant l’automne et dont personne ne se lasse à la maison. Au retour de l’école, mon grand m’a demandé « ça sent la soupe, tu en as fait?! Trop bien! » Et alors au fond de moi, je suis contente, parce que c’est le genre de souvenir que je veux laisser à mes enfants, l’odeur de la soupe d’automne dans la maison quand il ne fait pas beau dehors, le réconfort d’un plat chaud après une longue journée…

Comme toutes les soupes, elle est super facile à préparer. Elle est onctueuse et gourmande. Rien à voir avec une soupe à l’eau, qu’on mange uniquement pour se donner bonne conscience, et qui va donner envie de se jeter sur un dessert compensatoire en fin de repas. Je vous donne les grandes lignes de ma recette, à vous d’adapter les dosages selon vos goûts comme d’habitude. Je la sers en entrée ou dans des bols à l’apéro.

Ingrédients :

    • Environ 500g de courge au choix, ici un potimarron + 1 tranche de courge musquée
    • 1 gros oignon
    • 2-3 blancs de poireaux
    • 100g de champignons de Paris
    • 20cl de crème liquide entière
    • 1/2L de bouillon d’os
    • 1 filet d’huile d’olive
    • sel, poivre

Soupe d'automne (low carb) (1)

1. On commence par la préparation des légumes. Epluchez l’oignon. Fendez les poireaux dans le sens de la longueur pour les laver. Réservez le blanc et un peu de vert comme moi, si vous aimez bien. Ôtez le pied des champignons puis passez les sous l’eau claire. Emincez tout ça grossièrement et faites-les revenir à feu doux dans un fait-tout avec l’huile d’olive, le temps de préparer les courges. Même si mes légumes sont bio, je retire la peau des potimarrons. Je vois parfois dans des recettes que certains la gardent, parce que c’est un peu compliqué à éplucher, mais je n’aime pas le goût que cela donne. Retirez les graines, puis coupez vos courges en gros dés et ajoutez-les dans le fait-tout. Couvrez et laissez cuire pendant une dizaine de minutes en remuant de temps en temps.

2. Pendant la cuisson des légumes, je m’occupe du bouillon d’os, sorti un peu à l’avance du congélateur. Je ne m’attarde pas sur le sujet, mais il y a une multitude de bonnes raisons de préparer soi-même son bouillon d’os (faire le plein de collagène et de glycine pour la santé articulaire par exemple). Si vous avez un boucher sympa, il ne vous fera même pas payer les os. C’est simple à préparer, c’est plus ou moins la même chose que pour le bouillon de poule dont vous pouvez trouver la recette ici. J’en prépare généralement en grande quantités et je le congèle dans de petites bouteilles. Ensuite je m’en sers dans la préparation des soupes, le riz pilaf, la sauce bolognaise… Bref! Je découpe la bouteille au couteau à pain, et je démoule ensuite le bouillon glacé que j’ajoute dans le fait-tout. Vous pouvez évidemment remplacer le bouillon d’os par un cube de bouillon du commerce, au moins en attendant de le faire maison :p

3. Salez et poivrez, puis mélangez à nouveau, et couvrez jusqu’à ce que le bouillon soit fondu. Vous devez avoir du liquide à hauteur.

Soupe d'automne (low carb) (8)

Si besoin ajoutez un peu d’eau, comme ci-dessous :

Soupe d'automne (low carb) (9)

Portez le tout à ébullition puis poursuivez la cuisson à feu doux pendant 20-30 minutes jusqu’à ce que les légumes soient tendres.

Il ne vous reste plus qu’à mixer la soupe. Enfin, ajoutez la crème liquide pour donner plus d’onctuosité juste avant de servir.

C’est prêt! Une entrée chaude et réconfortante pour les soirées où il fait frisquet dehors 🙂

Et là c’est le drame! Pas de photo de la soupe une fois dressée. Pour tout vous dire, je l’ai faite à l’avance dans l’après-midi et au retour de mon entraînement à la piscine, tout mon petit monde m’attendait sagement à table pour commencer à manger. Je n’ai pas eu le coeur de leur demander de patienter encore pour mes photos. Qu’à cela ne tienne, je la referai de toutes façons très bientôt et j’aurai l’occasion de vous ajouter les photos ultérieurement. Faute avouée, à demie pardonnée? 😀

Bon appétit!

Mini courges farcies au fromage à raclette et à la coppa

Tout est dit dans le titre! Bon app 😉
Comment ça, ça ne suffit pas? Alors je vais faire un tout petit effort rédactionnel ^^

Il s’agit d’une recette complète. Les féculents sont vraiment optionnels, n’en déplaisent aux nutritionnistes old school.  Si vous êtes également une « abeille » de la Ruche qui dit Oui à Villers-la-Montagne (54), vous pouvez commander des courges toutes plus originales les unes que les autres chaque semaine. Mais je m’égare…

Ces mini courges farcies sont un vrai régal et la recette vous permettra de recycler vos restes de raclette.

Ingrédients pour 4 personnes :
– 4 mini courges
– 8 tranches de raclette
– 8 tranches de coppa
– 100g de champignons
– 3 cas d’huile d’olive
– 4 cac de son de blé
– sel et poivre

1. Brossez les courges sous l’eau claire pour les débarrasser des impuretés. Puis faites les cuire à la vapeur toutes entières pendant 15-20 minutes pour les attendrir.

Mini courges farcies au fromage à raclette et coppa (6)

2. Pendant ce temps épluchez et émincez les oignons puis faites-les revenir avec les champignons dans une sauteuse avec un filet d’huile d’olive.

3. Une fois précuites, fendez les courges dans le sens de la longueur. Ôtez les fibres et les graines, puis grattez la chair des courges et réservez-la dans un saladier.

Mini courges farcies au fromage à raclette et coppa (1)

4. Préchauffez le four à 200 degrés.

5. Dans le saladier, ajoutez l’oignon, les champignons, le fromage coupé en dés et la coppa émincée grossièrement pour former la farce.

Mini courges farcies au fromage à raclette et coppa (2)

6. Garnissez les demies courges. Saupoudrez-les de son de blé. N’hésitez pas à compléter avec de la chapelure pour avoir du croustillant. Je suis juste dans une « période son de blé », donc j’en mets partout. C’est très sain, aucune raison de s’en priver!

Mini courges farcies au fromage à raclette et coppa (4)

7. Enfournez pour 20 minutes.

A servir avec une petite salade de chou kale ou un peu de boulgour parfumé à l’huile d’olive par exemple si vous trouvez ça un peu léger 😉

Mini courges farcies au fromage à raclette et coppa (5)

Maintenant, je peux le dire… Bon app!

Et si les courges vous plaisent, vous trouverez d’autres recettes ici et 🙂

Pâtisson farci au quinoa

Le pâtisson, vous connaissez? Ce joli légume de la famille des cucurbitacées me plaît beaucoup. Le goût de cette courge se rapproche beaucoup de celui de l’artichaut, un vrai régal. Cette version farcie était tout simplement délicieuse. Ma tribu a validé cette recette improvisée, alors je vous propose de l’essayer 🙂 C’est un plat complet, sain et potentiellement végétarien si on ne met pas de jambon.

Pâtisson farci (14)

  • 1 beau pâtisson
  • 100g de quinoa
  • 3 échalotes
  • 3 càs d’huile d’olive
  • 1 càc sel aux aromates
  • 1/2 càc poivre
  • 1 càc thym
  • 1/2 càc de piment d’Espelette
  • 50g d’emmental râpé
  • 30g de parmesan râpé
  • 1 càs de son de blé ou de chapelure
  • 2 tranches de jambon (facultatives)

1. Faites cuire le pâtisson pendant 20 à 30 minutes, selon la taille, dans de l’eau bouillante salée. On constate sur la photo que la courge flotte, il vaut donc mieux couvrir le fait-tout pour que la pré-cuisson soit homogène. Il est suffisamment cuit lorsque vous pouvez y enfoncer une lame de couteau facilement.

Pâtisson farci (15)

2. Découpez le « chapeau ».

Pâtisson farci (1)

Retirez les fibres et les graines.

Pâtisson farci (2)

Puis videz et réservez la chair. Attention à ne pas transpercer la peau du pâtisson pour pouvoir le farcir facilement par la suite et éviter les trous disgracieux. Si vous n’avez pas de cuillère Parisienne en forme de papaye hyper kitch, ça marche aussi 😉

Pâtisson farci (3)

Puis coupez la chair en dés si nécessaire. Le récipient de la photo vous donne une idée de la quantité prélevée.

Pâtisson farci (4)

3. Dans une casserole, faites cuire le quinoa pendant une quinzaine de minutes (selon les instructions du paquet).

4. Préchauffez le four à 180°C.

5. Dans une sauteuse, faites revenir 3 échalotes épluchées et émincées finement dans de l’huile d’olive. Ajoutez la chair du pâtisson et faites cuire pendant 5 à 10 minutes à feu moyen en remuant régulièrement. La courge va ainsi se dessécher un peu.

6. Ajoutez  le quinoa cuit et égoutté puis le jambon coupé en dés.

7. Assaisonnez avec le sel, le poivre, le thym et le piment d’Espelette. Rectifiez.

8. Hors du feu, ajoutez l’emmental râpé qui va lier la farce dans le pâtisson.

Pâtisson farci (6)

9. Farcissez le pâtisson, des bords vers le centre pour le remplir au mieux. Puis saupoudrez de parmesan et de son de blé. Il est préférable de ne pas le chapeau sur le pâtisson car le fromage a tendance à tout souder à la cuisson, je me suis faite avoir ^^. Il vaut mieux le poser à côté dans le plat à four et couvrir le pâtisson au moment de servir pour l’esthétique.

Pâtisson farci (8)

10. Enfournez pour environ 30 minutes ou jusqu’à ce que le fromage soit doré. S’il reste de la farce, vous pouvez la servir à côté.

Pâtisson farci (12)

Se déguste bien chaud. Découpez le pâtisson comme une tarte pour le service, la peau se détachera toute seule dans l’assiette 🙂

Bon appétit 🙂