Bounty maison (low carb)

Une petite douceur low carb pour accompagner le café, ça vous tente? 😀 J’ai toujours beaucoup aimé les Bounty, mais il y a tant de raisons de ne pas succomber aux produits industriels, que je préfère les préparer moi-même maintenant. Si j’y parviens, tant mieux et si non, tant pis, je peux très bien m’en passer. C’est une version de Bounty très peu sucrée, qui correspond à nos attentes, n’hésitez pas à ajuster selon vos goûts. J’ai trouvé la recette ici et j’ai légèrement modifié les dosages. La recette est low carb, paléo, vegan…. de quoi correspondre à toutes sortes d’alimentations différentes.

Bounty maison (3)

Ingrédients pour 12 mini Bounty :

  • 80g de noix de coco râpée
  • 1/2 gousse de vanille
  • 30g d’huile de coco
  • 2 càs de sirop d’agave (15g)

Pour la couverture :

  • 30g d’huile de coco fondue
  • 50g de cacao en poudre non sucré
  • 1 càs de sirop d’agave (je n’en mets pas)

ou

  • 100g de chocolat à 85% de cacao

1. Dans une casserole faites fondre l’huile de coco. S’il fait chaud, l’huile sera déjà liquide.

2. Dans un petit saladier, versez la noix de coco râpée et mélangez avec l’huile fondue, le sirop d’agave et les graines de la gousse de vanille fendue et grattée. Mélangez bien.

Bounty maison (1)

3. Répartissez le mélange dans de petits moules de votre choix. J’utilise beaucoup mon moule à mini financiers en ce moment :p Tassez bien, puis réservez au frais pendant une bonne heure.

Bounty maison (2)

4. Il est temps d’enrober vos Bounty. Vous avez le choix entre deux possibilités pour la couverture : un mélange d’huile de coco fondu, de cacao et de sirop d’agave ou bien du chocolat simplement fondu au bain-marie. J’ai essayé les deux et j’ai une petite préférence pour la deuxième proposition. Peut être parce que je n’ajoute pas de sirop et que c’est trop amer? A vous de voir! Si vous choisissez de faire fondre du chocolat, gardez-le bien tempéré au bain marie pendant toute l’opération d’enrobage.

Voici quelques informations susceptibles d’orienter votre choix :

Macros pour :
1 barre enrobée avec huile/agave/cacao : 111 cal, L10.1, G3.2, P1.4
1 barre enrobée avec huile/cacao sans agave : 107cal, L10.1, G2.2, P1.4
1 barre enrobée avec chocolat Lindt 85% :120 cal, L10.6, G3.3, P1.5

5. Démoulez vos petites barres de noix de coco. Trempez-les une à une dans le chocolat en veillant à les enrober entièrement, à l’aide de deux fourchettes par exemple. Réservez sur une grille, sous laquelle vous aurez glissé une feuille de cuisson ou une grande assiette pour limiter la corvée de nettoyage. (Un petit clin d’œil à Séverine qui apprécie ce genre de conseils :p) Je répète l’opération deux fois par barre pour avoir une couverture plutôt épaisse, semblable à celle du Bounty original.

6. Réservez au frais jusqu’à ce que la couverture durcisse avant de déguster. Par la suite, je les garde aussi au frais dans une boîte hermétique.

Bounty maison (5)

Succès garanti 🙂 Une confiserie sans additifs, ni conservateurs, ni colorants… ni culpabilité ❤

Bonne dégustation!

Tarte fine aux tomates et au chèvre (low carb)

Tarte fine tomates et chèvre (12)

Décidément je ne me lasse pas des tartes… 🙂 Sucrées, salées, elles me plaisent toutes! J’essaie tout de même de rester raisonnable en limitant leur consommation à une ou deux fois par semaine, étant donnée la présence de fromage nécessaire à sa préparation. Cela nous permet de manger végétarien et d’utiliser les aliments qu’on a déjà en stock. Notre tarte fétiche du moment est celle-ci : la tarte fine aux tomates et au chèvre.

Nous avons décidé il y a peu que 100% des fruits et légumes consommés à la maison seraient bio. Nous en mangeons tellement que nous craignons que leur consommation à terme nous fasse plus de mal que de bien. C’est un nouveau petit pas vers une alimentation plus saine. Les choix sont plus restreints, mais j’ai trouvé plusieurs fournisseurs qui nous permettent de continuer à manger varié. C’est comme cela que je me suis retrouvée avec des kilos de tomates anciennes délicieuses, toutes mûres simultanément, qu’il a fallu manger rapidement. J’ai donc opté, entre autres, pour une tarte qui a eu tant de succès qu’elle est servie à la maison régulièrement depuis. Par ailleurs, elle vous a plu sur les réseaux sociaux 😉 Je me réjouis de partager la recette avec vous pour que vous puissiez la reproduire à la maison.

J’ai utilisé la recette des crackers low carb comme base, c’est-à-dire la fathead bien connue des cétos et je l’ai adaptée.

Ingrédients :

  • 170g de mozzarella râpée
  • 2 càs de crème fraîche épaisse
  • 1 oeuf
  • 80g de farine de lupin
  • 1 càc de sel
  • poivre
  • 1 dizaine de feuilles de basilic frais
  • environ 3 belles tomates
  • 1 bûchette de fromage de chèvre

1. Préchauffez le four à 180 degrés.

2. Dans une petite casserole, faites fondre la mozzarella râpée avec la crème fraîche. Vous pouvez également utiliser de l’emmental ou du gruyère râpé en remplacement de la mozza et du mascarpone comme substitut à la crème fraîche. Je varie en fonction de ce que j’ai en stock.

Tarte fine tomates et chèvre (1)

3. Pendant que le mélange fond, versez la farine et l’œuf dans le bol du robot. Ajoutez l’assaisonnement et le basilic émincé. Quand la mozzarella est fondue, versez le contenu de la casserole dans le bol. Mélangez le tout avec le batteur plat jusqu’à obtenir un mélange homogène. Si besoin, utilisez une maryse pour racler les bords ou le batteur et mélangez à nouveau.

Tarte fine tomates et chèvre (2)

4. Formez une boule avec la pâte, puis étalez la entre deux feuilles de cuisson ou Silpat. Couvrez la plus grande surface possible pour obtenir une tarte bien fine.

Tarte fine tomates et chèvre (3)

5. Enfournez pour environ 8 minutes, jusqu’à ce que la surface commence à dorer.

6. Pendant la pré-cuisson, lavez vos tomates puis découpez les en tranches fines. Faites de même avec le fromage de chèvre.

Tarte fine tomates et chèvre (4)

7. Sortez la pâte du four et baissez la température à 160-165 degrés, puis disposez les éléments.

Tarte fine tomates et chèvre (9)

8. Enfournez à nouveau pour une dizaine de minutes, jusqu’à ce que le fromage soit fondu. Il faut trouver le bon compromis pour que la garniture soit cuite et que la pâte à tarte ne dore pas trop. Ci-dessous les photos avant cuisson :

Tarte fine tomates et chèvre (10)

Tarte fine tomates et chèvre (11)

Au moment de servir, vous pouvez agrémenter la tarte de basilic frais et l’accompagner de salade ou de crudités. Un vrai régal !

Ci-dessous la tarte cuite, les bords sont dorés, le chèvre juste fondu et les tomates légèrement cuites. C’est comme ça que nous l’apprécions 🙂

Tarte fine tomates et chèvre (13)

Bon appétit 😊

Glace vanille cétogène

Voici une recette de glace toute simple pour accompagner un gâteau au chocolat (comme celui-là par exemple). Vous pouvez également vous en servir comme base pour d’autres glaces en ajoutant de la purée de fruits de votre choix, des pépites de chocolats, des fruits à coques caramélisés (ou pas), du cookie dough etc.

Glace vanille cétogène (5)

Toutes mes glaces sont faites en sorbetière. Si vous n’en avez pas, vous pouvez mettre la préparation au congélateur et la mixer au plongeur 3-4 fois toutes les 30 minutes, mais je trouve que le résultat est moins bien. La glace finit toujours par trancher, donc à faire uniquement si vous prévoyez de manger toute la glace en une fois. A l’heure actuelle, je n’utilise pas de stabilisateur. Ca me semble assez difficile à doser et pas indispensable à mon niveau, après une recherche très rapide sur le sujet. Donc ni stabilisateur ni gomme de guar comme j’ai déjà pu voir sur certaines recettes. Et le résultat nous satisfait pleinement 🙂

[Note pour moi-même : doubler les doses!]

Ingrédients pour environ 1 litre de glace :

  • 40cl de crème liquide entière
  • 4 jaunes d’oeufs
  • 1/2 gousse de vanille
  • 2 càs de sirop d’agave ou sucrant de votre choix

1. Dans une casserole, versez la crème. Fendez la gousse de vanille, grattez les graines et ajoutez les dans la crème. Ajoutez également la gousse ouverte. Faites chauffer le tout à feu doux sans porter à ébullition pendant une dizaine de minutes. Réservez hors du feu.

3. Dans un cul de poule, mélangez les jaunes d’oeufs et le sucrant. Ajoutez la crème vanillée et mélangez à nouveau. Ca sent déjà bon la crème anglaise ou la glace vanille 😉 Laissez refroidir à température ambiante. Puis placez au frigo dans un récipient fermé ou filmé pendant 1 ou 2 heures. Ce n’est pas une étape indispensable mais vous aurez une glace plus parfumée en le faisant.

3. Enfin retirez les gousses du mélange et faites prendre en sorbetière. Chez moi, on obtient la glace en une vingtaine de minutes. Stockez au congélateur.

Prévoyez de sortir la glace du congélateur 10-15 minutes avant de la servir pour vous faciliter la tâche (si non elle est un peu dure). Je l’ai servie avec le keto brownie.

Glace vanille cétogène (8)

Elle est délicieuse 😀 Aucune raison de se priver de glaces en céto, à condition de choisir le bon sucrant. Le sirop d’agave contient des glucides, mais j’en mets si peu que cela me semble négligeable dans le calcul de mes macros… Donc ni culpabilité, ni frustration 😀

Bonne dégustation!

Et si vous adorez les glaces comme moi, vous avez d’autres recettes en cliquant ici

Glace vanille cétogène (6)

Caviar d’aubergines

Caviar d'aubergines (3)

Encore une recette à base d’aubergines en cette belle journée ensoleillée 🙂 Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que j’en consomme souvent  ces temps-ci sous différentes formes : rôties, en gratin, en pizzas… Voici ma version du caviar d’aubergines, une recette simplissime que je propose à l’apéro sur des toasts céto. Il en existe de nombreuses variantes, comme d’habitude vous pouvez vous en servir comme base et la personnaliser à votre goût.

Ingrédients :

  • 2 aubergines
  • 1 càs moutarde forte
  • 1 càc de thym
  • 1 càc de sel
  • poivre
  • environ 5 cl d’huile d’olive

1. Lavez les aubergines puis enfournez-les dans un four chauffé à 180 degrés. Je les place dans un plat en silicone refermé par un couvercle, comme une papillote sans alu. Pas sûre que ce soit plus sain, mais voilà comment je procède ^^’ Laissez cuire une bonne quarantaine de minutes jusqu’à ce que la peau commence à se friper.

Caviar d'aubergines (1)

2. Sortez les aubergines du four et laissez refroidir. Puis fendez les dans la longueur et retirez toute la chair à l’aide d’une cuillère. Réservez.

3. Ajoutez la moutarde, le sel, le poivre, le thym et les aromates de votre choix. Parfois j’ajoute du piment d’Espelette. Certaines versions contiennent également du jus de citron. Mixez à l’aide d’un mixeur plongeur en ajoutant l’huile d’olive en filet jusqu’à obtenir la consistance désirée. Le résultat attendu est une tartinade facile à étaler, pas trop liquide. Goûtez et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.

4. Réservez au frais jusqu’à l’heure du service 🙂

Je ne prépare pas les toasts à l’avance pour éviter au « pain » de se détremper. Chacun se sert à l’apéro. C’est convivial et on évite le gaspillage. Le caviar d’aubergine se conserve au frais quelques jours. Sur les photos, je l’ai servi avec des toasts de pain craquant aux graines (céto bien sûr).

Caviar d'aubergines (5)

Si vous cherchez d’autres recettes à base d’aubergines, rendez-vous ici 🙂

Bonne dégustation!

Financiers cétogènes aux abricots et amandes

Financiers céto aux abricots (5)

Les financiers sont de petits gâteaux bien pratiques pour 3 raisons principales :

  1. Ils sont faciles à réaliser.
  2. C’est délicieux et pour peu qu’on aie un minimum de self contrôle, on se fait plaisir avec une petite portion.
  3. Cela permet d’utiliser les blancs d’oeufs qu’on a en trop, ce qui m’arrive souvent car je fais régulièrement de la mayonnaise et des glaces.

Je vous présente la recette d’Anna R. que j’ai légèrement modifiée. Vous pouvez l’adapter vous aussi avec les fruits de votre choix. Je les ai déjà faits avec des framboises surgelées, mais ceux à l’abricot sont mes préférés. Souvenir d’une vieille recette de mon passé non cétogène, visible ici 😉 Les abricots contiennent 11g de glucides aux 100g. J’en ai utilisé moins de 2 pour les 24 financiers, donc c’est très raisonnable. Les amandes effilées sont facultatives, j’en ai réparties sur la moitié. Je trouve ça joli et ça apporte un peu de texture.

Financiers céto aux abricots (7)

Ingrédients pour 24 mini financiers :

  • 4 blancs d’oeuf (150g environ)
  • 100g de poudre d’amande
  • 70g de beurre fondu
  • 2 abricots
  • 1 poignée d’amandes effilées (facultatives)
  • sucrant (facultatif, je n’en mets pas)

1. Préchauffez le four à 180 degrés.

2. Dans une casserole faites fondre le beurre à feu doux, jusqu’à ce qu’il « chante » 🙂 On obtient ainsi un beurre noisette, caractéristique des financiers. Ok on a éliminé le sucre, mais on peut essayer de garder un petit peu de rigueur si c’est possible :p

3. Dans un cul de poule, mélangez la poudre d’amande, les blancs d’oeufs et le sucrant s’il y en a un. Pour réaliser des financiers, on utilise le blanc d’oeuf cru, inutile de le monter en neige.

4. Incorporez le beurre noisette et mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène.

5. Découpez de fines tranches d’abricots.

5. Répartir la pâte dans les mini moules. Ajoutez une à deux lamelles d’abricots dans chaque financier et saupoudrez d’amandes si vous le souhaitez.

6. Enfournez pour 15 minutes environ (2 minutes de plus chez moi).

Financiers céto aux abricots (2)

Les financiers sont prêts lorsqu’ils sont légèrement dorés. Laissez refroidir pour les démouler plus facilement. Je les conserve dans une boîte au frais en ce moment. Je ne saurais vous dire combien de temps, puisqu’ils sont mangés rapidement à la maison. Avec le café c’est fabuleux 🙂

Financiers céto aux abricots (6)

Bonne dégustation 🙂

Financiers céto aux abricots (8)

Aubergines à la parmesane 

Aubergines à la parmesane (13)

J’adore les aubergines. Quand la saison chaude revient, c’est un vrai bonheur de pouvoir les cuisiner à nouveau. Même si à cette époque de l’année, il est toujours un peu tôt pour en acheter :p C’est une photo de Loulou sur notre groupe Facebook fétiche qui m’a donné envie de les préparer « alla parmigiana » pour la première fois. J’ai jeté un oeil à quelques recettes sur le net, pour finalement m’inspirer en grande partie de la version de Jamie Oliver sur le blog de Papilles que je ne vous présente plus. L’avantage de cette recette classique c’est qu’elle est déjà low carb 🙂

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 4 aubergines
  • 3 boîtes de tomates concassées
  • 3 oignons
  • 5-6 gousses d’ail nouveau
  • 1 càs marjolaine ou origan
  • 2-3 càs huile d’olive
  • 10 feuilles de basilic frais
  • Sel
  • Poivre
  • 1 càc de vinaigre de vin
  • 6 càs de parmesan environ
  • 1 càs de poudre d’amande (ou chapelure), facultative

1. Préchauffez le four à 180 degrés. Lavez les aubergines puis coupez-les en fines tranches dans le sens de la longueur et posez-les sur des plaques à four. Comme à chaque fois que l’on consomme les légumes avec leur peau, il est préférable d’utiliser du bio si c’est possible.

Aubergines à la parmesane (1)

Vaporisez un peu d’huile d’olive, salez et poivrez éventuellement. Depuis que je mange céto, je privilégie le sel d’Himalaya, le sel marin aux herbes et un sel riche en minéraux (potassium et magnésium). On évite le sel raffiné qui ne contient plus de micronutriments et on fait le plein d’électrolytes avec du sel de qualité pour éviter les carences. 

Aubergines à la parmesane (2)

Quand le four est chaud, enfournez pour environ 15 minutes. Puis réservez.

Aubergines à la parmesane (6)

2. Pendant la pré-cuisson des aubergines, préparez la sauce tomate. C’est très simple! Il suffit de faire revenir 2 oignons émincés dans de l’huile d’olive bien chaude. Apres 5 minutes, ajoutez les gousses d’ail écrasées et la marjolaine.

Aubergines à la parmesane (3)

Aubergines à la parmesane (4)

J’ai utilisé une tête d’ail nouveau, mais de l’ail classique fait bien l’affaire aussi. Faites revenir 5 minutes de plus à feu plus doux puis versez les tomates. Les tomates pelées choisies continent 3g de glucides/100 grammes. Mélangez et couvrez une dizaine de minutes. C’est tout 🙂

Aubergines à la parmesane (5)

Ajoutez quelques gouttes de vinaigre et le basilic émincé en fin de cuisson.

Aubergines à la parmesane (7)

3. Place au dressage! J’ai choisi un plat à four aux dimensions suivantes : 30*20*4. C’était parfait avec ces proportions! Je me trompe trop souvent de format et quel immense sentiment de solitude quand on réalise que le plat est trop petit ou trop grand :p  Dans le fond du plat, versez de la sauce tomate, puis saupoudrez d’une fine couche de parmesan. Déposez ensuite une couche d’aubergines, à nouveau de la sauce tomate et du parmesan. Renouvelez l’opération jusqu’à épuisement des ingrédients en terminant par du parmesan. J’ai ajouté un peu de poudre d’amande pour obtenir un effet gratiné, en substitut à la chapelure trop riche en glucides pour moi, et un peu de mozzarella râpée pour le fondant. A la fin il reste l’équivalent d’un pot de yaourt de sauce tomate, que vous pourrez utiliser facilement dans une de vos prochaines préparations 🙂

 

4. Enfournez à 180 degrés pour environ 30 minutes. Ajoutez 5 minutes sous le grill en fin de cuisson pour dorer si besoin.

C’est prêt! Avec une petite salade, c’est super bon 🙂 Oui on a toujours besoin d’une petite salade d’accompagnement :p Céto certes, mais céto verte!

Bon appétit 😀

Glace stracciatella cétogène

Glace stracciatella cétogène (1)

Avec cette météo caniculaire, je ne pouvais pas partager la recette prévue initialement… Alors je me suis sacrifiée en préparant cette glace pour la deuxième fois avec quelques photos à l’appui, afin de la mettre sur le blog. Oui je suis comme ça moi, j’ai le sens du devoir 😉 Nous nous sommes régalés la première fois mais je n’avais pas pris de photos. Une bonne excuse pour en refaire 😀 L’idée de base c’était une glace vanille toute simple à laquelle je voulais ajouter  des pépites de chocolat… et puis je suis tombée par hasard sur la stracciatella qui a envoyé valser ma recette trop simpliste. Avec un nom si mélodieux, on ne peut s’attendre qu’à une recette qui fait danser les papilles… Elle est légère, aérienne, un vrai délice. J’ai « low-carbonisé » la recette recette qui me semblait la plus apétissante et le résultat est terriiible! Amis céto stricts, la recette contient un chouïa de sirop d’érable, vous savez que j’évite les édulcorants, mais vous pouvez remplacer par un sirop sans sucre de votre choix. Avec les saveurs de la vanille et du chocolat, on n’a pas vraiment d’un goût sucré supplémentaire. Je pense en garder un « par sécurité » mais bientôt on s’en passera totalement. Bref! J’ai un semi-marathon sur Concept2 qui m’attend pour fêter le solstice d’été, alors je vais faire court :p

Ingrédients :

  • 150ml de crème liquide entière
  • 300ml de lait entier
  • 1 càs de sirop d’érable (remplacer par le sucrant liquide de votre choix, avec du miel c’est super aussi)
  • 1/2 gousse de vanille
  • 100g de chocolat à 85%

1. Fendez la gousse de vanille, puis grattez l’intérieur avec un couteau. Déposez la gousse et les graines dans une casserole avec la crème. Faites chauffer à feu doux sans porter à ébullition puis retirez du feu. Couvrez et laissez infuser pendant une dizaine de minutes.

Glace stracciatella cétogène (3)

2. Dans un petit saladier, versez le lait, puis ajoutez la crème vanillée et mélangez. Sucrez et mélangez à nouveau. La recette originale contient du sirop de glucose et du sucre. J’ai réalisé la première fois la recette avec 2 càs de miel, et cette fois avec 1 càs de sirop d’érable. C’est bien assez sucré mon bec 😉 La stracciatella ne contient pas d’oeufs, c’et ce qui la rend si légère en bouche.

3. Placez votre récipient au frais pendant quelques heures. Votre glace sera d’autant plus savoureuse.

4. Enfin c’est le moment de faire prendre votre glace en sorbetière ou en turbine. Retirez les gousses de vanille, puis versez la crème froide dans la sorbetière.

Glace stracciatella cétogène (4)

Pendant qu’elle tourne, faites fondre le chocolat au bain-marie. Je vous mets 2 photos prises à 5 minutes d’intervalles. C’est très rapide.

Lorsque la glace est prise, versez le chocolat fondu en filet dans la crème, tout en continuant à faire tourner la sorbetière. Je ne suis ni casse-cou ni gauchère, donc pas de photo pendant cette procédure délicate :p

Glace stracciatella cétogène (7)

Le chocolat va instantanément se figer au contact de la glace et former de fins copeaux, caractéristiques de la stracciatella. Si besoin, arrêtez la machine de temps en temps pour mélanger la glace à l’aide d’une spatule ou d’une cuillère. Je n’ai pas trouvé de solution pour faire ça proprement lol. A la fin, la glace est génialissime mais je suis de corvée de nettoyage :p Autant vous prévenir! 😉

Glace stracciatella cétogène (8)

5. Transvasez votre glace dans un récipient qui supporte le froid et placez la au congélateur quelques heures avant la dégustation.

Glace stracciatella cétogène (9)

J’ai d’abord pris quelques photos en intérieur avant de me décider à en prendre dehors au soleil. La glace a commencé à fondre très rapidement, comme vous pourrez le constater 😡

Glace stracciatella cétogène (10)

Glace stracciatella cétogène (2)

La stracciatella est devenue immédiatement une de mes recettes glacées préférées 🙂 Avec cette chaleur estivale, parfaite un 21 juin, j’espère vous donner envie de l’essayer!

C’est tout pour aujourd’dhui.

Bonne dégustation 🙂