Mousse au chocolat au lait de coco

En ce moment, j’essaie de prévoir des desserts sans gluten, que l’on termine dans la soirée. Si je m’écoutais, on aurait toujours une tarte ou quelque chose qui y ressemble parce que c’est le genre de dessert que j’aime préparer et déguster. Mais j’ai beau adorer ça, je ne peux pas me permettre de faire traîner un flan pâtissier plusieurs jours à la maison, si je veux atteindre certains objectifs. Les desserts sans gluten et riches en œufs sont ceux qui nous conviennent donc le mieux à l’heure actuelle. Pas de privation, juste une sélection plus réfléchie.

Nous nous sommes donc régalés un mercredi soir avec ces délicieuses mousses au chocolat, sans sucre, riches en protéines et en magnésium, paléo et low carb, rien que ça :p  A vous de choisir le chocolat en fonction de votre palais. A la maison, c’est toujours du 85%.

Ingrédients

  • 6 blancs + 2 jaunes d’œufs
  • 100g de lait de coco
  • 200g de chocolat noir à 85%

Faites fondre le chocolat au bain marie. Dans une autre casserole, réchauffez le lait de coco. C’est ce qui permettra d’obtenir une mousse légère, légèrement parfumée, d’autant plus que j’utilise un chocolat plutôt fort en cacao. Ce qu’il restait de lait de coco a été utilisé pour les pancakes du petit déjeuner. 

Mousse au chocolat au lait de coco (10)

Séparez les jaunes et les blancs. Réservez les jaunes et montez les blancs en neige, pas trop fermes. Si les blancs sont trop serrés, la mousse sera moins aérée.

Mousse au chocolat au lait de coco (8)

Je ne sucre donc pas la mousse au chocolat. Si vous souhaitez le faire, il faut ajouter le sucre aux blancs pendant qu’on les monte en neige.

Quand le chocolat est fondu, ajoutez le lait chaud. Fouettez. Ajoutez les jaunes et fouettez à nouveau rapidement afin qu’ils ne coagulent pas.

Mélangez ensuite délicatement les blancs et la préparation au chocolat. J’ai versé le contenu de la casserole dans le bol du Kitchen Aid où se trouvaient les blancs et j’ai fait tourner le fouet à vitesse minimale. De temps en temps j’ai utilisé la maryse pour racler les bords et le fond du bol pour avoir une mousse bien homogène. Attention à bien éteindre le robot lors de chaque manipulation!

Mousse au chocolat au lait de coco (2)

Enfin transvasez la mousse dans des ramequins de votre choix et réservez au frais au moins 3h avant de servir. Les pots de ma yaourtière font parfaitement l’affaire. Je ne les ai pas remplis jusqu’au bord mais c’est tout à fait possible de le faire. Je limite juste un peu les doses pour les enfants et moi. J’ai conservé le reste dans un bocal à confiture.

Mousse au chocolat au lait de coco (4)

En photo, vous pouvez voir ce la mousse était bien aérée. Nous avons beaucoup aimé. J’en referai sans hésiter 😀 Ce sera peut-être l’occasion de faire d’autres photos.

Mousse au chocolat au lait de coco (5)

Bonne dégustation!

Publicités

Langues de chat

Des blancs d’œufs à écouler comme d’habitude et un peu de temps libre avant le dîner, je décide de me rendre productive en cuisine tout en gardant un œil sur les enfants… Je passe en revue les différentes options qui permettent d’utiliser des blancs. Financiers, j’en fais tout le temps. Rochers coco, faits la semaine précédente… Macarons, non toujours pas :p Pourquoi pas des langues de chat? 🙂 Je n’ai, à ce moment là, encore jamais réussi à en faire de présentables mais je sais où trouver LA recette ultime : sur le blog de Bernard. Quand on cherche un classique, son blog est une valeur sûre, un petit bijou de précision. Je me dis que ces derniers temps, j’ai quand même progressé alors qui sait… Et effectivement les langues de chat réalisées sont excellentes, ce qui n’a pas manqué de me déconcerter. Une fois que la joie d’avoir réussi est passée, je fais face à une difficulté supérieure : résister à l’envie d’en manger…trop. L’histoire de ma vie.

Voici donc cette recette de langue de chats excellentissime, auxquelles vous résisterez…plus ou moins! Oubliez celles du commerce, c’est incomparable. Cela dit, je n’en ai pas mangées depuis l’enfance donc difficile de m’en souvenir :p Ce qui est certain c’est que la texture de ces biscuits maison est surprenante tant elle est fine, légère et croustillante à la fois.

Langues de chat (1)

J’ai beaucoup réduit le sucre par rapport à la recette originale et après avoir goûté, je sais qu’il est encore possible d’en enlever 20g sans problèmes pour ma tribu. Adaptez selon votre bec.

Ingrédients pour une petite centaine de biscuits :

  • 135g de blancs d’œufs
  • 100g de sucre
  • 100g farine
  • 125g beurre

Commencez par faire fondre le beurre dans une petite casserole à feu doux.

Langues de chat (3)

Parallèlement, montez les blancs en neige bien serrés. J’utilise le fouet à fils du Kitchen Aid.

Langues de chat (2)

Puis versez le beurre fondu dans un saladier avec le sucre et mélangez au fouet jusqu’à obtenir une crème homogène. J’ai photographié cette étape en mouvement comme j’ai pu, car en arrêtant de fouetter, le mélange tranchait.

Ajoutez la farine et mélangez à nouveau.

A l’aide d’une maryse, versez la pâte dans le saladier qui contient les blancs. Mélangez délicatement en soulevant les blancs pour garder l’aspect aérien. Si vous faites au robot comme moi, mélangez simplement avec le fouet à faible vitesse. On obtient une pâte très aérienne.

Langues de chat (7)

Préchauffez le four à 180 degrés. Puis remplissez une poche avec une douille lisse. Je ne trouve plus la mienne depuis bien longtemps, donc je coupe juste un petit bout de la pointe de la poche (jetable, sorry!). Pochez les langues sur 5-6 cm de longueur, en espaçant bien. J’en mets une quinzaine par plaque. J’ai oublié de compter mais il devait bien y avoir 5-6 fournées avec ces dosages.

Langues de chat (8)

J’ai mis deux plaques dans le four, mais la différence de hauteur a également entraîné une différence de cuisson. Elles n’étaient pas toutes cuites en même temps. J’ai donc surveillé la cuisson des langues régulièrement. Elles sont prêtes lorsqu’elles sont dorées sur les bords. Il faut prévoir entre 10 et 13 minutes en chaleur tournante. La prochaine fois, je me contenterai d’enfourner une plaque à la fois. Cela donnera le temps à la deuxième plaque de refroidir et je pocherai les langues petit à petit.

A la sortie du four, les biscuits sont parfois encore légèrement moelleux. Pas de panique, c’est normal. En refroidissant, ils durcissent. J’ai remarqué que j’avais directement la texture croustillante sur ma plaque à pâtisserie, alors qu’il fallait laisser refroidir les langues cuites sur la silpat.

Langues de chat (10)

Dans tous les cas, à la fin, 100% des biscuits sont réussis, peu importe leur position dans le four et la plaque sur laquelle ils ont cuit. J’ai cependant un vieux souvenir de langues de chat sur du papier sulfurisé qui avait gondolé, un goût irréprochable mais un rendu visuel discutable lol.

Maintenant je n’ai plus qu’à préparer une bonne glace vanille pour aller avec :p Et puis ça tombe bien, il n’y a qu’une version cétogène sur le blog pour l’instant. Ce sera l’occasion d’en présenter une classique, à base de crème anglaise… Miam!

Langues de chat (11)

Bonne dégustation!

Gâteau Lorrain

Ce gâteau très basique est une vraie trouvaille pour les goûters improvisés. J’ai été très agréablement surprise en le mangeant pour la première fois. Il est moelleux et aérien. Il paraît qu’on l’appelle aussi le « gâteau nuage », un nom qui lui va plutôt bien 🙂 Pour le réaliser, on aura surtout besoin de blancs d’oeufs… J’ai trouvé la recette ici.

Gâteau Lorrain (1)

Ingrédients :

  • 140g de  blancs d’oeufs (environ 3)
  • 140g de sucre
  • 80g de beurre + de quoi chemiser le moule
  • 90g de farine
  • sucre glace (facultatif)

1. Faites préchauffer votre four à 160°.

2. Dans une petite casserole, faites fondre le beurre.

3. Fouettez les blancs au batteur électrique pour les monter en neige (vitesse max). Lorsqu’ils comment à bien mousser, versez le sucre en pluie fine. J’utilise un sucre bio complet, particulièrement parfumé. Il ne faut pas hésiter à utiliser des ingrédients de qualité pour ce genre de recette toute simple pour vraiment en profiter à la dégustation, sinon on risque de se retrouver avec un résultat un peu fade.

Gâteau Lorrain (4)

4. Réduisez la vitesse du batteur et incorporez la farine dans la meringue, sans casser les blancs.

5. Enfin versez le beurre fondu et mélangez jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Gâteau Lorrain (5)

6. Chemisez votre moule et versez la pâte. Lissez-la à la maryse si besoin. Le mien fait 26cm de diamètre, donc pour un gâteau plus épais,on peut utiliser un moule plus petit. C’est sûrement ce que je ferai la prochaine fois.

7. Enfournez pour 30 à 40 minutes selon le moule, et la cuisson souhaitée.

8. A la sortie du four, laissez refroidir avant de démouler puis décorez avec du sucre glace.

Gâteau Lorrain (3)

Gâteau Lorrain (2)

 

C’est prêt! Bon app 🙂

 

 

 

Soufflés au chorizo

Les blancs d’oeufs c’est un défi quasi quotidien à relever à la maison. Je ne sais pas comment je me débrouille mais j’en ai tout le temps! Les meringues c’est super sympa mais pas très raisonnable à forte dose, comme toutes les petites douceurs que je peux bidouiller avec. C’est en partant de ce constat que j’ai essayé de cuisiner des petits soufflés au chorizo pour l’apéro. Si ça vous intéresse aussi, voici la recette 🙂

Soufflés au chorizo (1)

Ingrédients pour 10 soufflés :
– 4 blancs d’œufs
– 100g de farine (50% blé, 50% kamut pour moi)
– 70g d’emmental râpé
– 70g de chorizo découpé en petits dés
– 50g d’huile d’olive
– 1/2 càc d’origan
– 1/2 càc de paprika
– 1 pincée de cumin
– sel
– poivre du moulin

1. Préchauffez le four à 180° C.

2. Montez les œufs en neige avec un batteur électrique ou le fouet à fils à vitesse maximale pendant quelques minutes si vous utilisez un robot pâtissier.

Soufflés au chorizo (5)

3. Dans un saladier, mélangez bien tous les autres ingrédients. Assaisonnez avec les épices, salez et poivrez.

Soufflés au chorizo (4)

4. Incorporez-les délicatement dans les blancs à l’aide une maryse ou bien du batteur plat du robot à vitesse minimale.

Soufflés au chorizo (6)

5. Remplissez des petits moules aux 3/4 et enfournez pour 12 à 15 minutes. J’ai choisi des moules à canelés.

Soufflés au chorizo (2)

C’est prêt et c’est délicieux! À décliner selon vos envies avec ce qui traine dans le frigo 🙂

Soufflés au chorizo (3)

 

Meringues

Entre les glaces et les flans au caramel, j’ai toujours des blancs d’œufs au frigo ces derniers temps. Parfois je les congèle et parfois j’oublie 😡 Cela fait donc 3 semaines que je prépare des meringues…avec l’idée que mon mari les emmène au boulot pour ses collègues. Ce ne serait pas raisonnable de toutes les garder. Mais voilà, entre les fois où je ne les trouve pas assez jolies et celles où on les mange compulsivement en famille devant un film, cela ne s’est toujours pas fait. « C’est pas bien d’pas partager… » 😉 Entre nous, je dois vous avouer qu’elles sont plutôt réussies et que leur mini format incite irrationnellement à la gourmandise 🙂 Je vous donne donc les astuces à suivre pour en préparer chez vous. Les conseils de cuisson indiqués correspondent à mon four, peut-être qu’il faudra un peu d’ajustement avec le vôtre mais vous obtiendrez rapidement un résultat concluant. C’est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît.

Meringues (3)

Ingrédients pour environ 65 mini meringues :

– 140g de blancs d’oeufs (4 environ)
– 140g de sucre semoule
– 140g de sucre glace
– 1  pincée de sel

1. Conservez vos blancs d’œufs pendant environ une semaine au réfrigérateur dans une boîte hermétique. Ils sont meilleurs vieillis.

2. La veille du jour où vous avez prévus de les faire (le soir pour le lendemain matin par exemple), laissez les à température ambiante.

3. Pesez vos œufs. Dans un bol, versez le même poids en sucre semoule et dans un autre, le même poids en sucre glace. Cette fois, je n’avais plus de sucre glace, alors j’ai utilisé 250g de sucre semoule pour 140g de blancs.

4. Versez les œufs dans un saladier. Ajoutez une pincée de sel puis commencez à fouetter à l’aide du fil de votre robot ou avec un fouet électrique à vitesse haute (8/10 environ).

5. Ajoutez la moitié du sucre semoule d’un coup, puis versez le reste en pluie fine jusqu’à ce qu’il soit complètement incorporé.

6. Lorsque les blancs sont quasiment montés en neige ferme, saupoudrez de sucre glace et continuez à mélanger. Vous obtenez alors un appareil lisse et brillant.

7. Arrêtez vous lorsque la consistante des blancs correspond à celle d’un bec d’oiseau. Sur la photo ci-dessous, vous voyez qu’en relevant le fouet, j’ai un ruban qui ne se déchire pas. Les blancs sont bien serrés.

Meringues (5)

8. Préchauffez votre four à 110°C avec l’option chaleur tournante. Vous aurez besoin de 2 plaques avec ces quantités.

9. Remplissez une poche à douille avec la meringue, puis déposez des petits tas sur 2 plaques recouvertes de papier sulfurisé. Exercez de légères pressions, la douille placée perpendiculairement à la plaque. Je n’ai pas encore tout à fait le coup de main non plus, j’y travaille… 🙂 J’aime bien les bouchées, mais vous pouvez les former comme bon vous semble. Si elles sont trop grosses, il faudra simplement allonger le temps de cuisson.

Meringues (4)

Meringues (6)

10. Enfournez pour 70 minutes.

Laissez-les refroidir avec la porte du four entrouverte après la cuisson ou sortez les plaques à température ambiante. Là je choisis la deuxième option. Elles sont déjà craquantes 🙂

Elles sont très légèrement granuleuses parce que j’ai utilisé uniquement du sucre semoule. Avec du sucre glace, vous aurez des meringues lisses et brillantes.

Meringues (7)

Les meringues se conservent une bonne semaine dans une boîte hermétique. Elles peuvent servir comme décorations sur vos entremets, en mignardises avec un café gourmand, comme cadeau gourmand aussi ou encore comme remède contre l’hypoglycémie 😀

Meringues (2)

 

Gâteau au chocolat comme un brownie

Pour la petite histoire, je suis adhérente dans une association qui regroupe des producteurs locaux. Tous les 15 jours, je reçois un catalogue de produits alimentaires principalement bio (fruits, légumes, viandes, oeufs, poissons, huiles,  farines…) et issus du commerce équitable lorsqu’ils viennent de l’étranger (riz, sucre, café…). Je prépare ma petite commande et je vais la récupérer un jeudi soir sur deux . C’est une alternative au système style AMAP avec la réception d’un panier hebdomadaire de fruits et légumes de saison.Si vous êtes Lorrains et que cette initiative vous intéresse, je vous invite à aller faire un petit tour sur leur site pour plus d’informations. Si non, renseignez vous auprès de votre mairie car ce genre de projets est de plus en plus répandu dans l’idée de développer une consommation plus responsable.

Enfin tout ça pour dire qu’en attendant, j’ai écoulé tout mon stock d’oeufs, entre autres choses et que j’avais envie de sucré! Il me restait 4 blancs dans le frigo que je ne réservais à aucun usage particulier. J’ai fouiné un peu sur le net, équilibré les dosages et j’ai fini par préparer un gâteau au chocolat très proche du brownie. J’ai simplement réduit les proportions de fruits oléagineux dans la recette que je vous donne maintenant, car le mien en contenait un peu trop.

Comme un brownie (3)Ingrédients :

– 100g chocolat noir à 70% de cacao
– 130g de sucre glace
– 125g d’amande en poudre
– 4 blancs d’oeuf, soit environ 130g
– 45g farine
– 1 càc levure (3g)
– 30g noix
– 30g noisettes
– 30g amandes effilées
– 100g beurre
– 1 càc d’extrait de vanille

1. Préchauffez le four en chaleur statique à 160°.

2. Faites fondre le chocolat au bain marie avec le beurre. J’ai choisi du chocolat noir bio équitable à 70% de cacao.

Comme un brownie (1)

3. Montez vos blancs en neige. Lorsqu’ils sont fermes, ajoutez  le sucre glace et mélanger à vitesse lente avec le fouet.

4. Ajoutez le chocolat et le beurre fondus, l’extrait de vanille, puis les poudres : farine, poudre d’amande, levure.

5. Enfin concassez grossièrement vos noix, noisettes et amandes selon ce que vous avez. 90 à 100g au total suffisent. Adaptez les dosages selon vos goûts, tout en sachant que les fruits à coque sont excellents pour la santé ^^

Comme un brownie (2)

6. Mélangez le tout délicatement.

7. Chemisez votre moule et versez le mélange. Enfournez pour une vingtaine de minutes. Vérifiez la cuisson avec un cure-dent ou une pointe de couteau. L’intérieur doit rester moelleux.

8. Vous pouvez le saupoudrer de sucre glace avant de le servir ou l’accompagner de crème Anglaise ou d’une boule de glace vanille 😉

Comme un brownie (4)