Tarte Bourdaloue

L’année commence bien, je publie ma première recette de 2015 avec 3 bonnes semaines de retard 😡 J’espère pouvoir retrouver une certaine régularité pour la rédaction de mes recettes sur le blog, mais je préfère ne rien promettre pour l’instant 😉 Je suis toujours aux fourneaux et j’ai des tonnes d’idées à partager avec vous, il me manque juste un peu de temps…ou d’organisation 😉 Et puisqu’il n’est pas trop tard pour présenter ses voeux, je vous souhaite une merveilleuse année saine et gourmande (saine avant tout ^^), des plats faits maison, des repas conviviaux et de beaux moments avec ceux que vous aimez.

Tarte Bourdaloue (2)

Et maintenant, je peux reprendre mon intro fétiche… C’est la saison des poires 😀 Un fruit que je préfère cuisiner que manger tel quel donc en ce moment, j’en fais du jus frais (vive mon extracteur) pour le petit déjeuner, des gâteaux assez basiques et puis des tartes Bourdaloue! Après l’Epiphanie, j’ai congelé un surplus de crème d’amandes. Bien m’en a pris, parce que cela m’a permis de préparer ma tarte en très peu de temps. Quoiqu’il en soit c’est un beau dessert que vous pouvez essayer même si vous cuisinez peu. C’est bien plus simple qu’il n’y paraît 🙂 Je n’avais plus de beurre, donc j’ai préparé une pâte brisée à l’huile de noisette trouvée ici. Ca m’a beaucoup plu et je pense réutiliser cette recette à  l’avenir. La pâte était bien croustillante et délicatement parfumée. Un régal!

Ingrédients pour la pâte à tarte :

  • 250g de farine
  • 4cl d’huile neutre (colza ici)
  • 4cl d’huile de noisette
  • 8cl d’eau
  • 1 pincée de sel

Ingrédients pour la crème d’amandes :

  • 75g de beurre pommande
  • 75g de poudre d’amandes
  • 75g de sucre glace
  • 1 oeuf
  • 15g de rhum ambré
  • 1 càc de maïzena

Autres :

  • 3 ou 4 poires conférences
  • 1 blanc d’oeuf
  • quelques amandes effilées
  • qq càs de gelée de pommes ou de coings

 

1. Commencez par réaliser la pâte brisée. Dans un cul de poule, versez la farine et le sel puis ajoutez l’eau en remuant. Versez ensuite le mélange d’huile et pétrissez jusqu’à ce que cela forme une pâte homogène. La pâte peut bien entendu se faire au robot avec la feuille  mais elle est également très facile à travailler à la main.

2. Etalez la pâte sur un plan de travail fariné et foncez la dans un moule, préalablement beurré et fariné, de 22cm de diamètre.

3. Nappez la pâte de blanc d’oeuf et réservez au frais le temps de préchauffer votre four à 180°C.

4. Préparez votre crème d’amande. La recette vient du blog de Bernard, j’ai simplement réduit les dosages de moitié. Pour cela, mélangez dans un saladier les différentes poudres (farine, amande, maïzena, sucre glace) puis ajoutez le rhum et l’oeuf pour finir. Mélangez bien, filmez et réservez au frais.

5. Lorsque le four est chaud, enfournez votre fond de tarte nappé de blanc d’oeuf pour 5 minutes. Cela va permettre d’imperméabiliser votre pâte. La crème d’amandes ne la détrempera pas et vous aurez une pâte bien croustillante.

6. Pendant la précuisson de la pâte, pelez vos poires, coupez les en quartiers et retirez les trognons. On peut pocher les poires dans un sirop (50% eau, 50% sucre et pourquoi pas de la vanille ou de la badiane pour parfumer), mais je ne l’ai pas fait parce qu’en utilisant les fruits de qualité et de saison, elles sont déjà savoureuses. Si je peux me passer de sucre ajouté, je n’hésite pas 😉

7. Sortez la pâte du four, étalez la crème d’amandes sur toute la surface. Puis disposez les quartiers de poires sur la tarte. Vous pouvez les découper en tranches…ou pas! A vous de choisir l’esthétique qui vous plaît le plus. Vous pouvez également ajouter quelques amandes effilées.

8. Enfournez, toujours à 180°C, pendant 30-35 minutes jusqu’à ce que la crème ait pris une belle couleur dorée.

9. Laissez refroidir, puis à l’aide d’un pinceau de cuisine, nappez la tarte de gelée pour lui donner un aspect brillant (facultatif).

Votre tarte Bourdaloue est prête et vous allez vous régaler 🙂

Tarte Bourdaloue (1)

 

 

Crèmes brûlées en yaourtière

Cette yaourtière multifonctions, je ne m’en passe plus. Je ne pensais pas que la fonction desserts lactés me serait si utile, alors que le mode fromages est quasiment à l’abandon à mon plus grand regret… Après les flans au caramel, voici la recette des crèmes brûlées. Attention n’allez pas vous imaginer une version au rabais de ce merveilleux dessert, elle est vraiment savoureuse. Comme bien souvent en cuisine, il suffit de sélectionner des ingrédients de qualité. Alors qu’est-ce que cette crème brûlée a de moins que les autres? Un récipient moins adapté à la dégustation car la couche de caramel qui se forme au chalumeau avec la cassonade ne couvrira le dessert que sur une petite surface. Un moule traditionnel proposera une crème d’un diamètre supérieur, d’une épaisseur moindre et garantira le croquant du sucre à chaque bouchée. Pour moi qui cuisine beaucoup, c’est un élément négligeable car la yaourtière me facilite grandement la tâche…et à la maison, personne ne s’en plaint :p
La recette est donc tirée du manuel fourni avec la multidélices de Seb. Promis, ce billet n’est pas sponsorisé 😉

Crèmes brûlées en yaourtière (1)

Ingrédients pour 6 pots :

  • 5cl de lait
  • 50cl de crème liquide
  • 2 œufs entiers
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 70g de sucre
  • 1/2 gousse de vanille
  • sucre cassonade pour caraméliser

1. Faites chauffer le lait dans une casserole sans le porter à ébullition. Incisez et grattez la gousse de vanille. Ajoutez les graines et la gousse dans le lait. Laissez infuser une quinzaine de minutes. Pour les desserts lactés, j’utilise toujours du lait entier…et de la vanille Bourbon de mon île, bien sûr!

Crèmes brûlées en yaourtière (2)

2. Pendant ce temps, mélangez les oeufs, les jaunes et le sucre au fouet. J’utilise du sucre vanillé maison.

3. Puis ajoutez le lait parfumé, la crème liquide (fleurette/entière pour moi) et mélangez. Répartissez dans les pots.

4. Remplissez la base de l’appareil avec de l’eau jusqu’au niveau max. Faites cuire pendant 35 à 40 minutes en mode desserts lactés (3). Si vous les faites cuire au four, je propose de poser vos moules à crèmes brûlées dans un plat à four contenant un fond d’eau bouillante, comme un bain-marie, à 160°C pendant la même durée. N’hésitez pas à me faire savoir quel résultat vous avez obtenu.

5. En fin de cuisson, refermez les pots et entreposez les au frais pendant 3 à 4 heures avant la dégustation. Au moment de servir, saupoudrez de cassonade et caramélisez à l’aide d’un chalumeau ou bien sous le grill du four si vous n’en avez pas. Je conserve mes pots au frais 2-3 jours maximum, ils sont généralement engloutis en bien moins de temps que ça.

Crèmes brûlées en yaourtière (3)

C’est absolument délicieux 🙂 Bonne dégustation!

 

Tartelettes aux fraises et à la menthe

C’est la saison des fraises et je ne m’en prive pas! En général, on les déguste nature en dessert et c’est souvent comme ça qu’on en profite le mieux. Elles partent tellement vite que je n’ai pas le temps de m’en servir en cuisine. Cette fois, j’ai réussi 😀 J’ai tout simplement réalisé des tartelettes aux fraises avec de la menthe du jardin. Rien de très compliqué en soit mais quel régal! Certaines n’ont pas résisté à ma gourmandise et ont été englouties avant d’être prises en photo. J’ai maintenant hâte de tester avec d’autres fruits comme la myrtille, la framboise, la groseille…

Tartelettes fraises et menthe (2)

Ingrédients pour la pâte brisée sucrée :

– 200g de farine
– 100g de beurre doux
– 4 cl d’eau
– 40g de sucre semoule

Ingrédients pour la crème pâtissière :

– 25cl de lait entier
– 1/2 gousse de vanille
– 3 jaunes d’oeufs
– 50g de sucre semoule
– 10g de farine
– 10g de maïzena

Ingrédients pour la garniture :

– environ 150g de fraises
– une branche de menthe fraîche
– 2 càs de gelée

1. Commencez par préparer votre pâte brisée sucrée. Mélangez les ingrédients dans le bol du robot à l’aide de la feuille à vitesse 1 jusqu’à ce que la pâte forme une boule lisse et homogène. Étalez-la sur un plan de travail fariné sur environ 4mm. A l’aide d’un emporte-pièce, découpez des ronds de pâte de 5cm de diamètre environ. Réservez au frais pendant une bonne demie-heure. NB : L’idéal pour les tartes aux fruits est la pâte sablée sucrée, mais je n’avais plus assez de poudre d’amande pour la réaliser. Ce sera pour la prochaine fois 🙂

Tartelettes fraises et menthe (1)

2. Pour la crème pâtissière, j’ai suivi la recette de Mercotte. Donc dans un cul de poule, grattez les graines de la gousse de vanille sur les jaunes d’oeufs. Ajoutez le sucre et mélangez au fouet. Pendant ce temps, faites chauffer le lait dans lequel vous faîtes infuser la gousse de vanille déjà grattée. Versez la moitié du lait chaud dans le cul de poule, mélangez bien, puis transavez le tout dans la casserole. Remettez la sur feu moyen et laissez épaissir pendant 1 à 2 minutes en remuant sans arrêt pour empêcher la formation de grumeaux. Laissez refroidir dans le cul de poule, puis filmez et réservez au frais pendant 2 heures.

3. Piquez à la fourchette puis faites cuire les fonds de tartelettes à blanc dans un four chauffé à 180°C pendant 15 à 20 minutes. Laissez refroidir à température ambiante jusqu’au moment du dressage.

4. Pour le dressage, c’est très simple. Étalez la quantité souhaitée de crème pâtissière sur le fond de tarte. Découpez vos fraises et disposez-les à votre guise, essayez de ne pas (trop) en manger au passage 😉 Je me suis pas mal cherchée à cette étape et vous pouvez constater que je n’ai pas vraiment trouvé ZE joli dressage standardisé. A l’aide d’un pinceau, badigeonnez délicatement la tartelette de gelée, de pommes ici. Enfin, ajoutez de la menthe fraîche ça et là. D’ailleurs, au moment de prendre les photos, j’avais oublié la gelée, cela a été corrigé par la suite ^^

5. C’est prêt! Réservez au frais jusqu’au moment du dessert et faites plaisir à vos proches. Tout le monde aime les fraises, non? 😀

Tartelettes fraises et menthe (3)

Tartelettes fraises et menthe (4)

Bonne dégustation!

Glace à la barbe à papa

Je rabâche à qui veut l’entendre que le bio c’est mieux, qu’il faut consommer local, privilégier les circuits courts…autant que faire se peut! Et puis il y a des fois où je craque, comme hier, en me promenant sur le site glace-sorbet où je suis tombée sur la recette de la glace à la barbe à papa! Comment suis-je censée résister si la recette n’y met pas du sien avec un peu de complexité? Non non, elle est toute simple et d’autant plus tentante… Quelque chose me dit que cette année, ma sorbetière va turbiner à plein régime avec des idées pareilles! Bon il me reste toujours du sorbet coco au congélateur (évidemment j’en ai fait 2 tonnes ^^’), mais ce serait dommage d’être à court de dessert glacé un jour de beau temps… Alors tant pis si aujourd’hui il pleut, je vous la montre quand même. Il doit bien y avoir du soleil quelque part 🙂 Enfin, trêve de bavardages, place à la recette!

Ingrédients :

– 25cl de lait entier
– 25cl de crème liquide
– 3 jaunes d’œufs
– 20g de sucre
– 10cl de sirop à la barbe à papa
– environ 10 gouttes de colorant alimentaire rouge (facultatif)

1. Faites chauffer le lait et la crème dans une casserole jusqu’à obtenir un léger frémissement. J’ai utilisé de la crème fleurette (30% mg) pour obtenir une glace plus onctueuse.

2. Pendant ce temps, fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre dans un saladier jusqu’à obtenir un mélange lisse et mousseux. Vous pourrez utiliser les blancs pour faire des meringues, des macarons, des financiers, de la mousse au chocolat, certains gâteaux, des sorbets, des langues de chats, des amarettis…bref ce ne sont pas les idées qui manquent. Quelques recettes sont déjà disponibles pour vous permettre d’écouler votre stock, je les ajoute petit à petit.

Glace à la barbe à papa (1)

3. Versez le lait et la crème dans le saladier sans cesser de remuer. Homogénéisez.

4. Transvasez le mélange dans la casserole et refaire chauffer à feu doux, sans cesser de remuer. Soyez attentifs, le mélange doit s’épaissir sans que les œufs ne coagulent.

5. Coupez le feu lorsque la préparation nappe la cuillère, comme dans la photo ci-dessous. Si vous pouvez faire une marque sur la cuillère avec le doigt sans que le mélange ne coule, c’est bon 🙂

Glace à la barbe à papa (3)

6. Versez le tout dans le saladier et ajoutez le sirop. Homogénéisez.

7. Laissez refroidir à température ambiante, puis réservez une nuit au réfrigérateur. Je l’ai mis au frais pendant environ 5h.

8. Faites prendre à la sorbetière, pendant environ 15-20 minutes. Plus la préparation est froide et plus le processus sera rapide. Ajoutez le colorant à ce moment-là si vous le souhaitez.

9. Transvasez la glace dans une boîte hermétique et laissez-la au congélateur pendant quelques heures avant de servir. J’ajouterai bientôt des photos des boules de glace.

Glace à la barbe à papa (2)

Glace à la barbe à papa (4)

Et « voici venir les Barbapapa… » 😀

 

 

 

 

Tarte Tatin

Comme beaucoup je suis tombée par hasard sur l’émission de Teva dans laquelle le Chef Christophe Michalak présentait sa version de la tarte tatin. Il ne m’a pas fallu plus de quelques secondes pour me décider à essayer la tarte renversée aux pommes. Je vous présente aujourd’hui la mienne, dont les proportions ont été ajustées pour un budget disons plus « raisonnable ».

Tarte tatin (15)

Ingrédients :

– 8 pommes golden
– 350g de sucre de semoule
– 250g de beurre
– 1L d’eau
– 1 disque de pâte feuilletée

Préparation :

1. Faites préchauffer le four à 180°.

2. Lavez et épluchez les pommes. Coupez les en quartiers et retirez les pépins.

Tarte tatin (1)

3. Dans un fait-tout faites chauffer le demi-litre d’eau, 250g de beurre et 250g de sucre. Faites-y pocher vos pommes pendant 10′. La recette originale indique 1kg de beurre et 1kg de sucre, ce qui donne un résultat encore plus gourmand!

Tarte tatin (2)

4. Pendant que les pommes cuisent, préparez un caramel à sec (sans eau) dans une casserole avec les 100g de sucre restants. Pour ce faire, vider le sucre petit à petit (en 3 à 4 fois) au fil de la coloration. J’ai un moule à tatin compatible avec les plaques à induction dans lequel je peux préparer le caramel et cuire la tarte.

Tarte tatin (3)

Tarte tatin (4)

Tarte tatin (4)Tarte tatin (7)

Attention à ne pas mélanger le sucre avec une spatule ou autre (elle fondrait). Si besoin, secouez légèrement la casserole pour répartir le sucre au fil de la cuisson.

5. Au bout de dix minutes, retirez les pommes du feu à l’aide d’une écumoire et posez les délicatement dans une passoire.

Tarte tatin (6)

6. Versez le caramel doré à l’intérieur de votre moule. Le dressage des pommes peut alors se faire. Posez les quartiers un à un en commençant par l’extérieur.

Tarte tatin (8)

6. Déroulez le disque de pâte feuilletée et posez le au-dessus des pommes. Rabattez les bords de la pâte vers l’intérieur du moule, puis piquez le à la fourchette.

Tarte tatin (9)

7. Enfournez et laissez cuire 30 minutes. Laissez refroidir avant de démouler.

8. Dégustez tiède avec de la chantilly ou une boule de glace vanille.

Tarte tatin (12)

Tarte tatin (11)

Tarte tatin (10)Tarte tatin (13)

Variante : Vous pouvez faire infuser au choix dans l’eau de pochage : un bâton de cannelle, une étoile de badiane ou encore une gousse de vanille fendue en deux, pour donner un arôme supplémentaire à votre tarte.

Bonne dégustation 🙂

Gâteau ti’son et papaye confite

Encore et toujours une recette régressive! J’ai ramené une bonne quantité de papaye confite dans mes valises lors de mes dernières vacances à la Réunion, une confiserie dont je raffole. Je n’en trouve pas dans les supermarchés Métropolitains, mais je pense que l’on pourrait la remplacer par n’importe quel autre fruit confit dans cette recette (coing, pamplemousse…). Elle se présente sous cette forme :

Gâteaux ti'son papaye confite (3)

En créole, le ti’son fait référence à la farine de maïs.  La version originale du gâteau ti’son ressemble à la recette du quatre-quarts. Pour alléger le résultat, je l’ai revisitée en utilisant une base qui se rapproche du gâteau au yaourt. J’ai aussi choisi de le présenter sous forme de mini muffins.

Gâteaux ti'son papaye confite (10)

Ingrédients pour une douzaine de mini-muffins ou un moule à manqué classique :

– 1 yaourt
– 3 pots de farine de maïs
– 2 pots de sucre
– 3 oeufs
– 1/2 pot d’huile de colza
– 100g de papaye confite découpée en petits dés
– 1 sachet de levure chimique
– 2 bouchons d’anisette

1. Préchauffez votre four à 180°C, chaleur tournante.

2. Mélangez dans l’ordre : le yaourt, le sucre, les oeufs, la farine, la levure, l’huile et l’anisette dans un saladier.

3. Répartissez le mélange dans des moules à muffins beurrés ou dans lesquels vous aurez disposé des caissettes en papier.

Gâteaux ti'son papaye confite (4)

4. Ajoutez les dés de papaye confite de façon équitable dans les moules individuels.

5. Enfournez pour 30 minutes.

6. Laissez refroidir avant de déguster.

Gâteaux ti'son papaye confite (9)

Gâteaux ti'son papaye confite (6)

Bon app!

Bonbons coco

Une recette de confiserie tout droit sortie de mon enfance réunionnaise : les bonbons cocos! Idéal comme cadeau gourmand ou comme mignardise pour accompagner le café, ces friandises sont très simples à réaliser.

Bonbons cocos

Ingrédients :

– 250g de noix de coco râpée
– 250g de sucre semoule
– 12,5cl de lait entier
– 1 gousse de vanille Bourbon
– colorants alimentaires (facultatifs)

1. Faites chauffer le lait et le sucre dans une casserole jusqu’à atteindre une faible ébullition.

2. Fendez la gousse de vanille en deux, grattez les graines et ajoutez dans la casserole. Faites infuser ce qu’il reste de la gousse dans le lait pendant 15 à 30minutes.

Bonbons coco (4)

3. Ajouter la noix de coco râpée et mélanger.

Bonbons coco (5)

4. Remuez jusqu’à ce que la noix de coco ait absorbée tout le liquide et que le mélange se détache des parois de la casserole.

5. Retirez les gousses et ajouter le ou les colorants. Si vous en utilisez plusieurs, répartissez au préalable votre pâte dans différents récipients.

Bonbons coco (6)

6. Formez des quenelles à l’aide de deux cuillères à soupe ou tout simplement avec les doigts. Posez les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Bonbons coco (2)

7. Laissez sécher à l’air libre pendant 24h avant la dégustation. Les bonbons coco sont prêts lorsqu’ils sont bien secs.

Bonbons coco (7)

Ils se conservent plusieurs semaines dans une boîte hermétique. Vous pouvez également ajouter des arômes pour les parfumer davantage. A la Réunion, on en trouve au chocolat, à la menthe, à l’ananas et j’en passe. Certains ajoutent également des cacahuètes à la préparation.

Pour la journée du goût de l’école, j’ai préparé plusieurs centaines de bouchées pour les élèves. En voici un aperçu :

Bonbons coco (8)

Bonne dégustation 🙂