Amandier aux poires

C’est mon amie Émilie qui m’a inspirée cette version de l’amandier. J’ai modifié un peu sa recette et ajouté des poires de saison dont mon Numérobis raffole. C’est loin d’être mon fruit préféré à manger tel quel, mais je trouve qu’il se prête à de nombreuses préparations culinaires qui le subliment. Le résultat est fondant et rappelle beaucoup les saveurs de la tarte Bourdaloue. C’est une alternative plus rapide à préparer. Avis aux amateurs de frangipane, cette recette est faite pour vous! A la veille de l’Epiphanie, si vous en avez déjà marre des galettes (est-ce possible?) ou que vous voulez une version plus fruitée et moins prise de tête, l’amandier est fait pour vous 🙂

dav

Ingrédients :

  • 4 œufs
  • 200g de poudre d’amande
  • 100g de sucre
  • 100g de beurre fondu
  • 3 poires
  • fève tonka (facultatif)
  • amandes effilées (facultatif)

Préchauffez le four à 180 degrés.

Fouettez 4 œufs avec 100g de sucre (j’en mettrai 70g la prochaine fois, c’était trop sucré pour nous) jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume.

dav

Faites fondre le beurre. Ajoutez la poudre d’amande et le beurre fondu. Mélangez jusqu’à obtenir un mélange homogène. J’ai râpé un peu de fève tonka dans la pâte, pour ajouter cette saveur d’arôme amère que j’adore.

dav

Épluchez et épépinez les poires. Puis coupez-les en lamelles ou en dés, au choix.

dav

Versez la pâte dans un moule beurré, incorporez les morceaux de fruits à votre guise puis saupoudrez d’amandes effilées si vous le souhaitez.

Je pense que 40 minutes de cuisson à 180 degrés devraient mieux convenir que ce que j’ai fait. Mon gâteau est un peu trop doré sur les bords. Vérifiez la cuisson avec une pointe de couteau qui doit ressortir sèche.

Laissez bien refroidir avant de démouler votre amandier.

La recette imprimable se trouve ici.

Bonne dégustation!

Publicités

Biscuits macadamia et pépites de chocolat

J’ai préparé ces délicieux biscuits sans le vouloir parce que je cherchais en fait à obtenir des cookies américains. Comme je suis incapable de suivre une recette qui demande plus de sucre que de farine, je me suis retrouvée avec ces petits gâteaux en modifiant les dosages. En les renommant, j’ai détourné l’échec :p Quant aux cookies, je me contenterai des belles recettes plus raisonnables qu’il y a déjà sur le blog 🙂

Biscuits macadamia et pépites de chocolat (1).jpg

Ingrédients pour 12 biscuits :

  • 180g de farine
  • 100g de beurre mou
  • 40g de sucre
  • 40g de cassonade
  • 1 œuf
  • 20g de pépites de chocolat
  • 20g de macadamia (environ 10 noix)
  • 1/2 càc de levure chimique
  • 1/2 càc de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel

Préchauffez votre four à 180 degrés.

Dans le bol du robot équipé du batteur plat, crémez le beurre et les sucres. Ajoutez l’oeuf et mélangez.

Versez les poudres : farine, sel, levure et bicarbonate. Mélangez à nouveau.

Enfin incorporez, toujours au batteur, les pépites de chocolat et les noix de macadamia préalablement concassées au couteau.

Rassemblez la pâte à la main puis séparez en 12 pâtons de poids égal (environ 37g pièce). Formez les cookies, en les étalant un peu avec la paume, sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou d’une Silpat. Chez moi, ils ne s’étalent pas du tout en cuisant.

Biscuits macadamia et pépites de chocolat (2).jpg

Enfournez pour une dizaine de minutes. S’ils sont un peu mous en sortant du four c’est normal. Ils durcissent en refroidissant. Comme tous les biscuits/sablés, ils se conservent plusieurs jours (voire semaines) dans une boîte hermétique.

Avec une petite tasse de thé, à l’heure du goûter, c’est parfait 😀

Biscuits macadamia et pépites de chocolat (3).jpg

La recette imprimable se trouve ici.

Bonne dégustation!

 

Sablés de Noël

Nous sommes déjà le 5 décembre et il est plus que temps de vous donner une recette de sablés, testée et approuvée maintes fois. C’est une préparation tout ce qu’il y a de plus basique, avec des ingrédients standard. Vous pourrez la personnaliser selon vos goûts et même l’offrir en cadeau gourmand 🙂

J’ai trouvé cette recette ici et elle viendrait de Christophe Felder himself, une valeur sûre en terme de pâtisserie. J’aurais néanmoins du mal à vous faire l’éloge nutritionnel de ces petites douceurs :p La pâte est facile à travailler, c’est pourquoi je vous la recommande particulièrement si vous confectionnez les sablés avec vos enfants. A la maison, je me charge d’étaler la pâte tandis qu’ils « emporte-piècent » les sablés.

Sablés de Noël (14).jpg

Ingrédients :

  • 250g de farine
  • 150g de beurre mou
  • 90g de sucre glace
  • 40g de poudre d’amande
  • 1 œuf
  • 1 pincée de sel
  • 1 càs d’épices à pain d’épices*

*A vous de choisir de décliner ces sablés selon vos envies. J’ai déjà également essayé avec vanille, fève tonka, arôme d’amande amère…

Dans le bol du robot, à l’aide du batteur plat, mélangez le beurre avec le sucre, l’oeuf, les épices et la poudre d’amande jusqu’à obtenir une consistance relativement crémeuse et homogène. Ajoutez la farine, idéalement tamisée (je ne l’ai pas fait, mais ça ne m’a pas semblé pénalisant). Mélangez à nouveau jusqu’à pouvoir former une boule de pâte. Enveloppez-la dans un film alimentaire et réservez au frigo pendant une heure minimum.

dav

Préchauffez le four à 180 degrés. Étalez la pâte sur un plan de travail fariné ou bien comme moi, sur une Silpat. J’utilise moins de farine que si je travaillais directement sur le plan de travail et je trouve ça moins salissant. La recette originale préconise une épaisseur de 4-5 mm. Je n’ai pas mesuré les miens. Idéalement on essaie d’avoir des sablés d’épaisseur égale, pas trop fins.

Découpez les formes à l’aide d’emporte-pièces au choix et déposez les sablés sur une feuille de papier sulfurisé (ou une Silpat :p) Avec les chutes, formez à nouveau une boule de pâte à étaler et recommencez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte. Si la pâte est trop molle ou nécessite trop de farine pour être découpée, n’hésitez pas à la placer au congélateur quelques minutes pour la raffermir. Pas de photos de cette étape, où j’ai les mains trop sales pour manipuler le téléphone.

Enfournez chaque plaque entre 10 et 15 minutes (selon le four, la taille et l’épaisseur des sablés) jusqu’à ce que les bords des sablés commencent à dorer. Ils peuvent être légèrement mous en fin de cuisson. Ils durcissent en refroidissant.

dav

Vous pouvez les saupoudrez de sucre glace pour plus de gourmandise lorsqu’ils auront refroidi.

Ces délicieux biscuits se conservent plusieurs jours (semaines?) dans une boîte hermétique, à condition de ne pas tous les dévorer trop vite 😉 Chez nous, ils partent trop vite >.<

La recette imprimable est disponible ici.

Bonne dégustation!

 

Cake à la courge

Aujourd’hui je partage avec vous une recette de cake à la courge, aux saveurs automnales. Il n’y a rien de meilleur que les produits de saison et c’est le moment de profiter de toutes les variétés de courges disponibles.

Pour réaliser ce cake, j’ai utilisé les citrouilles d’Halloween qui ont servi de déco le jour J, sans grand intérêt gustatif, il faut bien l’avouer. En revanche, une fois cuisinées, elles apportent un moelleux incomparable et une saveur très originale à ce cake. Alliées au mélange de 4 épices et aux noix de Pécan, elles parfument délicieusement toute la cuisine pendant la cuisson.

J’ai mélangé de la farine de blé classique et de la farine d’engrain intégral (mieux connu sous l’appellation de petit épeautre) pour augmenter sa teneur en vitamines, minéraux, acides aminés…

Par portion, soit 1/10 de cake, on obtient :

  • 200 cal
  • 24.4g de glucides
  • 9.3g de lipides
  • 4g de protéines

Les photos ont été prises avec la complicité de mes enfants qui se sont amusés à aller me chercher de jolies feuilles dans le jardin et qui m’ont ramené des marrons de je ne sais où ^^’

dav

Ingrédients:

  • 250g de courge cuite
  • 100g de farine de blé T65
  • 100g de farine d’engrain intégral
  • 70ml d’huile neutre
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 2 oeufs
  • 80g de sucre
  • 1 càc de 4 épices
  • 4-5 noix de Pécan concassées

dav

Commencez par éplucher la courge. Pour cela, découpez-la d’abord en cubes pour vous faciliter la tâche.

Cake à la courge (10).jpg

Retirez les graines. Découpez des dés de chair que vous ferez cuire à la vapeur jusqu’à ce qu’ils soient tendres (20-25 minutes, environ). En général, j’en fais une grosse quantité en une fois, que je conserve dans un récipient en verre au frais et que j’utilise ensuite pour diverses préparations, sucrées ou salées.

Cake à la courge (11).jpg

Préchauffez le four à 180 degrés.

Dans le bol du robot équipé du batteur plat, réduisez les dés de courge cuits en purée, puis ajoutez les autres ingrédients. Je ne recommande pas d’ordre particulier parce le Kitchen Aid travaille bien tout seul. Si vous faites à la main, mélangez d’abord les poudres solides, puis ajoutez les ingrédients liquides en mélangeant régulièrement à l’aide d’une cuillère en bois.

Versez la préparation dans un moule à cake chemisé au besoin. J’utilise un moule en silicone. On est d’accord, cette photo n’a absolument aucun intérêt, je fais du zèle ;p

dav

Puis enfournez dans le four chaud pour 50 à 55 minutes en surveillant de temps en temps. Le dessus du cake doit être doré et la pointe du couteau sèche lorsqu’on le plante à l’intérieur.

dav

Laissez bien refroidir pour démouler puis le trancher facilement.

dav

Quelques photos de l’intérieur moucheté de jaune, on devine la courge mêlée à la pâte.

C’est prêt 🙂 J’espère que la recette vous plaira autant qu’à nous ❤

Bonne dégustation!

 

 

Gaufres liégeoises

Les gaufres liégeoises, je les connaissais de loin : une version industrielle mangée dans la voiture sur la route, farineuse et insipide. Prévisible. Une amie m’a donné envie de leur redonner une chance en me disant qu’il s’agissait de ses gaufres préférées. Je me suis lancée à la recherche d’une bonne recette, à faire moi-même. C’est chez Paprikas que je l’ai trouvée. Je l’ai modifiée pour l’alléger au fil de mes différents essais. Je trouve qu’on y perd pas du tout en qualité, mais cela réduit considérablement l’apport calorique. Cela reste quand même, on s’en doute, un plaisir à modérer :p J’en fais principalement quand on part de la maison pour plusieurs jours. Je les stocke au frais et on les emporte pour pouvoir les manger au petit déjeuner pendant 1 jour ou 2. Les gaufres se conservent très  bien dans des sachets hermétiques au frigo. Cela permet au sucre perlé de ne pas fondre.

Gaufres liégeoises (8)

Bref c’est une vraie gourmandise, délicieuse, réconfortante, pratique à manger. On peut en préparer en grande quantité et les congeler également. En général, je double les doses :p

Gaufres liégeoises (10).JPG

Ingrédients pour environ 14 gaufres :

  • 375g de farine
  • 135g de lait
  • 7g de levure boulangère déshydratée
  • 2 œufs
  • 150 de beurre
  • 1 pincée de sel
  • Quelques gouttes d’extrait de vanille
  • 150 à 250g de sucre perlé

Faites chauffer une casserole avec le lait et le beurre. Après plusieurs essais en réduisant de plus en plus la quantité de beurre, je trouve que 150g est optimal. La pâte obtenue est homogène.

Gaufres liégeoises (1)

Dans le bol du saladier muni du crochet, versez la farine, la levure, le sel, la vanille et les œufs. Mélangez quelques secondes. Ajoutez le lait lorsque le beurre a fondu. Mélangez à nouveau jusqu’à obtenir une pâte homogène. Si besoin, raclez les bords de la pâte et mélangez à nouveau jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien sur les parois du bol. Versez le sucre perlé en mélangeant pour qu’il s’incorpore. Je trouve que 150g de sucre est déjà une quantité hallucinante et je suis incapable d’en mettre d’avantage. Pourtant quand on les mange, on ne les sent pas tant que ça :p La recette originale en préconise 250. A vous de voir!

Filmez le bol et laissez reposer la pâte une heure. Lorsqu’elle a un peu gonflé, vous pouvez démarrer la cuisson.

Gaufres liégeoises (4)

Déposez une bonne cuillère à soupe de pâte pour chaque gaufre. Mon gaufrier est un peu naze. Je le règle sur la température la plus chaude et je cuis les gaufres 4 minutes. Et là la magie du CrossFit opère pour optimiser mon temps de maman au foyer :p Je programme une alarme toutes les 4 minutes sur ma montre et s’il s’agissait d’un EMOM, cela donnerait :

Every 4 min

  • Bake 2 wafels
  • Run down the stairs to the laundry room
  • Max hanging clothes to dry
  • Run up the stairs back to the kitchen

Si n’avez rien compris, aucune importance :p

Faites bien refroidir les gaufres sur une grille avant de les stocker ou de les déguster 🙂 Elles sont un peu molles au début puis obtiennent leur texture finale (crousti-moelleuses) en refroidissant.

Gaufres liégeoises (5)

Voilà ce que ça donne à l’intérieur :

Gaufres liégeoises (6)

J’espère que la recette vous plaira 🙂 J’ai eu beaucoup de réactions positives sur les réseaux sociaux et ça m’a fait super plaisir!

Gaufres liégeoises (9)

Bonne journée à tous ❤

Langues de chat

Des blancs d’œufs à écouler comme d’habitude et un peu de temps libre avant le dîner, je décide de me rendre productive en cuisine tout en gardant un œil sur les enfants… Je passe en revue les différentes options qui permettent d’utiliser des blancs. Financiers, j’en fais tout le temps. Rochers coco, faits la semaine précédente… Macarons, non toujours pas :p Pourquoi pas des langues de chat? 🙂 Je n’ai, à ce moment là, encore jamais réussi à en faire de présentables mais je sais où trouver LA recette ultime : sur le blog de Bernard. Quand on cherche un classique, son blog est une valeur sûre, un petit bijou de précision. Je me dis que ces derniers temps, j’ai quand même progressé alors qui sait… Et effectivement les langues de chat réalisées sont excellentes, ce qui n’a pas manqué de me déconcerter. Une fois que la joie d’avoir réussi est passée, je fais face à une difficulté supérieure : résister à l’envie d’en manger…trop. L’histoire de ma vie.

Voici donc cette recette de langue de chats excellentissime, auxquelles vous résisterez…plus ou moins! Oubliez celles du commerce, c’est incomparable. Cela dit, je n’en ai pas mangées depuis l’enfance donc difficile de m’en souvenir :p Ce qui est certain c’est que la texture de ces biscuits maison est surprenante tant elle est fine, légère et croustillante à la fois.

Langues de chat (1)

J’ai beaucoup réduit le sucre par rapport à la recette originale et après avoir goûté, je sais qu’il est encore possible d’en enlever 20g sans problèmes pour ma tribu. Adaptez selon votre bec.

Ingrédients pour une petite centaine de biscuits :

  • 135g de blancs d’œufs
  • 100g de sucre
  • 100g farine
  • 125g beurre

Commencez par faire fondre le beurre dans une petite casserole à feu doux.

Langues de chat (3)

Parallèlement, montez les blancs en neige bien serrés. J’utilise le fouet à fils du Kitchen Aid.

Langues de chat (2)

Puis versez le beurre fondu dans un saladier avec le sucre et mélangez au fouet jusqu’à obtenir une crème homogène. J’ai photographié cette étape en mouvement comme j’ai pu, car en arrêtant de fouetter, le mélange tranchait.

Ajoutez la farine et mélangez à nouveau.

A l’aide d’une maryse, versez la pâte dans le saladier qui contient les blancs. Mélangez délicatement en soulevant les blancs pour garder l’aspect aérien. Si vous faites au robot comme moi, mélangez simplement avec le fouet à faible vitesse. On obtient une pâte très aérienne.

Langues de chat (7)

Préchauffez le four à 180 degrés. Puis remplissez une poche avec une douille lisse. Je ne trouve plus la mienne depuis bien longtemps, donc je coupe juste un petit bout de la pointe de la poche (jetable, sorry!). Pochez les langues sur 5-6 cm de longueur, en espaçant bien. J’en mets une quinzaine par plaque. J’ai oublié de compter mais il devait bien y avoir 5-6 fournées avec ces dosages.

Langues de chat (8)

J’ai mis deux plaques dans le four, mais la différence de hauteur a également entraîné une différence de cuisson. Elles n’étaient pas toutes cuites en même temps. J’ai donc surveillé la cuisson des langues régulièrement. Elles sont prêtes lorsqu’elles sont dorées sur les bords. Il faut prévoir entre 10 et 13 minutes en chaleur tournante. La prochaine fois, je me contenterai d’enfourner une plaque à la fois. Cela donnera le temps à la deuxième plaque de refroidir et je pocherai les langues petit à petit.

A la sortie du four, les biscuits sont parfois encore légèrement moelleux. Pas de panique, c’est normal. En refroidissant, ils durcissent. J’ai remarqué que j’avais directement la texture croustillante sur ma plaque à pâtisserie, alors qu’il fallait laisser refroidir les langues cuites sur la silpat.

Langues de chat (10)

Dans tous les cas, à la fin, 100% des biscuits sont réussis, peu importe leur position dans le four et la plaque sur laquelle ils ont cuit. J’ai cependant un vieux souvenir de langues de chat sur du papier sulfurisé qui avait gondolé, un goût irréprochable mais un rendu visuel discutable lol.

Maintenant je n’ai plus qu’à préparer une bonne glace vanille pour aller avec :p Et puis ça tombe bien, il n’y a qu’une version cétogène sur le blog pour l’instant. Ce sera l’occasion d’en présenter une classique, à base de crème anglaise… Miam!

Langues de chat (11)

Bonne dégustation!

Banana Bread (paléo)

Trois recettes sucrées consécutives qui contiennent du chocolat sur le blog… Que m’arrive-t-il ? Une carence en magnésium qui tente de se manifester ? :p La semaine prochaine, je reviens avec du salé, sans faute !

Banna bread paleo (15)

Tout le monde a sa recette fétiche de banana bread et ce ne sont pas les (bonnes) recettes qui manquent. L’idéal est d’utiliser des bananes bien mûres. Voici celle que je fais à mes enfants pour le goûter ou le petit déjeuner. Elle est paléo, donc sans gluten, très facile à réaliser. Pensez juste à la préparer à l’avance car le temps de cuisson, comme pour tout ce qui cuit dans un moule à cake, est assez long.

Banna bread paleo (2)

Ingrédients :

  • 3 bananes
  • 3 oeufs
  • 100g de poudre d’amandes
  • 100g de noix de coco
  • 100g de pépites de chocolat ou de chocolat concassé au couteau
  • 30g de sucre de coco
  • 30g de ghee
  • 1 càc d’extrait de vanille
  • 1 càc de bicarbonate + quelques gouttes de vinaigre de cidre (ou 1 càc de levure chimique)
  • 1 pincée de sel
  • 1 poignée d’amandes effilées (facultatives)

1. Préchauffez le four à 165 degrés.

2. Concassez le chocolat si besoin. Je n’achète pas de pépites de chocolat car elles sont trop sucrées en général. Je préfère choisir du chocolat noir à 85%. Mes enfants préfèrent celui-là aussi.

Banna bread paleo (5)

3. Mélangez au robot tous les ingrédients sauf le chocolat et les amandes. Si vous le faîtes à la main, réduisez d’abord les bananes en purée à l’aide d’une fourchette.

4. Incorporez le chocolat concassé à la fin. Puis versez la préparation dans un moule à cake. Parsemez d’amandes effilées.

Banna bread paleo (13)

5. Enfournez environ 45-50 minutes.

Banna bread paleo (7)

6. Démoulez délicatement à la sortie du four, plus particulièrement si vous avez utilisé du papier cuisson comme moi. Cela évitera que le bas du cake ne soit détrempé par la condensation. Retirez la feuille et laissez refroidir sur une grille. Puis coupez le en tranches et conservez dans une boîte au frais s’il n’est pas dégusté entièrement. Ici il permet de fournir 2, voire 3 goûters aux enfants.

Banna bread paleo (3)

Le banana bread est très moelleux, riche en goût grâce aux bananes, malgré la dose très faible de sucre. Il a été validé par ma tribu. J’en ai aussi goûté une bouchée, par conscience culinaire ;p Cela me paraît être une recette tout à fait raisonnable, avec de « bons glucides », même si je n’en consomme pas.

Banna bread paleo (11)

Edit du 06/09/2017: Pendant la rédaction de cet article, mon alimentation était encore cétogène. Depuis environ un mois, je suis repassée du côté obscur de la Force :p notamment pour répondre à des besoins spécifiques aux sports que je pratique. J’y reviendrai plus tard. Quoiqu’il en soit, tout va bien tant au niveau des performances qui ont une tendance à l’amélioration malgré un volume d’entraînement plus important, qu’au niveau de la balance. Je mange donc du banana bread occasionnellement sans (trop) culpabiliser et c’est délicieux.

Banna bread paleo (9)

Bonne dégustation!