Soupe d’automne (low carb)

Comme promis, c’est une recette salée que je propose cette semaine, en parfaite adéquation avec la météo maussade de la rentrée des classes. C’est LA soupe que je fais toutes les semaines pendant l’automne et dont personne ne se lasse à la maison. Au retour de l’école, mon grand m’a demandé « ça sent la soupe, tu en as fait?! Trop bien! » Et alors au fond de moi, je suis contente, parce que c’est le genre de souvenir que je veux laisser à mes enfants, l’odeur de la soupe d’automne dans la maison quand il ne fait pas beau dehors, le réconfort d’un plat chaud après une longue journée…

Comme toutes les soupes, elle est super facile à préparer. Elle est onctueuse et gourmande. Rien à voir avec une soupe à l’eau, qu’on mange uniquement pour se donner bonne conscience, et qui va donner envie de se jeter sur un dessert compensatoire en fin de repas. Je vous donne les grandes lignes de ma recette, à vous d’adapter les dosages selon vos goûts comme d’habitude. Je la sers en entrée ou dans des bols à l’apéro.

Ingrédients :

    • Environ 500g de courge au choix, ici un potimarron + 1 tranche de courge musquée
    • 1 gros oignon
    • 2-3 blancs de poireaux
    • 100g de champignons de Paris
    • 20cl de crème liquide entière
    • 1/2L de bouillon d’os
    • 1 filet d’huile d’olive
    • sel, poivre

Soupe d'automne (low carb) (1)

1. On commence par la préparation des légumes. Epluchez l’oignon. Fendez les poireaux dans le sens de la longueur pour les laver. Réservez le blanc et un peu de vert comme moi, si vous aimez bien. Ôtez le pied des champignons puis passez les sous l’eau claire. Emincez tout ça grossièrement et faites-les revenir à feu doux dans un fait-tout avec l’huile d’olive, le temps de préparer les courges. Même si mes légumes sont bio, je retire la peau des potimarrons. Je vois parfois dans des recettes que certains la gardent, parce que c’est un peu compliqué à éplucher, mais je n’aime pas le goût que cela donne. Retirez les graines, puis coupez vos courges en gros dés et ajoutez-les dans le fait-tout. Couvrez et laissez cuire pendant une dizaine de minutes en remuant de temps en temps.

2. Pendant la cuisson des légumes, je m’occupe du bouillon d’os, sorti un peu à l’avance du congélateur. Je ne m’attarde pas sur le sujet, mais il y a une multitude de bonnes raisons de préparer soi-même son bouillon d’os (faire le plein de collagène et de glycine pour la santé articulaire par exemple). Si vous avez un boucher sympa, il ne vous fera même pas payer les os. C’est simple à préparer, c’est plus ou moins la même chose que pour le bouillon de poule dont vous pouvez trouver la recette ici. J’en prépare généralement en grande quantités et je le congèle dans de petites bouteilles. Ensuite je m’en sers dans la préparation des soupes, le riz pilaf, la sauce bolognaise… Bref! Je découpe la bouteille au couteau à pain, et je démoule ensuite le bouillon glacé que j’ajoute dans le fait-tout. Vous pouvez évidemment remplacer le bouillon d’os par un cube de bouillon du commerce, au moins en attendant de le faire maison :p

3. Salez et poivrez, puis mélangez à nouveau, et couvrez jusqu’à ce que le bouillon soit fondu. Vous devez avoir du liquide à hauteur.

Soupe d'automne (low carb) (8)

Si besoin ajoutez un peu d’eau, comme ci-dessous :

Soupe d'automne (low carb) (9)

Portez le tout à ébullition puis poursuivez la cuisson à feu doux pendant 20-30 minutes jusqu’à ce que les légumes soient tendres.

Il ne vous reste plus qu’à mixer la soupe. Enfin, ajoutez la crème liquide pour donner plus d’onctuosité juste avant de servir.

C’est prêt! Une entrée chaude et réconfortante pour les soirées où il fait frisquet dehors 🙂

Et là c’est le drame! Pas de photo de la soupe une fois dressée. Pour tout vous dire, je l’ai faite à l’avance dans l’après-midi et au retour de mon entraînement à la piscine, tout mon petit monde m’attendait sagement à table pour commencer à manger. Je n’ai pas eu le coeur de leur demander de patienter encore pour mes photos. Qu’à cela ne tienne, je la referai de toutes façons très bientôt et j’aurai l’occasion de vous ajouter les photos ultérieurement. Faute avouée, à demie pardonnée? 😀

Bon appétit!

Publicités

Bouillon de poule

Dans la mesure du possible, j’aime bien faire les choses moi-même, particulièrement en cuisine.  Je trouve ça plus économique, souvent meilleur et puis ça a quelque chose de gratifiant, non? C’est la raison pour laquelle je ne jette plus mes carcasses de volaille (poulet blanc ou fumé, canard) et que je les recycle pour les transformer en bouillon maison. Ce bouillon me sert ensuite à préparer mes risottos ou mes veloutés par exemple. Si vous n’avez pas le temps de le préparer ou que vous manquez de légumes, vous pouvez congeler les carcasses et remettre la préparation à plus tard.

Ingrédients :

– 1 carcasse de poulet
– 1 oignon
– 6 clous de girofle
– 1 carotte
– 2 gousses d’ail dégermées
– 1 poireau (j’ai utilisé des blancs de poireaux surgelés)
– 1 pomme de terre
– 2 feuilles de laurier
– 2 feuilles de 4 épices
– quelques piments séchés
– 10 grains de poivre
– 1 branche de thym
– 1 càc de gros sel

Bouillon de poule maison (1)

C’est une liste non-exhaustive que vous pouvez modifier selon ce que vous avez à la maison. Voici d’autres photos de bouillon avec des herbes du jardin : origan, thym, sauge, romarin et d’autres légumes : navet et céleri branche.

Bouillon de poule maison  (7)

Bouillon de poule maison  (6)

 

Préparation :

1. Dans un fait-tout, portez 2L d’eau à ébullition.

2. Plantez vos clous de girofle dans l’oignon. Brossez vos légumes sous un filet d’eau claire. Épluchez l’ail. Concassez grossièrement la carcasse de poulet.

3. Déposez délicatement la carcasse ainsi que toute la garniture dans le fait-tout. Salez.

Bouillon de poule maison (2)

4. Portez à ébullition puis baissez le feu. Laissez frémir pendant environ 2h. Si nécessaire, écumez la surface du bouillon pour enlever le gras.

Bouillon de poule maison (3)

5. Après les 2 heures, disposez un tamis au dessus un grand saladier, puis filtrez le liquide en écrasant ce qu’il reste de la carcasse pour récupérer les sucs de la volaille. C’est ce qui donnera le plus de goût à votre bouillon.

Bouillon de poule maison (4)

6. Laissez refroidir puis stockez votre bouillon dans des bacs à glaçons ou des petits pots de congélation. Vous en obtiendrez environ 800ml.

Bouillon de poule maison (5)

Edit du 14/05/14: Depuis la rédaction de cet article, j’ai légèrement changé ma façon de faire. Je fais d’abord revenir la carcasse et la garniture aromatique dans la cocotte, sans matière grasse. Puis je déglace en ajoutant l’eau, que je porte à ébullition. A partir de l’étape 4, rien ne change.  Je garde également la peau des légumes qui apportent plus de nutriments au bouillon.

A vous de jouer 😉

Risotto aux fèves

A la maison, j’ai toujours des légumes surgelés ou en conserves pour pouvoir préparer des menus équilibrés en toutes circonstances. Cette fois, j’ai jeté mon dévolu sur une boîte de fèves des marais. Je n’avais pas vraiment envie de les servir telles quelles, j’ai donc opté pour un risotto très gourmand!

Risotto aux fèves  (11)

Ingrédients (pour 2-3 personnes) :

– 150g de riz arborio
– 100g de fèves
– 200g de poitrine de porc fumé
– 1 oignon ou 2 échalotes
– 80g de copeaux de parmesan
– huile d’olive
– environ 1.5L de bouillon
– poivre

Risotto aux fèves  (2)

Préparation :

1. Commencer par préparer votre bouillon. Vous pouvez opter pour un cube style Kub Or ou pour un bouillon maison.

2. Lorsque le bouillon est prêt, détaillez votre poitrine fumée en gros lardons puis faites les revenir dans la sauteuse/casserole qui servira à cuisiner le risotto. Lorsqu’ils sont bien cuits, réservez et égouttez sur du papier absorbant.

Risotto aux fèves  (3)

3. Épluchez et coupez l’oignon en petits dés. Faites le revenir dans la graisse des lardons. Si nécessaire, ajoutez un filet d’huile d’olive.

Risotto aux fèves  (4)

4. Lorsque les oignons commencent à colorer, ajoutez le riz et enrobez le de matière grasse.

Risotto aux fèves  (5)

Risotto aux fèves  (6)

5. C’est parti pour 20 minutes! Mettez votre bouillon à frémir et versez-en une première louche sur le riz. Mélangez régulièrement, jusqu’à ce que tout le liquide s’évapore, puis renouvelez l’opération.

6. Au bout de 10 minutes environ, intégrez la viande à la préparation.

Risotto aux fèves  (7)

7. Environ 5 minutes plus tard (donc 5 minutes avant la fin de cuisson également), ajoutez les fèves préalablement égouttées. Le riz a déjà pris une belle couleur!

Risotto aux fèves  (8)

8. Au bout des 20 minutes, versez vos copeaux de parmesan dans le risotto et mélangez le tout pour le faire fondre. Il apportera la texture crémeuse qui plaît tant dans le risotto.

Risotto aux fèves  (9)

9. Saupoudrez vos assiettes de parmesan râpé et servez bien chaud.

Risotto aux fèves  (10)

Bon appétit 🙂