Panna cotta à la framboise

En ce moment je suis plus active sur Instagram que sur le blog. C’est tellement plus simple de vous poster une photo et quelques hashtags :p Je reviens quand même à mes premières amours avec une recette rédigée. Je cherchais une recette de dessert « léger », sans gluten, portionnable et qu’on ne va pas picorer pendant plusieurs jours comme une de mes tartes fétiches…puisque l’idée de base est d’apprécier un vrai dessert une fois par semaine. On a souvent tendance à en profiter trop longtemps. Oui je suis rabat-joie 🙂

dav

J’ai trouvé la recette sur le blog des cocottes moelleuses. Leur accroche est super drôle (« Comme nous, n’ayez pas peur d’être moelleuse ») même si je m’efforce de ne pas être trop moelleuse moi-même lol.

Les panna cottas (aucune idée de l’accord au pluriel) ont fait l’unanimité et on m’a demandé de ne rien changer à la recette exécutée ce soir-là. C’est plutôt bien me connaître parce que même après un succès, j’ai tendance à vouloir améliorer quelque chose, réduire un peu de sucre ou de gras… Bien souvent, le mieux est l’ennemi du bien. J’en sais quelque chose. Je tâcherai de ne pas changer d’avis :p

Quoiqu’il en soit, je n’ai pas changé grand chose à la recette originale, si ce n’est la quantité de framboises. J’en ai utilisé davantage et j’ai fait 7 portions au lieu de 6.

 

Panna cotta framboise

Ingrédients pour la crème :

  • 50 cl de crème liquide entière
  • 60g de sucre glace
  • 1.5 feuilles de gélatine
  • 1/2 gousse de vanille Bourbon

Ingrédients pour le coulis :

  • 200g de framboises pour le coulis + d’autres framboises pour déco (facultatives)
  • le jus d’un demi ou d’un citron entier, selon l’acidité souhaitée
  • 1 càc de cassonade

Placez le bol du robot, le fouet ainsi que 25cl de crème liquide entière au frais, idéalement une heure avant de démarrer la préparation des panna cottas.

Commencez par faire ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide.

Dans une casserole, faites chauffer 25cl de crème liquide avec le sucre glace et la gousse de vanille grattée et fendue, jusqu’à atteindre une légère ébullition. Hors du feu, retirez la gousse de vanille. Égouttez la gélatine et incorporez-la dans la crème chaude. Mélangez à l’aide d’un fouet jusqu’à ce que la gélatine soit parfaitement fondue. Laissez refroidir à l’air libre.

Récupérez votre matériel dans le frigo avec la crème et montez-la en chantilly. Mélangez ensuite la chantilly avec la crème refroidie.

Répartissez la préparation dans des ramequins ou autres récipients. J’ai choisi de servir les panna cottas dans les pots en verre de ma yaourtière pour les enfants et dans de petits ballons à vin pour les « grands ». Placez-les au frigo pendant au moins 3 heures avant de servir.

Enfin préparez le coulis. Rien de simple! Rincez les framboises à l’eau claire. Mixez les avec la cuillère de sucre et le jus de citron. J’ai passé le coulis au chinois pour enlever les grains. C’est vite fait et c’est vraiment plus agréable à la dégustation. J’ai alors versé le coulis sur les panna cottas qui étaient déjà prises au frais, pour éviter d’avoir d’autres manipulations à effectuer au moment de servir. Cela a donné un léger dégradé de rose entre le coulis et les crèmes, plutôt joli. S’il vous  reste des framboises, vous pouvez les poser à ce moment-là. Soyez créatifs avec ce que vous avez à la maison si vous le souhaitez. Pourquoi pas quelques éclats de pistache, des amandes effilées, quelques feuilles de menthe… A vous de voir!

Ici avec des pistaches et des noix de Pécan concassées et caramélisées :

Panna cotta framboises (1).jpg

C’est prêt! Et vous risquez de vous régaler 😀 C’était rapide et facile à faire. J’en referai sans hésiter!

Bonne dégustation!

 

Publicités

Cake à l’orange sans gluten

Ce cake, je l’aime d’amour 😀 C’est un super goûter, simple à préparer, fruité et acidulé. J’ai encore en tête le dessert que nous avions dégusté il y a longtemps chez des amis. Le mariage agrumes-farine de maïs m’avait beaucoup plu. Je le retrouve un peu dans cette version. Sans gluten, il conviendra également aux estomacs délicats. Je n’ai aucune intolérance alimentaire, mais j’ai quand même tendance à limiter la consommation de gluten. Et ce cake est tellement bon, qu’on n’a pas l’impression de se priver de quoi que ce soit.

Cake à l'orange sans gluten (6)

Ingrédients :

  • 1 orange entière
  • 160g de farine de maïs
  • 1/2 sachet de levure chimique (ou 1càc de bicarbonate + 2 gouttes de vinaigre de cidre)
  • 125g de beurre
  • 3 œufs
  • 100g de sucre
  • 1 pincée de sel

Préchauffez le four à 180 degrés.

Faites fondre le beurre dans une petite casserole. Si vous voulez éviter le lactose au passage, il suffit de retirer la caséine que l’on voit en blanc à la surface du beurre fondu. C’est en procédant comme cela qu’on obtient du ghee, à condition de faire durer le processus pendant environ un quart d’heure et de bien filtrer.

Cake à l'orange sans gluten (9)

Prélevez les zestes d’une orange puis pressez la. Si votre fruit n’est pas bio, il vaut mieux se passer des zestes.

Cake à l'orange sans gluten (8)

Fouettez les œufs et le sucre jusqu’à obtenir une texture mousseuse. Ajoutez la farine, le sel, la levure et mélangez à nouveau. Ces étapes sont faites dans le bol du Kitchen Aid avec le fouet à fils chez moi, mais un saladier et un fouet classique feront aussi très bien l’affaire.

Cake à l'orange sans gluten (10)

Incorporez le beurre fondu, le jus et les zestes d’orange. Mélangez bien.

Versez la pâte dans un moule à cake, chemisé au préalable si besoin.

Enfournez pour 40 à 45 minutes. Le cake doit être bien doré en fin de cuisson. N’hésitez pas à tester avec une pointe de couteau, qui doit ressortir sèche.

Cake à l'orange sans gluten (4)

Laissez refroidir avant de le démouler…et régalez-vous 😀 J’ai ajouté quelques tranches d’orange pour faire joli.

Cake à l'orange sans gluten (3)

Vous pouvez également réaliser un glaçage rapide avec du blanc d’œuf et du sucre glace pour les plus gourmands ou encore imbiber le cake d’un sirop à l’orange (50% eau + 50% jus d’orange + sucre).

Cake à l'orange sans gluten (1)

Un petit zoom…

Cake à l'orange sans gluten (7)

J’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi 🙂 Bonne dégustation!

Cake à l'orange sans gluten (5)

Îles flottantes

Les îles flottantes, je n’en avais jamais mangées avant d’en faire. C’est en regardant un replay de Top Chef, que mon mari m’a appris qu’il adorait ça. Ah oui, mais c’est bon? L’idée d’une mousse posée sur une crème ne m’emballait que moyennement, je craignais que ça manque un peu de texture. Une seule façon de le savoir : essayer lors d’un de mes mercredis pâtisseries. Verdict : un grand succès! J’ai été très agréablement surprise par ce classique que je connaissais pas… et moi qui voulais du croquant, j’en ai eu :p Vous voulez savoir comment? Alors voici la recette que j’ai trouvée ici… Elle est prévue pour 6 personnes.

Iles flottantes (19).JPG

Pour gagner du temps, on peut prévoir la crème anglaise la veille et la cuisson des blancs le jour J.

Ingrédients pour la crème anglaise :

  • 75cl de lait entier
  • 6 jaunes d’oeufs
  • 75g de sucre
  • 1/2 gousse de vanille

Faîtes chauffer le lait dans une casserole à feu doux avec la gousse de vanille fendue et grattée, jusqu’à atteindre une légère ébullition. Retirez du feu, couvrez et laisser infuser une dizaine de minutes. Je n’utilise qu’une demie gousse parce que cela suffit largement à parfumer, donc à doser en fonction de la qualité de votre vanille. C’est de la vanille Bourbon, achetée sur mon île l’an dernier ❤

Iles flottantes (3)

 

Dans un cul de poule, fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange s’épaississe et blanchisse.

Iles flottantes (4)

Réservez les blancs pour le reste de la recette. Je stocke les miens dans un bocal à confiture au frigo.

Versez le lait, après avoir ôté la gousse de vanille, sur le mélange jaunes-sucre et mélangez bien.

Iles flottantes (5)

Transvasez le contenu du cul de poule dans la casserole et faites cuire votre crème anglaise à feu doux sans cesser de remuer et en formant des 8 à l’aide d’une cuillère en bois.

Iles flottantes (6)

La crème mousse en surface au début, c’est normal. Elle disparaît au bout de quelques minutes. En théorie, il faut stopper la cuisson à 83 degrés. J’ai cependant stoppé la mienne à 80. Au-delà, chez moi, elle devient grumeleuse. Elle doit être onctueuse, assez liquide… et sentir bon la vanille 🙂

Iles flottantes (7)

On peut également vérifier la cuisson en nappant la cuillère. On doit pouvoir y laisser une trace de doigt sans que la crème ne la recouvre.

Iles flottantes (8)

Hors du feu, mélangez à nouveau un peu et transvasez dans le cul de poule pour qu’elle refroidisse. Une fois que la crème est à température ambiante, filmez au contact et réservez au frigo.

Ingrédients pour les blancs :

  • 6 blancs (5 pour moi)
  • 1 pincée de sel
  • 85g de sucre

J’ai réalisé la recette avec les 6 blancs qui restaient de la préparation de la crème anglaise la première fois, mais on en avait bien trop. Ça a beau être délicieux, nous avons trouvé l’ensemble déséquilibré. Avec 5, cela nous convient mieux. J’utilise des œufs bio, plutôt de gros calibre, donc cela explique sans doute le besoin de réduire le dosage.

Sortez les blancs du frigo un peu à l’avance pour qu’ils soient à température ambiante. Cela dit, pour avoir oublié de le faire une fois, ce n’est indispensable.

Préchauffez le four à 180 degrés.

Montez vos blancs en neige au batteur électrique (j’utilise le fouet à fils de mon Kitchen Aid) avec la pincée de sel. Ajoutez progressivement le sucre et augmentez la vitesse, jusqu’à ce que les blancs soient en neige ferme. Stoppez le robot et fouettez une dernière fois pour homogénéiser.  On obtient un beau bec d’oiseau, c’est parfait!

Iles flottantes (10)

Remplissez vos moules en silicones (plus simples pour le démoulage) avec la meringue obtenue. J’ai utilisé des demies-sphères de 7cm de diamètre, ainsi que des moules à muffins. Je n’enfourne qu’une plaque à la fois.

Lissez le dessus à l’aide d’une spatule et enfournez dans le four chaud pour 3 minutes, 3 minutes et 30 secondes chez moi. Les blancs gonflent légèrement et sont cuits lorsqu’ils dorent légèrement. C’est très rapide, ne vous éloignez pas 🙂

Iles flottantes (13)

Sortez du four et laissez refroidir pour démouler plus facilement. Puis remplissez vos ramequins de crème anglaise et posez les blancs à l’envers dessus. J’ai dressé dans de minis cocottes la première fois, mais finalement on préfère dans des bols tout simples. Les îles flottent mieux 😀

Enfin réservez au frais le temps de faire le caramel.

Pour le caramel :

  • 60g de sucre

On réalise simplement un caramel à sec. Rien de plus simple. Dans une casserole à fond épais, versez le sucre et le faire fondre à feu doux.

Iles flottantes (14)

Remuez le sucre pendant qu’il fond, sans utiliser de spatule. Faites juste attention à ne pas laisser brunir le sucre, le caramel brûle vite et donne un goût amer dans ce cas.

Iles flottantes (15)

Dès que le sucre est fondu et de couleur plutôt blonde, disposez-le en minces filets sur les îles flottantes. En refroidissant, il durcit! Et le voilà le croquant qu’il me fallait 😀 Si vous préférez une sauce au caramel (liquide), j’ai une recette par ici.

Iles flottantes (16)

Réservez au frigo jusqu’à l’heure du dessert (quelques heures). On en a aussi mangé jusqu’à 24h plus tard, les blancs ressemblaient alors à des marshmallows et c’était très bon aussi 🙂

Iles flottantes (17)

Je suis contente d’ajouter cette recette à la liste des desserts qui font l’unanimité à la maison. Une vraie réussite!

Iles flottantes (1)

Bonne dégustation!

 

 

Banana Bread (paléo)

Trois recettes sucrées consécutives qui contiennent du chocolat sur le blog… Que m’arrive-t-il ? Une carence en magnésium qui tente de se manifester ? :p La semaine prochaine, je reviens avec du salé, sans faute !

Banna bread paleo (15)

Tout le monde a sa recette fétiche de banana bread et ce ne sont pas les (bonnes) recettes qui manquent. L’idéal est d’utiliser des bananes bien mûres. Voici celle que je fais à mes enfants pour le goûter ou le petit déjeuner. Elle est paléo, donc sans gluten, très facile à réaliser. Pensez juste à la préparer à l’avance car le temps de cuisson, comme pour tout ce qui cuit dans un moule à cake, est assez long.

Banna bread paleo (2)

Ingrédients :

  • 3 bananes
  • 3 oeufs
  • 100g de poudre d’amandes
  • 100g de noix de coco
  • 100g de pépites de chocolat ou de chocolat concassé au couteau
  • 30g de sucre de coco
  • 30g de ghee
  • 1 càc d’extrait de vanille
  • 1 càc de bicarbonate + quelques gouttes de vinaigre de cidre (ou 1 càc de levure chimique)
  • 1 pincée de sel
  • 1 poignée d’amandes effilées (facultatives)

1. Préchauffez le four à 165 degrés.

2. Concassez le chocolat si besoin. Je n’achète pas de pépites de chocolat car elles sont trop sucrées en général. Je préfère choisir du chocolat noir à 85%. Mes enfants préfèrent celui-là aussi.

Banna bread paleo (5)

3. Mélangez au robot tous les ingrédients sauf le chocolat et les amandes. Si vous le faîtes à la main, réduisez d’abord les bananes en purée à l’aide d’une fourchette.

4. Incorporez le chocolat concassé à la fin. Puis versez la préparation dans un moule à cake. Parsemez d’amandes effilées.

Banna bread paleo (13)

5. Enfournez environ 45-50 minutes.

Banna bread paleo (7)

6. Démoulez délicatement à la sortie du four, plus particulièrement si vous avez utilisé du papier cuisson comme moi. Cela évitera que le bas du cake ne soit détrempé par la condensation. Retirez la feuille et laissez refroidir sur une grille. Puis coupez le en tranches et conservez dans une boîte au frais s’il n’est pas dégusté entièrement. Ici il permet de fournir 2, voire 3 goûters aux enfants.

Banna bread paleo (3)

Le banana bread est très moelleux, riche en goût grâce aux bananes, malgré la dose très faible de sucre. Il a été validé par ma tribu. J’en ai aussi goûté une bouchée, par conscience culinaire ;p Cela me paraît être une recette tout à fait raisonnable, avec de « bons glucides », même si je n’en consomme pas.

Banna bread paleo (11)

Edit du 06/09/2017: Pendant la rédaction de cet article, mon alimentation était encore cétogène. Depuis environ un mois, je suis repassée du côté obscur de la Force :p notamment pour répondre à des besoins spécifiques aux sports que je pratique. J’y reviendrai plus tard. Quoiqu’il en soit, tout va bien tant au niveau des performances qui ont une tendance à l’amélioration malgré un volume d’entraînement plus important, qu’au niveau de la balance. Je mange donc du banana bread occasionnellement sans (trop) culpabiliser et c’est délicieux.

Banna bread paleo (9)

Bonne dégustation!