Panna cotta à la framboise

En ce moment je suis plus active sur Instagram que sur le blog. C’est tellement plus simple de vous poster une photo et quelques hashtags :p Je reviens quand même à mes premières amours avec une recette rédigée. Je cherchais une recette de dessert « léger », sans gluten, portionnable et qu’on ne va pas picorer pendant plusieurs jours comme une de mes tartes fétiches…puisque l’idée de base est d’apprécier un vrai dessert une fois par semaine. On a souvent tendance à en profiter trop longtemps. Oui je suis rabat-joie 🙂

dav

J’ai trouvé la recette sur le blog des cocottes moelleuses. Leur accroche est super drôle (« Comme nous, n’ayez pas peur d’être moelleuse ») même si je m’efforce de ne pas être trop moelleuse moi-même lol.

Les panna cottas (aucune idée de l’accord au pluriel) ont fait l’unanimité et on m’a demandé de ne rien changer à la recette exécutée ce soir-là. C’est plutôt bien me connaître parce que même après un succès, j’ai tendance à vouloir améliorer quelque chose, réduire un peu de sucre ou de gras… Bien souvent, le mieux est l’ennemi du bien. J’en sais quelque chose. Je tâcherai de ne pas changer d’avis :p

Quoiqu’il en soit, je n’ai pas changé grand chose à la recette originale, si ce n’est la quantité de framboises. J’en ai utilisé davantage et j’ai fait 7 portions au lieu de 6.

 

Panna cotta framboise

Ingrédients pour la crème :

  • 50 cl de crème liquide entière
  • 60g de sucre glace
  • 1.5 feuilles de gélatine
  • 1/2 gousse de vanille Bourbon

Ingrédients pour le coulis :

  • 200g de framboises pour le coulis + d’autres framboises pour déco (facultatives)
  • le jus d’un demi ou d’un citron entier, selon l’acidité souhaitée
  • 1 càc de cassonade

Placez le bol du robot, le fouet ainsi que 25cl de crème liquide entière au frais, idéalement une heure avant de démarrer la préparation des panna cottas.

Commencez par faire ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide.

Dans une casserole, faites chauffer 25cl de crème liquide avec le sucre glace et la gousse de vanille grattée et fendue, jusqu’à atteindre une légère ébullition. Hors du feu, retirez la gousse de vanille. Égouttez la gélatine et incorporez-la dans la crème chaude. Mélangez à l’aide d’un fouet jusqu’à ce que la gélatine soit parfaitement fondue. Laissez refroidir à l’air libre.

Récupérez votre matériel dans le frigo avec la crème et montez-la en chantilly. Mélangez ensuite la chantilly avec la crème refroidie.

Répartissez la préparation dans des ramequins ou autres récipients. J’ai choisi de servir les panna cottas dans les pots en verre de ma yaourtière pour les enfants et dans de petits ballons à vin pour les « grands ». Placez-les au frigo pendant au moins 3 heures avant de servir.

Enfin préparez le coulis. Rien de simple! Rincez les framboises à l’eau claire. Mixez les avec la cuillère de sucre et le jus de citron. J’ai passé le coulis au chinois pour enlever les grains. C’est vite fait et c’est vraiment plus agréable à la dégustation. J’ai alors versé le coulis sur les panna cottas qui étaient déjà prises au frais, pour éviter d’avoir d’autres manipulations à effectuer au moment de servir. Cela a donné un léger dégradé de rose entre le coulis et les crèmes, plutôt joli. S’il vous  reste des framboises, vous pouvez les poser à ce moment-là. Soyez créatifs avec ce que vous avez à la maison si vous le souhaitez. Pourquoi pas quelques éclats de pistache, des amandes effilées, quelques feuilles de menthe… A vous de voir!

Ici avec des pistaches et des noix de Pécan concassées et caramélisées :

Panna cotta framboises (1).jpg

C’est prêt! Et vous risquez de vous régaler 😀 C’était rapide et facile à faire. J’en referai sans hésiter!

Bonne dégustation!

 

Publicités

Tarte Bourdaloue

L’année commence bien, je publie ma première recette de 2015 avec 3 bonnes semaines de retard 😡 J’espère pouvoir retrouver une certaine régularité pour la rédaction de mes recettes sur le blog, mais je préfère ne rien promettre pour l’instant 😉 Je suis toujours aux fourneaux et j’ai des tonnes d’idées à partager avec vous, il me manque juste un peu de temps…ou d’organisation 😉 Et puisqu’il n’est pas trop tard pour présenter ses voeux, je vous souhaite une merveilleuse année saine et gourmande (saine avant tout ^^), des plats faits maison, des repas conviviaux et de beaux moments avec ceux que vous aimez.

Tarte Bourdaloue (2)

Et maintenant, je peux reprendre mon intro fétiche… C’est la saison des poires 😀 Un fruit que je préfère cuisiner que manger tel quel donc en ce moment, j’en fais du jus frais (vive mon extracteur) pour le petit déjeuner, des gâteaux assez basiques et puis des tartes Bourdaloue! Après l’Epiphanie, j’ai congelé un surplus de crème d’amandes. Bien m’en a pris, parce que cela m’a permis de préparer ma tarte en très peu de temps. Quoiqu’il en soit c’est un beau dessert que vous pouvez essayer même si vous cuisinez peu. C’est bien plus simple qu’il n’y paraît 🙂 Je n’avais plus de beurre, donc j’ai préparé une pâte brisée à l’huile de noisette trouvée ici. Ca m’a beaucoup plu et je pense réutiliser cette recette à  l’avenir. La pâte était bien croustillante et délicatement parfumée. Un régal!

Ingrédients pour la pâte à tarte :

  • 250g de farine
  • 4cl d’huile neutre (colza ici)
  • 4cl d’huile de noisette
  • 8cl d’eau
  • 1 pincée de sel

Ingrédients pour la crème d’amandes :

  • 75g de beurre pommande
  • 75g de poudre d’amandes
  • 75g de sucre glace
  • 1 oeuf
  • 15g de rhum ambré
  • 1 càc de maïzena

Autres :

  • 3 ou 4 poires conférences
  • 1 blanc d’oeuf
  • quelques amandes effilées
  • qq càs de gelée de pommes ou de coings

 

1. Commencez par réaliser la pâte brisée. Dans un cul de poule, versez la farine et le sel puis ajoutez l’eau en remuant. Versez ensuite le mélange d’huile et pétrissez jusqu’à ce que cela forme une pâte homogène. La pâte peut bien entendu se faire au robot avec la feuille  mais elle est également très facile à travailler à la main.

2. Etalez la pâte sur un plan de travail fariné et foncez la dans un moule, préalablement beurré et fariné, de 22cm de diamètre.

3. Nappez la pâte de blanc d’oeuf et réservez au frais le temps de préchauffer votre four à 180°C.

4. Préparez votre crème d’amande. La recette vient du blog de Bernard, j’ai simplement réduit les dosages de moitié. Pour cela, mélangez dans un saladier les différentes poudres (farine, amande, maïzena, sucre glace) puis ajoutez le rhum et l’oeuf pour finir. Mélangez bien, filmez et réservez au frais.

5. Lorsque le four est chaud, enfournez votre fond de tarte nappé de blanc d’oeuf pour 5 minutes. Cela va permettre d’imperméabiliser votre pâte. La crème d’amandes ne la détrempera pas et vous aurez une pâte bien croustillante.

6. Pendant la précuisson de la pâte, pelez vos poires, coupez les en quartiers et retirez les trognons. On peut pocher les poires dans un sirop (50% eau, 50% sucre et pourquoi pas de la vanille ou de la badiane pour parfumer), mais je ne l’ai pas fait parce qu’en utilisant les fruits de qualité et de saison, elles sont déjà savoureuses. Si je peux me passer de sucre ajouté, je n’hésite pas 😉

7. Sortez la pâte du four, étalez la crème d’amandes sur toute la surface. Puis disposez les quartiers de poires sur la tarte. Vous pouvez les découper en tranches…ou pas! A vous de choisir l’esthétique qui vous plaît le plus. Vous pouvez également ajouter quelques amandes effilées.

8. Enfournez, toujours à 180°C, pendant 30-35 minutes jusqu’à ce que la crème ait pris une belle couleur dorée.

9. Laissez refroidir, puis à l’aide d’un pinceau de cuisine, nappez la tarte de gelée pour lui donner un aspect brillant (facultatif).

Votre tarte Bourdaloue est prête et vous allez vous régaler 🙂

Tarte Bourdaloue (1)

 

 

Crèmes brûlées en yaourtière

Cette yaourtière multifonctions, je ne m’en passe plus. Je ne pensais pas que la fonction desserts lactés me serait si utile, alors que le mode fromages est quasiment à l’abandon à mon plus grand regret… Après les flans au caramel, voici la recette des crèmes brûlées. Attention n’allez pas vous imaginer une version au rabais de ce merveilleux dessert, elle est vraiment savoureuse. Comme bien souvent en cuisine, il suffit de sélectionner des ingrédients de qualité. Alors qu’est-ce que cette crème brûlée a de moins que les autres? Un récipient moins adapté à la dégustation car la couche de caramel qui se forme au chalumeau avec la cassonade ne couvrira le dessert que sur une petite surface. Un moule traditionnel proposera une crème d’un diamètre supérieur, d’une épaisseur moindre et garantira le croquant du sucre à chaque bouchée. Pour moi qui cuisine beaucoup, c’est un élément négligeable car la yaourtière me facilite grandement la tâche…et à la maison, personne ne s’en plaint :p
La recette est donc tirée du manuel fourni avec la multidélices de Seb. Promis, ce billet n’est pas sponsorisé 😉

Crèmes brûlées en yaourtière (1)

Ingrédients pour 6 pots :

  • 5cl de lait
  • 50cl de crème liquide
  • 2 œufs entiers
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 70g de sucre
  • 1/2 gousse de vanille
  • sucre cassonade pour caraméliser

1. Faites chauffer le lait dans une casserole sans le porter à ébullition. Incisez et grattez la gousse de vanille. Ajoutez les graines et la gousse dans le lait. Laissez infuser une quinzaine de minutes. Pour les desserts lactés, j’utilise toujours du lait entier…et de la vanille Bourbon de mon île, bien sûr!

Crèmes brûlées en yaourtière (2)

2. Pendant ce temps, mélangez les oeufs, les jaunes et le sucre au fouet. J’utilise du sucre vanillé maison.

3. Puis ajoutez le lait parfumé, la crème liquide (fleurette/entière pour moi) et mélangez. Répartissez dans les pots.

4. Remplissez la base de l’appareil avec de l’eau jusqu’au niveau max. Faites cuire pendant 35 à 40 minutes en mode desserts lactés (3). Si vous les faites cuire au four, je propose de poser vos moules à crèmes brûlées dans un plat à four contenant un fond d’eau bouillante, comme un bain-marie, à 160°C pendant la même durée. N’hésitez pas à me faire savoir quel résultat vous avez obtenu.

5. En fin de cuisson, refermez les pots et entreposez les au frais pendant 3 à 4 heures avant la dégustation. Au moment de servir, saupoudrez de cassonade et caramélisez à l’aide d’un chalumeau ou bien sous le grill du four si vous n’en avez pas. Je conserve mes pots au frais 2-3 jours maximum, ils sont généralement engloutis en bien moins de temps que ça.

Crèmes brûlées en yaourtière (3)

C’est absolument délicieux 🙂 Bonne dégustation!

 

Œufs cocottes aux épinards, lardons et ciboulette en yaourtière … ou pas

C’est la deuxième fois que je publie une recette d’oeufs cocottes. La première préconise une cuisson au four. Cette fois j’ai voulu essayer avec le mode desserts lactés de ma multidélices. En réalité, il suffit simplement de cuire les œufs au bain-marie. A vous de choisir ce qui vous semble le plus simple et le mieux adapté. Quoiqu’il en soit, c’est une recette qui me semble idéale pour un brunch, particulièrement en ce moment pendant la saison des épinards. Je la tire également du livre « Cocotte Minus », de Frédéric Berqué aux éditions First. C’était très simple à préparer et j’en referai bientôt. J’en profiterai alors pour ajouter de nouvelles photos 😉 La batterie de mon appareil presque à plat, je n’ai pu prendre que quelques clichés rapides.

Oeufs cocotte lardons épinards (1)

Ingrédients pour 6 œufs cocottes (2 par adulte, 1 par enfant) :
– 6 œufs
– environ 400g d’épinards
– 100g de lardons allumettes
– 10cl de crème liquide
– 1 filet d’huile d’olive
– 20g de beurre
– sel
– poivre du moulin
– quelques brins de ciboulette fraîche
– quelques mouillettes de pain ou de comté

1. Lavez et équeutez les épinards. Dans une sauteuse, faites chauffer l’huile d’olive puis faites cuire les épinards à couvert pendant une dizaine de minutes. Leur volume va réduire de plus de moitié. Vous pouvez également utiliser des épinards surgelés. Salez, égouttez-les bien puis réservez.

2. Dans le fond de chaque mini cocotte ou pot en verre, déposez une noix de beurre. Répartissez les épinards. Cassez délicatement un œuf sur les légumes et poivrez.

3. Pour la cuisson en yaourtière, remplissez la base d’eau, puis sélectionnez le mode desserts lactés (mode 3 si vous avez une Seb) et faites cuire les œufs environ 16-18 minutes. Pour une cuisson au four, déposez les cocottes dans le lèche frite rempli d’eau bouillante dans un four préchauffé à 170 pour la même durée.

4. Pendant ce temps, faites revenir les lardons quelques minutes à la poêle sans utiliser de matière grasse. Hors du feu, versez la crème et mélangez. Réservez.

5. Lavez puis hachez finement la ciboulette.

6. Lorsque les œufs sont cuits, répartissez la crème de lardons dans les pots/ mini cocottes. Saupoudrez de ciboulette. Poivrez à nouveau selon le goût. Pour encore plus de gourmandise, ajoutez des bâtonnets de comté par exemple 😉

Dégustez bien chaud. C’est succulent! Bon appétit 🙂

Oeufs cocotte lardons épinards (2)

Quiche Lorraine

Dans notre routine hebdo-culinaire, il y a l’apéro dinatoire du vendredi soir. Au menu : des amuses bouches de toutes formes, des crudités accompagnées de sauces au yaourt, des cocktails… Tout est permis 😉 Pour une fois, je vais donc vous présenter une recette Lorraine, région dans laquelle nous avons élu domicile depuis maintenant un peu plus d’un an. Ce sera d’ailleurs sans doute la seule sinon l’une des rares à être publiées ici, parce qu’à la part la fameuse quiche que tout le monde connaît, je suis ne me suis pas encore familiarisée avec les spécialités locales. Le secret d’une bonne quiche? De la simplicité et de bons produits 🙂

Quiche Lorraine (1)

Ingrédients pour la pâte brisée :

– 200g de farine
– 100g de beurre
– 4g de gros sel
– 4 cl d’eau

Ingrédients pour l’appareil à quiche :
– 40cl de crème fraîche épaisse
– 250g de lard maigre fumé
– 4oeufs bio
– poivre
– muscade

1. Préchauffez le four à 180°C.

2. Préparez la pâte brisée en suivant la recette donnée ici. J’ai volontairement réduit les doses de la pâte indiquées ci-dessus pour que la quiche soit plus fine et mieux équilibrée. Foncez dans un moule chemisé (étalez dans un moule beurré et fariné) ou recouvert de papier sulfurisé puis piquez à la fourchette. Faites-la précuire à blanc pendant 12 à 15 minutes dans le four chaud.

Quiche Lorraine

3. Pendant ce temps découpez la poitrine fumée en gros lardons puis faites dorer à la poêle. Égouttez sur papier absorbant et réservez.

4. Préparez la migaine. Pour cela, fouettez ensemble la crème fraîche et les œufs dans un saladier. Ajoutez un peu de muscade râpé et de poivre selon vos goûts.

5. Sortez la pâte du four. Disposez les lardons sur toute la surface. Recouvrez de la migaine.

6. Enfournez pour environ 30 minutes. La quiche va beaucoup gonfler au cours de la cuisson, mais elle retombera ensuite. NB: la vraie quiche Lorraine ne contient pas de fromage râpé.

Et ça, Mesdames, Messieurs, c’est de la quiche de compet’ 😉

Quiche Lorraine (3)

A partager à l’apéro, en entrée, en plat avec une bonne salade…  C’est vous qui voyez.

Quiche Lorraine (2)

 

Bon appétit! 🙂

Lemon curd (crème de citron)

Le lemon curd, ou la crème de citron pour éviter les anglicismes qui parasitent mon vocabulaire :p , j’adore ça! On peut s’en servir comme pâte à tartiner, comme ganache, pour parfumer des yaourts… C’est l’indispensable de la génialissime tarte au citron meringué! Cette crème acidulée se conserve au frais plusieurs semaines dans un bocal, alors on devrait toujours en avoir, non? 🙂 Evidemment, j’ai une idée bien précise de ce que je compte en faire cette fois-ci donc si je ne me loupe pas, je vous présenterai une recette pour vous en servir rapidement 🙂 Ma version ne comporte ni maïzena, ni gélatine. Je les trouve vraiment superflu si on respecte bien la cuisson et avec mes conseils, vous n’en aurez pas besoin. Voilà, c’est dit :p

Lemon curd (5)

Ingrédients :

– 3 oeufs
– 90g de sucre
– une grosse noix de beurre
– le jus de 3 citrons

1. Pressez le jus des citrons. J’utilise le presse-agrumes de mon robot préféré pour cette étape, histoire d’en récupérer un maximum. A titre indicatif, pour 3 citrons, j’ai obtenu 130ml.

2. Faites chauffer une casserole au bain-marie. Cassez-y les œufs et ajoutez le sucre. Fouettez bien.

3. Ajoutez le jus de citron. Mélangez. Démarrer un timer, pardon un chronomètre 😉 , pour 12 minutes environ.

4. L’eau doit être à peine frémissante pour que la crème prenne doucement. Elle va s’épaissir petit à petit, comme une béchamel. Mélangez régulièrement, pas forcément non stop, mais surveillez la bien pour empêcher les œufs de coaguler.

Après 5 minutes, la crème a déjà commencé à épaissir.

Lemon curd (1)

Après 8 minutes, j’étais tentée de m’arrêter là lol. J’ai quand même poursuivi jusqu’à 12.

Lemon curd (2)

5. Au bout de 12-15 minutes, vous obtenez une crème épaisse et onctueuse. Hors du feu, ajoutez une grosse noix de beurre (20g environ) qui va fondre avec la chaleur du lemon curd. Mélangez à nouveau.

Lemon curd (3)

6. Laissez refroidir puis transvasez dans un bocal. Le mien faisait 370ml de contenance et c’était pile poil ce qu’il fallait!

Lemon curd (4)

C’est prêt! Pressage de citron et nettoyage final inclus, vous en avez eu pour 30 minutes maxi. Je suis sûre que vous pouvez caser ça dans votre emploi du temps 🙂 N’hésitez à ajouter des zestes d’agrumes si vous le souhaitez ou à préparer votre crème d’orange ou de pamplemousse en suivant la même méthode et en sucrant moins.

 

 

 

Sauté de dinde à la crème, moutarde et champignons

Parce qu’on n’a pas toujours beaucoup de temps à consacrer à la cuisine alors que l’heure du repas approche et que les estomacs crient famine, on a besoin de recettes simples, rapides et …bonnes tant qu’à faire! Pour ne pas céder à la tentation du plat préparé micro-ondable, voici une idée de plat relativement équilibré à préparer « en moins de 30 minutes » (Stéphane Rotenberg, sors de ce corps…^^’).

Sauté de dinde, crème, moutarde et champignons (2)

Ingrédients pour 2-3 personnes :

– 350g d’escalopes de dinde
– 210 de champignons de Paris émincés (boîte)
– 2 càs de moutarde de Dijon
– 10cl de crème liquide à 15% mg
– 1  filet d’huile d’olive
– sel, poivre
– persil frais

 

1. Dans une poêle anti-adhésive, faites dorer vos champignons préalablement égouttés avec un filet d ‘huile d’olive pendant une dizaine de minutes.

Sauté de dinde, crème, moutarde et champignons (4)

2. Pendant ce temps, découpez la viande en dés.

Sauté de dinde, crème, moutarde et champignons (3)

3. Une fois que les champignons sont cuits, réservez-les.

4. Faites revenir la viande dans la même poêle avec un peu d’huile d’olive pendant une dizaine de minutes. Pendant ce temps, faites cuire votre accompagnement : riz, pâtes, quinoa, boulgour…

Sauté de dinde, crème, moutarde et champignons (5)

5. Ajoutez les champignons. Baissez le feu. Mélangez.

6. Ajoutez la moutarde. Mélangez.

Sauté de dinde, crème, moutarde et champignons (6)

7. Ajoutez la crème. Mélangez.

Sauté de dinde, crème, moutarde et champignons (7)

8. Salez, poivrez selon votre goût et ajoutez quelques brins de persil frais avant de servir.

Sauté de dinde, crème, moutarde et champignons (8)

C’est tout? Eh oui, je vous avais dit que ce serait simple…mais efficace 🙂

Si vous avez plus de temps, n’hésitez pas à ajouter des échalotes ou encore une càc de moutarde à l’ancienne en fin de cuisson.

Bon appétit!

Sauté de dinde, crème, moutarde et champignons (1)