Soupe d’automne (low carb)

Comme promis, c’est une recette salée que je propose cette semaine, en parfaite adéquation avec la météo maussade de la rentrée des classes. C’est LA soupe que je fais toutes les semaines pendant l’automne et dont personne ne se lasse à la maison. Au retour de l’école, mon grand m’a demandé « ça sent la soupe, tu en as fait?! Trop bien! » Et alors au fond de moi, je suis contente, parce que c’est le genre de souvenir que je veux laisser à mes enfants, l’odeur de la soupe d’automne dans la maison quand il ne fait pas beau dehors, le réconfort d’un plat chaud après une longue journée…

Comme toutes les soupes, elle est super facile à préparer. Elle est onctueuse et gourmande. Rien à voir avec une soupe à l’eau, qu’on mange uniquement pour se donner bonne conscience, et qui va donner envie de se jeter sur un dessert compensatoire en fin de repas. Je vous donne les grandes lignes de ma recette, à vous d’adapter les dosages selon vos goûts comme d’habitude. Je la sers en entrée ou dans des bols à l’apéro.

Ingrédients :

    • Environ 500g de courge au choix, ici un potimarron + 1 tranche de courge musquée
    • 1 gros oignon
    • 2-3 blancs de poireaux
    • 100g de champignons de Paris
    • 20cl de crème liquide entière
    • 1/2L de bouillon d’os
    • 1 filet d’huile d’olive
    • sel, poivre

Soupe d'automne (low carb) (1)

1. On commence par la préparation des légumes. Epluchez l’oignon. Fendez les poireaux dans le sens de la longueur pour les laver. Réservez le blanc et un peu de vert comme moi, si vous aimez bien. Ôtez le pied des champignons puis passez les sous l’eau claire. Emincez tout ça grossièrement et faites-les revenir à feu doux dans un fait-tout avec l’huile d’olive, le temps de préparer les courges. Même si mes légumes sont bio, je retire la peau des potimarrons. Je vois parfois dans des recettes que certains la gardent, parce que c’est un peu compliqué à éplucher, mais je n’aime pas le goût que cela donne. Retirez les graines, puis coupez vos courges en gros dés et ajoutez-les dans le fait-tout. Couvrez et laissez cuire pendant une dizaine de minutes en remuant de temps en temps.

2. Pendant la cuisson des légumes, je m’occupe du bouillon d’os, sorti un peu à l’avance du congélateur. Je ne m’attarde pas sur le sujet, mais il y a une multitude de bonnes raisons de préparer soi-même son bouillon d’os (faire le plein de collagène et de glycine pour la santé articulaire par exemple). Si vous avez un boucher sympa, il ne vous fera même pas payer les os. C’est simple à préparer, c’est plus ou moins la même chose que pour le bouillon de poule dont vous pouvez trouver la recette ici. J’en prépare généralement en grande quantités et je le congèle dans de petites bouteilles. Ensuite je m’en sers dans la préparation des soupes, le riz pilaf, la sauce bolognaise… Bref! Je découpe la bouteille au couteau à pain, et je démoule ensuite le bouillon glacé que j’ajoute dans le fait-tout. Vous pouvez évidemment remplacer le bouillon d’os par un cube de bouillon du commerce, au moins en attendant de le faire maison :p

3. Salez et poivrez, puis mélangez à nouveau, et couvrez jusqu’à ce que le bouillon soit fondu. Vous devez avoir du liquide à hauteur.

Soupe d'automne (low carb) (8)

Si besoin ajoutez un peu d’eau, comme ci-dessous :

Soupe d'automne (low carb) (9)

Portez le tout à ébullition puis poursuivez la cuisson à feu doux pendant 20-30 minutes jusqu’à ce que les légumes soient tendres.

Il ne vous reste plus qu’à mixer la soupe. Enfin, ajoutez la crème liquide pour donner plus d’onctuosité juste avant de servir.

C’est prêt! Une entrée chaude et réconfortante pour les soirées où il fait frisquet dehors 🙂

Et là c’est le drame! Pas de photo de la soupe une fois dressée. Pour tout vous dire, je l’ai faite à l’avance dans l’après-midi et au retour de mon entraînement à la piscine, tout mon petit monde m’attendait sagement à table pour commencer à manger. Je n’ai pas eu le coeur de leur demander de patienter encore pour mes photos. Qu’à cela ne tienne, je la referai de toutes façons très bientôt et j’aurai l’occasion de vous ajouter les photos ultérieurement. Faute avouée, à demie pardonnée? 😀

Bon appétit!

Publicités

Crumble butternut et parmesan

Sous son air tout à fait innoffensif, cette recette a déchaîné les passions (j’exagère à peine :p) au sein de la communauté lchf, low carb high fat pour les non-initiés. Si ma petite histoire ne vous intéresse pas, scrollez jusqu’à la liste des ingrédients, vous gagnerez du temps! 🙂

Crumble de butternut (18)

Alors il faut que je vous explique, pour passer en cétose, et donc obliger le corps à utiliser nos graisses endogènes comme carburant, il faut consommer moins de 20 grammes de glucides par jour. Alors même si on nous répète que les légumes sont bons pour la santé, nous n’avons accès qu’à une liste restreinte de légumes « autorisés » : la plupart des légumes verts, les crucifères, les endives, poireaux, oignons, céleri, artichauts, asperges, blettes… Pas de carottes, betteraves, patate douces et j’en passe. Quant aux fruits, je ne veux pas vous effrayer, mais ils sont encore moins nombreux. Ainsi nous pouvons manger des baies (framboises, myrtilles, groseilles) et des agrumes comme le citron et le pamplemousse, pas l’orange qui est trop sucrée. Voilà pour les grandes lignes. Ce ne sont pas des vérits absolues, chacun a un seul de tolérance différent en fonction de sa génétique et de son épigénétique.

La controverse était la suivante : la butternut est-elle autorisée? Il est d’usage de ne consommer que les aliments comportant moins de 5g glucides/100g. Là vous vous dîtes peut-être que la secte dans laquelle je suis entrée est encore plus folle qu’elle n’en a l’air lol. Selon les sources trouvées sur Internet, entre 4 et 12g de glucides pour la courge de la discorde lol. Quoiqu’il en soit, la référence est la table ciqual accessible ici qui en mentionnait 4.

Dans mon cas le mal était fait et le crumble englouti, alors il ne me restait qu’à attendre le lendemain pour savoir si oui ou non, j’étais sortie de cétose. Par ailleurs, j’avais mangé une part de tarte au citron en dessert 😉 Cette recette (low carb) aussi, je vous la donnerai, elle est à tomber! Bref ce soir là, j’ai bien mangé 😀

…. Roulements de tambour ….

Le lendemain, 17h tapantes (l’heure idéale pour effectuer un test de cétose), plus d’une heure après la fin de mon entraînement, mon test de cétose s’est avéré positif…et pas qu’un peu! Oh joie, je peux manger de la butternut! Finalement, il en faut peu pour être heureuse :p

Alors que vous soyez low-carb ou non, cette recette est faite pour vous. Et vous feriez mieux de vous dépêcher car c’est bientôt la fin des courges! 😀

Ah oui une dernière chose, j’ai trouvé cette recette ici et je l’ai légèrement modifiée pour optimiser les exigences du lchf.

Crumble de butternut (5)

Ingrédients pour 10 personnes (j’ai prévu trèèès large, n’hésitez pas à diviser par deux) :

  • 2 courges butternut
  • 4 oignons, pour ma part il n’y a jamais trop d’oignons
  • 400g lardons
  • sel, poivre
  • 4 càs mascarpone
  • 130g poudre d’amandes
  • 130g beurre
  • 130g de parmesan râpé

1. Avant de commencer, sortez le beurre du frigo, pesez la quantité souhaitée et coupez le en dés pour qu’il revienne à température ambiante. Cela vous fera gagner du temps au moment de préparer la pâte à crumble. De même râpez le parmesan ou prévoyez de le faire pendant la cuisson des légumes.

Crumble de butternut (6)

2. Epluchez vos butternuts. Enlevez les graines pour ne garder que la chair, puis coupez en gros dés. Faites cuire à la vapeur pendant une trentaine de minutes, jusqu’à ce que vous puissez y enfoncer la lame d’un couteau facilement.

Crumble de butternut (7)

Cette photo d’épluchures est-elle vraiment utile? :p Pas plus que celle du parmesan râpé si vous vous posez la question lol. Mais elle illustre la cuisine de la vraie vie avec des ustensiles sales et des épluchures. Nous les mamans, on est dans la vraie vie où c’est souvent bordélique, pas toujours poétique 🙂

3. Pendant que la ou les courges cuisent, faites dorer vos lardons à la poêle. Emincez les oignons et ajoutez les lorsque les lardons sont cuits. La viande ne cuira pas davantage, tandis que les oignons caraméliseront dans les sucs. Miam! Réservez.

Crumble de butternut (9)

4. Préparez la pâte à crumble. Dans un saladier, versez la poudre d’amande, le beurre en dés et le parmesan fraîchement râpé. Sablez du bout des doigts. Cette étape est assez rapide…et salissante si on essaie de prendre une photo  avec son portable au même moment :p J’ai divisé la pâte par deux, volontairement, explication à  l’étape suivante.

Crumble de butternut (10)

5. Quand la courge est cuite, mixez la en purée avec le mascarpone. Salez et poivrez. Pour cette étape, j’ai utilisé le batteur plat du Kitchen aid. Vu la quantité astronomique que j’avais préparé, j’ai choisi de servir le crumble d’une part dans un plat à four familial et d’autre part en petites cocottes individuelles. A ce stade de la recette, il est 19h, les enfants sont intenables et ma cuisine ne ressemble plus à grand chose.  C’est l’envers de ce décor chaotique que je devrais photographier :p

« Mamaaaaan, quand est-ce qu’on maaaaange? »

6. Préchauffez le four à 200 degrés. Dans le(s) récipient(s) de votre choix, étalez la purée de butternut. Disposez au-dessus le mélange oignons et lardons. Enfin émiettez la pâte à crumble sur toute la surface.

7. Enfournez pour une dizaine de minutes, en surveillant. Le crumble est prêt lorsqu’il prend une belle coloration dorée.

Crumble de butternut (17)

Crumble de butternut (15)

C’est prêt et c’est très chaud! Attention à ne pas se faire avoir à la première bouchée 🙂

A servir avec une petite salade. Vous allez vous régaler et par chance… vous pourrez vous resservir!

Crumble de butternut (1)

Bon appétit!

 

 

Mini courges farcies au fromage à raclette et à la coppa

Tout est dit dans le titre! Bon app 😉
Comment ça, ça ne suffit pas? Alors je vais faire un tout petit effort rédactionnel ^^

Il s’agit d’une recette complète. Les féculents sont vraiment optionnels, n’en déplaisent aux nutritionnistes old school.  Si vous êtes également une « abeille » de la Ruche qui dit Oui à Villers-la-Montagne (54), vous pouvez commander des courges toutes plus originales les unes que les autres chaque semaine. Mais je m’égare…

Ces mini courges farcies sont un vrai régal et la recette vous permettra de recycler vos restes de raclette.

Ingrédients pour 4 personnes :
– 4 mini courges
– 8 tranches de raclette
– 8 tranches de coppa
– 100g de champignons
– 3 cas d’huile d’olive
– 4 cac de son de blé
– sel et poivre

1. Brossez les courges sous l’eau claire pour les débarrasser des impuretés. Puis faites les cuire à la vapeur toutes entières pendant 15-20 minutes pour les attendrir.

Mini courges farcies au fromage à raclette et coppa (6)

2. Pendant ce temps épluchez et émincez les oignons puis faites-les revenir avec les champignons dans une sauteuse avec un filet d’huile d’olive.

3. Une fois précuites, fendez les courges dans le sens de la longueur. Ôtez les fibres et les graines, puis grattez la chair des courges et réservez-la dans un saladier.

Mini courges farcies au fromage à raclette et coppa (1)

4. Préchauffez le four à 200 degrés.

5. Dans le saladier, ajoutez l’oignon, les champignons, le fromage coupé en dés et la coppa émincée grossièrement pour former la farce.

Mini courges farcies au fromage à raclette et coppa (2)

6. Garnissez les demies courges. Saupoudrez-les de son de blé. N’hésitez pas à compléter avec de la chapelure pour avoir du croustillant. Je suis juste dans une « période son de blé », donc j’en mets partout. C’est très sain, aucune raison de s’en priver!

Mini courges farcies au fromage à raclette et coppa (4)

7. Enfournez pour 20 minutes.

A servir avec une petite salade de chou kale ou un peu de boulgour parfumé à l’huile d’olive par exemple si vous trouvez ça un peu léger 😉

Mini courges farcies au fromage à raclette et coppa (5)

Maintenant, je peux le dire… Bon app!

Et si les courges vous plaisent, vous trouverez d’autres recettes ici et 🙂

Pâtisson farci au quinoa

Le pâtisson, vous connaissez? Ce joli légume de la famille des cucurbitacées me plaît beaucoup. Le goût de cette courge se rapproche beaucoup de celui de l’artichaut, un vrai régal. Cette version farcie était tout simplement délicieuse. Ma tribu a validé cette recette improvisée, alors je vous propose de l’essayer 🙂 C’est un plat complet, sain et potentiellement végétarien si on ne met pas de jambon.

Pâtisson farci (14)

  • 1 beau pâtisson
  • 100g de quinoa
  • 3 échalotes
  • 3 càs d’huile d’olive
  • 1 càc sel aux aromates
  • 1/2 càc poivre
  • 1 càc thym
  • 1/2 càc de piment d’Espelette
  • 50g d’emmental râpé
  • 30g de parmesan râpé
  • 1 càs de son de blé ou de chapelure
  • 2 tranches de jambon (facultatives)

1. Faites cuire le pâtisson pendant 20 à 30 minutes, selon la taille, dans de l’eau bouillante salée. On constate sur la photo que la courge flotte, il vaut donc mieux couvrir le fait-tout pour que la pré-cuisson soit homogène. Il est suffisamment cuit lorsque vous pouvez y enfoncer une lame de couteau facilement.

Pâtisson farci (15)

2. Découpez le « chapeau ».

Pâtisson farci (1)

Retirez les fibres et les graines.

Pâtisson farci (2)

Puis videz et réservez la chair. Attention à ne pas transpercer la peau du pâtisson pour pouvoir le farcir facilement par la suite et éviter les trous disgracieux. Si vous n’avez pas de cuillère Parisienne en forme de papaye hyper kitch, ça marche aussi 😉

Pâtisson farci (3)

Puis coupez la chair en dés si nécessaire. Le récipient de la photo vous donne une idée de la quantité prélevée.

Pâtisson farci (4)

3. Dans une casserole, faites cuire le quinoa pendant une quinzaine de minutes (selon les instructions du paquet).

4. Préchauffez le four à 180°C.

5. Dans une sauteuse, faites revenir 3 échalotes épluchées et émincées finement dans de l’huile d’olive. Ajoutez la chair du pâtisson et faites cuire pendant 5 à 10 minutes à feu moyen en remuant régulièrement. La courge va ainsi se dessécher un peu.

6. Ajoutez  le quinoa cuit et égoutté puis le jambon coupé en dés.

7. Assaisonnez avec le sel, le poivre, le thym et le piment d’Espelette. Rectifiez.

8. Hors du feu, ajoutez l’emmental râpé qui va lier la farce dans le pâtisson.

Pâtisson farci (6)

9. Farcissez le pâtisson, des bords vers le centre pour le remplir au mieux. Puis saupoudrez de parmesan et de son de blé. Il est préférable de ne pas le chapeau sur le pâtisson car le fromage a tendance à tout souder à la cuisson, je me suis faite avoir ^^. Il vaut mieux le poser à côté dans le plat à four et couvrir le pâtisson au moment de servir pour l’esthétique.

Pâtisson farci (8)

10. Enfournez pour environ 30 minutes ou jusqu’à ce que le fromage soit doré. S’il reste de la farce, vous pouvez la servir à côté.

Pâtisson farci (12)

Se déguste bien chaud. Découpez le pâtisson comme une tarte pour le service, la peau se détachera toute seule dans l’assiette 🙂

Bon appétit 🙂

 

 

Tartiflette à la courge Butternut

C’est l’automne. Les journées sont courtes et fraîches, mais quel réconfort de se mettre aux fourneaux. Je ne sais pas vous, mais cette saison me plaît énormément. On a envie d’un bon plat chaud en rentrant à la maison le soir, un plat un peu comme celui-là 🙂 J’ai revisité un classique avec un légume de saison : la courge butternut. En ce moment les courges de toutes sortes sont à l’honneur et j’ai choisi d’en ajouter à ma tartiflette traditionnelle, histoire de la rendre un tout petit peu moins culpabilisante. C’était vraiment délicieux!

 

Tartiflette à la courge (4)

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 800g de pommes de terre
  • 1 courge butternut
  • 1 reblochon
  • 3 oignons
  • 300g de lardons
  • 10cl de crème fraîche épaisse
  • 5 cl de vin blanc

1. Brossez et lavez la courge butternut sous l’eau claire.

Tartiflette à la courge (7)

Fendez-la en deux dans le sens de la longueur après avoir ôté le pédoncule.

Tartiflette à la courge (8)

Otez-en les graines à l’aide d’une cuillère à soupe, puis faites précuire vos demies courges à la vapeur pendant 15-20 minutes sans les éplucher.

Tartiflette à la courge (9)

2. Vérifiez la cuisson avec une pointe de couteau. S’il s’enfonce facilement dans la courge, c’est prêt. Epluchez maintenant la courge, la peau se détachera toute seule. Puis coupez la chair en dés. Réservez.

Tartiflette à la courge (11)

3. Lavez et épluchez les pommes de terre. Faites-les cuire à la vapeur pendant une vingtaine de minutes. Vous pouvez les cuire à l’eau aussi, mais puisque le cuiseur vapeur est déjà sorti… 😉 On peut sans doute cuire les deux en même temps sur deux étages différents si on manque de temps.

4. Pendant que les pommes de terre (Agila ici) cuisent, épluchez et émincez les oignons. Faites-les dorer dans une poêle avec les lardons.

Tartiflette à la courge (10)

5. Lorsque les pommes de terre sont cuites, coupez les en grosses lamelles.

6. Fendez le reblochon dans le sens de la longeur. On obtient 2 disques. Puis coupez chaque disque en 2, on obtient 2 demies lunes. Découpez 1/4 du reblochon en petits dés. Les 3/4 restants seront posés sur le dessus de la tartiflette, croûte vers le bas. Pour un moule plus petit, coupez la moitié en dés et posez l’autre moitié sur la tartiflette. De cette façon, le fromage sera réparti uniformément.

Tartiflette à la courge (12)

7. Tous les ingrédients sont prêts. Vous pouvez préchauffer le four à 200°. Munissez vous donc d’un plat à four, puis procédez ainsi pour le dressage des couches successives (en commençant par le bas de la liste) :

  • vin blanc
  • crème fraîche
  • 3/4 reblochon
  • 1/2 oignons et lardons
  • 1/2 courge
  • 1/2 pommes de terres
  • 1/4 reblochon
  • 1/2 oignons et lardons
  • 1/2 courge
  • 1/2 pommes de terre

Tartiflette à la courge (1)

On commence donc en garnissant le fond du plat avec la moitié des pommes de terre, puis la moitié des courge, la moitié du mélange oignons-lardons, le quart de reblochon en dés, l’autre moitié de pommes de terres, puis de courge, puis d’oignons et lardons et les 3 disques de reblochon croûte vers le bas. On nappe de crème fraîche (à vous de doser selon vos goûts avec de la crème légère ou entière) et enfin on arrose de vin blanc.

Tartiflette à la courge (2)

8. Enfournez pour 20 minutes environ, jusqu’à ce que le fromage commence à dorer. Servez bien chaud et régalez-vous 😀

Tartiflette à la courge (5)

Une vraie tuerie cette tartiflette 😉

Tartiflette à la courge (6)