Fat bombs glacées aux fruits rouges

Fatbombs glacées (7)

C’est mon nouveau péché mignon : les fat bombs glacées! Elles joignent l’utile à l’agréable avec une bonne dose de gras, de gourmandise et surtout de fraîcheur pour une dose très faible de glucides. Inspirée d’une recette anglophone, voici notre version (mon mari et moi nous relayons pour en préparer) avec des mesures en grammes 😀

J’utilise des fruits surgelés, ici un mélange de fruits rouges. Vous pouvez opter pour les baies de votre choix : fraises, framboises, myrtilles, groseilles… La liste des ingrédients est assez basique donc on peut en faire un stock et les conserver au congélateur. Le seul hic : ces fatbombs, comme la plupart d’entre elles, ne sont pas transportables. Vous limiterez donc la dégustation à la maison :p

En ce moment pour des raisons sportives, on s’efforce de réduire nos apports en glucides au minimum à la maison et ces petites douceurs sont bien réconfortantes. On en mange une à deux par jour et elles passent inaperçues dans le calcul des macros. Pour une portion, on a 68 calories, L6.8/G0.7/P0.5.

Ingrédients pour 15 mini barres glacées :

  • 125g de mascarpone
  • 50g de beurre mou
  • 70g de fruits rouges surgelés
  • 50g de crème fraîche, soit 1 grosse càs
  • 1 càc d’extrait de vanille
  • sucrant facultatif au choix

1. Dans le bol du robot, mélangez les matières grasses (beurre, crème fraîche, mascarpone) à l’aide du batteur plat. Idéalement il faut le faire avec des ingrédients qui soient tous à température ambiante, mais comme le kitchen aid bosse bien et que je suis impatiente, je coupe simplement le beurre en dés et j’obtiens un mélange homogène rapidement. Si vous faîtes le mélange à la main, ce sera plus pratique d’attendre un peu.

Fatbombs glacées (2)

2. Quand vous obtenez la « crème au beurre », ajoutez la vanille et les fruits surgelés. Mélangez à nouveau jusqu’à ce que les fruits soient réduits en purée et complètement incorporés au mélange. La pâte est d’un joli rose girly, sans utiliser de colorants. Autant vous prévenir : ce n’est pas juste aussi beau que bon, c’est bien meilleur que ça 😀

Fatbombs glacées (3)

3. Remplissez de petits moules, souples pour faciliter le démoulage, puis placez les au congélateur pendant une bonne heure pour que les fat bombs se figent. Vous pouvez ensuite les stocker dans un sac de congélation. La première fois, on a activé le boost du congélateur pour les goûter rapidement ;p

 

Voilà ce n’est pas plus compliqué que ça. J’essaierais bientôt des variantes 100% framboises ou fraises.

Fatbombs glacées (8)

Bonne dégustation 🙂

Fat bombs 

Fatbombs (10)

Se nourrir avec 80% de lipides, ce n’est pas simple au début. On va totalement à l’encontre de ce qui nous est généralement conseillé dans les recommandations officielles. Pour certains, la transition est difficile, le gras peut écoeurer. On appréhende un peu et on s’imagine qu’en mangeant gras, on prend du gras, ce qui est archi faux. En réalité, ce sont les glucides consommés en excès (une fois que le stock de glycogène est fait) qui  sont stockés sous forme de cellules adipeuses. Je vais tâcher de ne pas trop m’étaler sur le sujet, mais si vous vous posez des questions, n’hésitez pas à nous rejoindre sur le groupe Facebook « la vie en ceto/lchf » où des gens bien plus érudits que moi pourront vous répondre avec précision.

Pour réussir à équilibrer ses macros, les fatbombs sont bien utiles si on n’a pas de poids à perdre, notamment comme encas avant ou après une séance de sport. On ne compte pas les calories en céto et heureusement car 1g de lipides correspond à 9 calories, alors on fait vite grimper la note :p Ca y est, je recommence à papoter…

Voici la recette pour ceux qui en ont besoin ! En général une fatbomb suffit, c’est différent d’une friandise sucrée qui a un petit goût de « reviens-y ». J’ai ajouté des graines pour donner un peu de croquant. La recette dont je me suis inspirée est anglophone, donc j’ai indiqué les équivalences en grammes pour simplier les choses si vous n’avez pas de cuillère doseuse.

Par ailleurs, à la veille de Pâques, vous pourrez faire semblant de manger du chocolat comme tout le monde, sans sortir de cétose :p

Infos nutritionnelles (par part) : 78 calories / L 6.9 / G 1.5 / P 2.1

Fatbombs (2)

Ingrédients :

  • 2 càs huile de coco, 25g
  • 2 càs beurre, 25g
  • 4 càs beurre de cacahuète, 60g
  • 4 càs cacao en poudre non sucré, 10g
  • 1,5 càs creme fraîche ou mascarpone, 30g
  • quelques gouttes d’extrait de vanille
  • Sucrant (facultatif, ici 1 infime pincée de stevia)
  • 8g graines de lin, ou autres

1. Pesez tous les ingrédients et versez-les dans une petite casserole en inox.

Fatbombs (3)

2. Faites chauffer à feu doux. Alternative possible au micro onde en faisant chauffer par périodes de 30 secondes et en mélangeant régulièrement. Je pensais incorporer des noix, mais finalement j’ai juste mis les graines de lin. Vous pouvez varier.

3. Versez le mélange obtenu dans des empreintes à chocolat ou des moules de petites tailles, ici des moules à mini financiers. Tapez la plaque sur le plan de travail pour égaliser le contenu.

Fatbombs (8)

4. Placez les moules au réfrigérateur pendant au moins une heure avant de déguster. Puis stockez au frais pour éviter que vos fatbombs ne ramollissent ou ne fondent.

Fatbombs (1)

Et c’est tout 🙂 Bah oui, on ne fait pas trop de chichis en céto finalement…