Amandier aux poires

C’est mon amie Émilie qui m’a inspirée cette version de l’amandier. J’ai modifié un peu sa recette et ajouté des poires de saison dont mon Numérobis raffole. C’est loin d’être mon fruit préféré à manger tel quel, mais je trouve qu’il se prête à de nombreuses préparations culinaires qui le subliment. Le résultat est fondant et rappelle beaucoup les saveurs de la tarte Bourdaloue. C’est une alternative plus rapide à préparer. Avis aux amateurs de frangipane, cette recette est faite pour vous! A la veille de l’Epiphanie, si vous en avez déjà marre des galettes (est-ce possible?) ou que vous voulez une version plus fruitée et moins prise de tête, l’amandier est fait pour vous 🙂

dav

Ingrédients :

  • 4 œufs
  • 200g de poudre d’amande
  • 100g de sucre
  • 100g de beurre fondu
  • 3 poires
  • fève tonka (facultatif)
  • amandes effilées (facultatif)

Préchauffez le four à 180 degrés.

Fouettez 4 œufs avec 100g de sucre (j’en mettrai 70g la prochaine fois, c’était trop sucré pour nous) jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume.

dav

Faites fondre le beurre. Ajoutez la poudre d’amande et le beurre fondu. Mélangez jusqu’à obtenir un mélange homogène. J’ai râpé un peu de fève tonka dans la pâte, pour ajouter cette saveur d’arôme amère que j’adore.

dav

Épluchez et épépinez les poires. Puis coupez-les en lamelles ou en dés, au choix.

dav

Versez la pâte dans un moule beurré, incorporez les morceaux de fruits à votre guise puis saupoudrez d’amandes effilées si vous le souhaitez.

Je pense que 40 minutes de cuisson à 180 degrés devraient mieux convenir que ce que j’ai fait. Mon gâteau est un peu trop doré sur les bords. Vérifiez la cuisson avec une pointe de couteau qui doit ressortir sèche.

Laissez bien refroidir avant de démouler votre amandier.

La recette imprimable se trouve ici.

Bonne dégustation!

Publicités

Galette des rois (Pithiviers)

On a à peine eu le temps de prendre de bonnes résolutions que l’Épiphanie pointe déjà le bout de son nez 🙂 J’aime tellement cette période de fêtes hivernale. Je me réjouis à l’idée de la voir se prolonger. Les décorations de Noël sont toujours en place à la maison et contrairement aux années précédentes, je suis pas pressée de les ranger. L’Epiphanie nous permet de faire la transition en douceur entre les fêtes et la reprise en mangeant de bonnes galettes. Miam!

Voici la recette du Pithiviers, c’est-à-dire de la galette préparée avec une crème amandine. Pour obtenir la vraie frangipane, on doit remplacer 50g de cette crème par de la crème pâtissière. Mais qui fait 50g de crème pâtissière? :p Pas moi! C’est donc une recette de fainéante 🙂

Je vous propose une recette facile et rapide, surtout si vous n’avez pas le temps de faire les pâtes feuilletées vous-même. Je n’en achète plus depuis 2 ou 3 ans pour la faire maison, grâce à la recette simplifiée de Françoise. Je n’arrive toutefois toujours pas à obtenir une galette de 5cm de haut comme j’en vois souvent en photo, même si le feuilletage est bien là. Je vous en parlerai donc moi même quand ce sera le cas :p

La recette de la crème amandine vient de chez Bernard. Je m’en sers aussi pour la délicieuse Tarte Bourdaloue. On a beau trouver toutes sortes de galettes maintenant,  c’est bien la classique au goût de frangipane qui reste ma préférée.

Galette des Rois (Pithiviers) (2).JPG

Ingrédients :

  • 2 disques de pâtes feuilletées
  • 100g de poudre d’amande
  • 100g de beurre fondu
  • 100g de sucre, ici 70
  • 10g de maïzena
  • 1 oeuf
  • 1 jaune d’oeuf pour la dorure
  • 20g de rhum ambré
  • 2 gouttes d’arôme d’amande amère ou de la fève tonka râpée (facultative)

dav

En attendant de rédiger l’article, quelques photos de la préparation de la pâte feuilletée :

Préparez la crème amandine en mélangeant simplement tous les ingrédients (poudre d’amande, sucre, œuf, arôme d’amande ou tonka, rhum et beurre fondu) dans un saladier. Pas d’ordre particulier à respecter, assurez-vous juste d’avoir une crème homogène.

Répartissez la crème sur le premier disque de pâte feuilletée, en laissant une marge sur les bords. Déposez la fève, vous n’imaginez pas le nombre de galettes maison sans fèves :p puis recouvrez du deuxième disque.

dav

Soudez bien les bords au pinceau avec un petit peu d’eau. Puis chiquetez les pâtes, autrement dit marquez les bords au couteau pour souder les disques entre eux.

Dorez au jaune d’œuf puis réservez au frais une heure. Je laisse la galette au frigo toute la nuit.

dav

Préchauffez le four à 180 degrés. Dessinez délicatement les motifs souhaités sur la galette avec une lame de couteau bien aiguisée. N’enfoncez pas la lame trop profondément pour ne pas fragiliser la pâte.

dav

Puis dorez une deuxième fois avant d’enfourner pour une trentaine de minutes (plutôt 35-40 pour une pâte faite maison), en surveillant. Évitez simplement d’ouvrir le four en cours de cuisson. La galette devrait lever et être bien dorée en surface.

dav

Laissez refroidir avant de déguster…avec une petite coupe de Champagne, tant qu’à faire 🙂

dav

Alors, qui sera le roi? la reine? 😀

La recette imprimable est disponible ici.

galette des rois (pithiviers) (3)

Bonne dégustation !

Kringel Estonien à la frangipane

Le Kringel Estonien, c’est une jolie brioche torsadée que l’on rencontre souvent sur la blogosphère culinaire. Elle a déjà eu son heure de gloire, mais bon « So foodista » est un bébé blog qui a encore pas mal de classiques à découvrir 🙂 Pour une amatrice de boulange comme moi, c’est une recette qui donne envie! La version classique au sucre et à la cannelle ne me parlait pas vraiment, alors après maintes hésitations, j’ai choisi une garniture frangipane que j’ai piqué ici. A croire que je n’ai pas eu ma dose en Janvier ^^’ Pour la brioche, j’ai suivi à peu de choses près la recette de Manue. Je n’ai pas été tout à fait satisfaite du résultat esthétique de mon kringel, mais je vous ai ajouté des notes pour éviter de renouveler mes erreurs. Je m’en servirai moi-même pour l’essai numéro 2 🙂

Kringel Estonien à la frangipane (1)

Ingrédients pour la brioche :

– 300 g de farine
– 12 cl de lait tiède
– 1 càc de sucre en poudre
– 1 œuf
– 30 g de beurre
– 8g de levure de boulanger instantanée (Bruggeman)
– une pincée de sel

Pour la frangipane :

– 40 g de beurre mou
– 40 g de sucre
– 1 oeuf
– 50 g de poudre d’amandes
– 1 càs de farine
– 2 gouttes d’extrait d’amande amère (facultatives)

1. On commence par la pâte à brioche. Mélangez tous les ingrédients dans le saladier de votre robot et pétrissez au crochet pendant environ 10 minutes. Si vous utilisez de la levure de boulanger sèche classique, diluez-la auparavant avec le lait tiède pendant 15 minutes.

2. Recouvrez de film alimentaire et laisser lever dans un endroit chaud (four à basse température pour moi) jusqu’à ce que la pâte double de volume.

Kringel Estonien à la frangipane (6)

3. Sortez le beurre nécessaire à la préparation de la frangipane du réfrigérateur pour qu’il soit à température ambiante au moment de le travailler.

4. Au bout d’une heure environ, préparez la frangipane en mélangeant les ingrédients dans un bol.

Kringel Estonien à la frangipane (5)

5. Déposez le pâton sur le plan de travail légèrement fariné, dégazez puis étalez-le au rouleau pour lui donner une forme rectangulaire.

Kringel Estonien à la frangipane (10)

6. Badigeonnez de frangipane.

Kringel Estonien à la frangipane (8)

7. Roulez le côté le plus long afin de former un long boudin que vous coupez en 2 dans le sens de la la longueur et que vous torsaderez sans trop serrer. Puis formez une couronne. Après coup, je me dis que mon façonnage aurait été plus sympa si j’avais :

– mieux préparé mon plan de travail : plus vous avez de place, mieux c’est.  Farinez bien toute la surface aussi pour vous faciliter le travail.

– serré davantage le boudin et choisi une garniture plus sèche (c’était donc pour ça le traditionnel beurre fondu-sucre-cannelle :p ). En intégrant un appareil comme la frangipane, le boudin est plus difficile à rouler et à serrer. Mais non, je ne me cherche pas d’excuses ^^’

Kringel Estonien à la frangipane (3)

Kringel Estonien à la frangipane (11)

8. Laissez lever pendant environ 30 minutes.

Kringel Estonien à la frangipane (9)

9. Au bout de ce temps, étalez une noix de beurre fondu (facultatif) sur toute la surface de la couronne puis enfournez pour 20 min à 180°C. Laissez refroidir sur une grille et saupoudrez de sucre glace avant de servir.

Kringel Estonien à la frangipane (7)

Kringel Estonien à la frangipane (4)

Kringel Estonien à la frangipane (2)

Vous avez mon avis sur le visuel. Au niveau du goût, je me dis que la frangipane apporte non seulement de la douceur mais également du moelleux. N’hésitez pas à la sucrer davantage si vous choisissez la même garniture que moi, nous avons trouvé qu’elle en manquait un peu. La mie de la brioche était bien aérée et très agréable. Vivement la prochaine que je me rattrape 🙂

Allez, je vais en reprendre un petit bout, juste pour être sûre de l’avoir bien jugée 😉