Gâteau à la compote

Cela fait déjà 6 longs jours que je n’ai pas publié de nouvelles recettes! Une fois que je bouscule mon petit train-train, le rythme journalier que je me suis imposé devient difficile à tenir…et il risque de l’être de plus en plus! Il n’empêche que cela m’a manqué. Je n’ai pas chômé pendant ce temps, mais mes plats n’étaient ni inédits sur le blog, ni photogéniques :p Le plaisir de cuisiner, quant à lui, par chance demeure.

En début de semaine, j’ai préparé des kilos de compotes à la pomme et à la rhubarbe pour le goûter des enfants mais aussi pour en faire des chaussons pour le petit déjeuner. Il m’en restait encore pas mal alors après quelques clics, je suis tombée sur une recette de gâteau à la compote chez Cléa. Il me paraissait si simple à préparer que je n’ai pas hésité. Tout le moelleux et le liant du gâteau viennent de la compote. Sans œufs, il s’agit d’une nouvelle recette végétalienne, que l’on soit adepte ou non de ce mode d’alimentation. J’ai adoré son moelleux et son parfum. Il est déclinable à volonté selon la compote et les épices choisies.

Gâteau à la compote (1)

Ingrédients de base avec quelques précisions en italique pour ma version :

– 200g de farine : ici moitié blé, moitié kamut bio
– 2 càs de levure chimique
– 100g de sucre de canne
– 1 càc d’épices au choix (vanille, cardamome, cannelle…), ici 1 gousse de vanille Bourbon
– 200g de compote sans sucre, pomme-rhubarbe faite maison pour moi
– 100g d’huile neutre, ici colza

1. Préchauffez le four à 180°C.

2. Mélangez les ingrédients secs : farines, levures, épices et sucre.

3. Incorporez l’huile et la compote. Mélangez bien. NB: Pour préparer ma compote pommes-rhubarbe, j’épluche les fruits, je les coupe en dés et je les cuis 20 à 30  minutes au cuit-vapeur. Je mixe au plongeur selon l’envie du moment (pas cette fois). Je laisse refroidir et je les conserve au frais ou au congélateur dans de petits pots. Une autre recette de compote est également disponible ici.

Compote pommes rhubarbe (2)

Compote pommes rhubarbe (1)

4. Versez le tout dans un petit moule à cake beurré et enfournez pour 40-45 minutes. Vérifiez la cuisson avec une pointe de couteau qui doit ressortir sèche.

Vous n’avez plus qu’à attendre que ça refroidisse un petit peu… Je n’ai pas réussi, il sentait vraiment trop bon! Du coup je l’ai coupé un peu tôt. Quoiqu’il en soit, je trouve le mariage à trois pomme-rhubarbe-vanille délicieux. A déguster avec juste ce qu’il faut de modération,  c’est une gourmandise plutôt raisonnable 😉

Gâteau à la compote (2)

Brioche butchy sans oeufs et sans beurre

En panne d’oeufs et de petit-déjeuner honorable à proposer à ma tribu, je suis allée en quête d’une recette de brioche différente de celles que je prépare habituellement. Je suis rapidement tombée sur le blog delicieusement-votre et je ne suis pas allée plus loin. J’y ai trouvé une recette de brioche : sans beurre et sans œufs! Sans goût aussi? Parce que bon… OK pour la diététique, mais pas OK pour une brioche sèche et insipide. Il n’empêche que 89 commentaires positifs ça a un petit côté rassurant. Découvrir qu’il s’agit d’une recette du Chef Michalak aussi 🙂 Dans cette jolie brioche matelassée, la matière grasse utilisée (il en faut!) est l’huile de colza et vous savez quoi? En terme de lipides, on a vu pire 🙂 Pour résumer, elle est riche en gras monoinsaturés (les « bons gras »), en vitamine E et en oméga 3. Bref vous n’avez QUE de bonnes raisons d’y succomber vous aussi 😀

J’ai préparé ma brioche en fin de journée et elle a du sortir du four un peu avant minuit, pile poil pour un petit encas gourmand devant la télé, auquel mon cher et tendre et moi-même n’avons pas su résister… après avoir pris quelques photos pour la bonne cause 😉 Elle était terriiiiiible! Et à ma plus grande surprise, elle l’était toujours autant pour le petit déjeuner du lendemain matin, et toujours autant au moment où je rédige ces lignes, krkrkrkr. Dans la version que je vous propose, j’ai légèrement modifié les proportions, nettement allongé les temps de pousse et raccourci le temps de cuisson.

Brioche butchy végétalienne (3)

 

Ingrédients :

– 260 gr de lait entier + quelques grammes pour la dorure
– 70 gr d’huile de colza
– 450 gr de farine T45
– 70 gr de sucre
– 5 gr de sel
– 7g de levure de boulanger
– sucre perlé ou sucre glace pour la déco
1. Commencez par faire tiédir le lait dans une casserole, chauffe-biberon pour moi, et délayez la levure de boulanger si elle n’est pas instantanée. Laissez mousser 10 minutes environ.

2. Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, le sel et l’huile. Puis ajoutez progressivement le lait avec la levure.

3. Pétrissez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène, lisse et collante! Vous pouvez ajouter un peu de farine si nécessaire. J’utilise toujours de la T45 pour confectionner mes brioches (plus de gluten, plus d’élasticité et une mie plus filante) mais vous pouvez aussi prendre de la T55 ou 65 si c’est ce que vous avez en stock.

4. Déposez votre boule de pâte dans un saladier et couvrez d’un torchon propre ou de film alimentaire. Laissez ainsi reposer pendant environ 2h jusqu’à ce que la pâte double de volume.

5. Après le temps de pousse, versez la pâte sur un plan de travail fariné et divisez-la en 16 pâtons de tailles à peu près égales. Façonnez chacun d’entre eux en forme de boule et disposez-les harmonieusement dans un moule, les plus grosses à l’extérieur et les plus petites au centre. Traditionnellement la butchy se prépare dans un moule carré/rectangulaire. Je n’en ai pas (tu parles d’une foodista ^^’) alors j’ai utilisé un moule à tarte couvert de papier sulfurisé. C’est un avis personnel, mais je trouve ce petit côté « flower power » joli aussi :p

Brioche butchy végétalienne (6)

6. Laissez à nouveau pousser pendant 45 minutes, jusqu’à ce que les pâtons occupent tout l’espace du moule. Puis badigeonnez de lait. J’ai recouvert ma brioche de sucre perlé à ce moment-là. Vous pouvez faire pareil ou tout simplement saupoudrer la brioche de sucre glace à la sortie du four.

Brioche butchy végétalienne (1)

7. Préchauffez le four th.6 à 180° et enfournez pour 20-25 minutes.

8. Laissez refroidir avant de déguster tiède… et dites-moi vite ce que vous en avez pensé 🙂 Les pétales de brioche se détachent toutes seules. Vous pouvez les ouvrir et y étaler de la confiture/pâte à tartiner/gelée et autres douceurs pour le petit-déjeuner par exemple. Laissez s’exprimer les gourmand(e)s qui sommeillent en vous :p

Brioche butchy végétalienne (2)

Brioche butchy végétalienne (5)

Brioche butchy végétalienne (4)

[Note pour moi-même : essayez avec un peu de fleur d’oranger la prochaine fois.]
Excellente dégustation!

Crumble à la rhubarbe

C’est la pleine saison de la rhubarbe et il est difficile de passer de ne pas s’en apercevoir. Sur les étals des marchés et chez mes fournisseurs bio (dont je vous parle sur ma page Facebook), on a l’embarras du choix. Je la prépare souvent en compote pour les enfants. Sa saveur acidulée se prête également bien au crumble que je vous présente aujourd’hui. J’ai choisi d’en faire l’élément principal du dessert mais vous pouvez aussi marier la rhubarbe avec de la pomme ou de la figue par exemple. Ce légume qui se cuisine comme un fruit est doté de nombreuses vertus (riche en fibres et en antioxydants) alors surtout ne vous en privez pas 🙂

Crumble rhubarbe (2)

Ingrédients pour 6 personnes :

– 1kg de rhubarbe
– 60g de farine de petit épeautre
– 60g de sucre semoule
– 60g de poudre d’amande
– 50g de beurre

1. Rincez les tiges de rhubarbe sous un filet d’eau claire, puis épluchez-les à l’aide d’un économe.  On se débarrasse alors de sa jolie couleur rose pour laisser apparaître un vert anis.

2. Découpez les tiges en petits tronçons de 2-3cm.

Crumble rhubarbe (3)

3. Faites les cuire à la vapeur pendant 10-15 minutes environ. Le volume va nettement réduire.

4. Disposez la rhubarbe au fond de 6 moules individuels de votre choix. Elle aura ainsi le temps de refroidir un peu, le temps de préparer la suite. Je trouve que le crumble n’est pas évident à partager lorsqu’on utilise un moule classique. J’utilise donc des moules à crèmes brûlées.

Crumble rhubarbe (4)

5. Préchauffez le four à 180°C.

6. Dans un saladier, mélangez la farine,  le beurre mou, le sucre et la poudre d’amande du bout des doigts. Le petit épeautre n’est pas obligatoire, n’importe quelle farine fera très bien l’affaire. Je n’ai pas beaucoup sucré, n’hésitez pas à en ajouter selon vos goûts.

7. Répartissez la pâte à crumble en l’émiettant uniformément sur les différents moules.

Crumble rhubarbe (6)

8. Enfournez pour 20 minutes environ, jusqu’à ce que le crumble soit doré.

Crumble rhubarbe (1)

Le crumble se déguste plutôt à température ambiante. Bon appétit!

 

Bonbons coco

Une recette de confiserie tout droit sortie de mon enfance réunionnaise : les bonbons cocos! Idéal comme cadeau gourmand ou comme mignardise pour accompagner le café, ces friandises sont très simples à réaliser.

Bonbons cocos

Ingrédients :

– 250g de noix de coco râpée
– 250g de sucre semoule
– 12,5cl de lait entier
– 1 gousse de vanille Bourbon
– colorants alimentaires (facultatifs)

1. Faites chauffer le lait et le sucre dans une casserole jusqu’à atteindre une faible ébullition.

2. Fendez la gousse de vanille en deux, grattez les graines et ajoutez dans la casserole. Faites infuser ce qu’il reste de la gousse dans le lait pendant 15 à 30minutes.

Bonbons coco (4)

3. Ajouter la noix de coco râpée et mélanger.

Bonbons coco (5)

4. Remuez jusqu’à ce que la noix de coco ait absorbée tout le liquide et que le mélange se détache des parois de la casserole.

5. Retirez les gousses et ajouter le ou les colorants. Si vous en utilisez plusieurs, répartissez au préalable votre pâte dans différents récipients.

Bonbons coco (6)

6. Formez des quenelles à l’aide de deux cuillères à soupe ou tout simplement avec les doigts. Posez les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Bonbons coco (2)

7. Laissez sécher à l’air libre pendant 24h avant la dégustation. Les bonbons coco sont prêts lorsqu’ils sont bien secs.

Bonbons coco (7)

Ils se conservent plusieurs semaines dans une boîte hermétique. Vous pouvez également ajouter des arômes pour les parfumer davantage. A la Réunion, on en trouve au chocolat, à la menthe, à l’ananas et j’en passe. Certains ajoutent également des cacahuètes à la préparation.

Pour la journée du goût de l’école, j’ai préparé plusieurs centaines de bouchées pour les élèves. En voici un aperçu :

Bonbons coco (8)

Bonne dégustation 🙂

 

 

Bonbons banane à la cardamome

Voici une nouvelle recette que vous pouvez proposer aux enfants pour le goûter. Elle est rapide et économique, puisque ce sera l’occasion d’utiliser des bananes trop mûres. A la Réunion, les « bonbons bananes » désignent en réalité de petits beignets.
Si vous êtes à la recherche d’un en-cas diététique, celle-là ne fera… absolument pas l’affaire! 😉 Si non n’hésitez pas, c’est délicieux!

Bonbons banane (3)

Ingrédients pour une quinzaine de beignets :

– 4 bananes bien mûres (bio évidemment)
– 4 càs bombées de farine
– 4 càc de sucre, roux de préférence
– 1 bouchon de rhum
– 10 gousses de cardamome (facultatif)
– 4 càs d’huile de tournesol

Bonbons banane (1)

1. Epluchez les bananes et réduisez la chair en purée dans un saladier.

2. Ajoutez y le sucre, la farine et le rhum.

3. Ouvrez vos gousses de cardamome, récupérez les graines et pilez les. Ajouter vos épices à la préparation à base de bananes. On obtient une pâte à la texture proche de la pâte à gaufres.

4. Laissez reposer votre pâte au frais une bonne demie-heure si possible. Vous obtiendrez un résultat encore plus parfumé.

5. Dans une poêle à revêtement anti-adhésif, faites chauffer de l’huile de tournesol.

6. Déposez une cuillère à soupe de pâte. Laissez cuire environ 2 minutes sur une face, puis retournez votre beignet et cuisez le 1 à 2 minutes sur l’autre face.

Bonbons banane (2)

7. Déposez sur du papier absorbant pour absorber l’excès de matière grasse.

8. A servir tiède, saupoudré de sucre glace. Je n’en ai pas ajouté cette fois, parce qu’ils étaient déjà assez sucrés à mon goût.

Bon appétit!

 

 

Galettes de manioc

Voici la recette des galettes de manioc de mon enfance. Ce sont des racines assez peu utilisées en Métropole. C’est bien dommage car elles ne coûtent pas cher et on les trouve facilement en grandes surfaces dans le rayon primeur « exotique ». A la Réunion, on s’en sert principalement pour les desserts (en gâteau ou juste caramélisés par exemple) tandis qu’on les retrouve comme féculents dans la cuisine Africaine. Je ne les prépare pas tout à fait comme mes grands-parents mais je serais curieuse de leur faire goûter les miens pour avoir leur avis. En attendant, j’aimerais bien avoir le votre!

Galettes manioc (8)

Ingrédients (pour environ 35 galettes) :

– 1 kg de manioc
– 250g de sucre semoule (roux de préférence, mais je n’en avais plus :/)
– 4 càs de Rhum Charrette (et aucun autre, c’est une Réunionnaise qui vous le demande)
– 2 gousses de vanille Bourbon

Bref les indispensables d’un dessert Réunionnais!

1. Épluchez le manioc. Il est constitué de plusieurs épaisseurs. Il faut enlever l’écorce brune, ainsi que la première couche rosée située juste en-dessous. Seule la chair blanche est comestible.

Galettes manioc (2)

Quand le manioc est prêt et bien lavé, on obtient à peu près ça :

Galettes manioc (3)

2. Les puristes vous diront de râper le manioc à la main, mais si vous n’êtes pas contre un peu de modernité et si vous souhaitez gagner du temps, je vous conseille de faire autrement. Pour ma part, la râpe du robot fait très bien l’affaire dans un premier temps.

Galettes manioc (4) Puis je mixe le tout pour obtenir une texture bien fine.

3. Fendez les gousses de vanille dans le sens de la longueur afin d’en extraire les graines. Ajouter les au manioc râpé.

4. Ajoutez le sucre en poudre ainsi que le rhum et mélangez.

Galettes manioc (5)

5. Dans une poêle, faites chauffer de l’huile. Formez une petite boule à l’aide d’une cuillère et étalez la dans la poêle afin d’obtenir une galette bien ronde.

6. Laissez cuire environ 4 minutes sur chaque face. Vous pouvez en préparer environ une demie-douzaine simultanément.

7. Posez les galettes cuites sur du papier absorbant afin d’enlever l’excès de gras.

8. Dégustez les tièdes ou froids, éventuellement saupoudrés de sucre. Ils sont réussis s’ils sont croquants à l’extérieur et bien moelleux à l’intérieur. Un régal!

Galettes manioc (7)