Glace vanille cétogène

Voici une recette de glace toute simple pour accompagner un gâteau au chocolat (comme celui-là par exemple). Vous pouvez également vous en servir comme base pour d’autres glaces en ajoutant de la purée de fruits de votre choix, des pépites de chocolats, des fruits à coques caramélisés (ou pas), du cookie dough etc.

Glace vanille cétogène (5)

Toutes mes glaces sont faites en sorbetière. Si vous n’en avez pas, vous pouvez mettre la préparation au congélateur et la mixer au plongeur 3-4 fois toutes les 30 minutes, mais je trouve que le résultat est moins bien. La glace finit toujours par trancher, donc à faire uniquement si vous prévoyez de manger toute la glace en une fois. A l’heure actuelle, je n’utilise pas de stabilisateur. Ca me semble assez difficile à doser et pas indispensable à mon niveau, après une recherche très rapide sur le sujet. Donc ni stabilisateur ni gomme de guar comme j’ai déjà pu voir sur certaines recettes. Et le résultat nous satisfait pleinement 🙂

[Note pour moi-même : doubler les doses!]

Ingrédients pour environ 1 litre de glace :

  • 40cl de crème liquide entière
  • 4 jaunes d’oeufs
  • 1/2 gousse de vanille
  • 2 càs de sirop d’agave ou sucrant de votre choix

1. Dans une casserole, versez la crème. Fendez la gousse de vanille, grattez les graines et ajoutez les dans la crème. Ajoutez également la gousse ouverte. Faites chauffer le tout à feu doux sans porter à ébullition pendant une dizaine de minutes. Réservez hors du feu.

3. Dans un cul de poule, mélangez les jaunes d’oeufs et le sucrant. Ajoutez la crème vanillée et mélangez à nouveau. Ca sent déjà bon la crème anglaise ou la glace vanille 😉 Laissez refroidir à température ambiante. Puis placez au frigo dans un récipient fermé ou filmé pendant 1 ou 2 heures. Ce n’est pas une étape indispensable mais vous aurez une glace plus parfumée en le faisant.

3. Enfin retirez les gousses du mélange et faites prendre en sorbetière. Chez moi, on obtient la glace en une vingtaine de minutes. Stockez au congélateur.

Prévoyez de sortir la glace du congélateur 10-15 minutes avant de la servir pour vous faciliter la tâche (si non elle est un peu dure). Je l’ai servie avec le keto brownie.

Glace vanille cétogène (8)

Elle est délicieuse 😀 Aucune raison de se priver de glaces en céto, à condition de choisir le bon sucrant. Le sirop d’agave contient des glucides, mais j’en mets si peu que cela me semble négligeable dans le calcul de mes macros… Donc ni culpabilité, ni frustration 😀

Bonne dégustation!

Et si vous adorez les glaces comme moi, vous avez d’autres recettes en cliquant ici

Glace vanille cétogène (6)

Publicités

Tarte au chocolat, vanille et noix de Pécan

Tarte chocolat, vanille et noix de Pécan (1)

Le mercredi je prépare toujours un petit dessert, plus ou moins sophistiqué selon le temps et l’énergie que j’ai à y consacrer. La semaine dernière, je voulais utiliser des noix de Pécan mais c’est en vain que j’ai cherché des idées de dessert low-carb, voire « low-carbonisable ». Alors j’ai improvisé et au niveau des saveurs, c’est un peu parti dans tous les sens avec une grosse dominance « fruits à coque » : noisettes, amandes, noix et Pécan; en plus du cacao et de la vanille.  Eh bien je dois avouer que nous avons tous été assez bluffés à la dégustation car l’association de tous ces éléments  s’est avéré un pur bonheur gustatif 🙂 C’était subtil et très parfumé, tout ça sans un gramme de sucre, mais vous devez vous en douter 😉

Tarte chocolat, vanille et noix de Pécan (8)

La préparation n’a rien de compliqué, mais elle demande un peu de temps…et d’espace dans le frigo :p Je la referai sans hésiter! La tarte se compose donc d’une pâte au cacao, recouverte de mousse au chocolat, de chantilly à la vanille Bourbon et de noix de Pécan. L’idéal serait de la préparer le matin, voire en début d’après-midi pour la déguster le soir.

Pour la pâte au cacao pour un moule de 28cm de diamètre :

  • 90g de poudre d’amandes
  • 30g de poudre de noisettes
  • 4 jaunes d’oeufs
  • 40g d’huile de noix ou de noisettes
  • 1càs psyllium
  • 40g farine de lin
  • 25g cacao en poudre non sucré
  • 1 pincée de sel
  • sucrant (facultatif)
  • 4 càs d’eau

Pour la mousse au chocolat au lait de coco :

  • 200 g chocolat noir 85%
  • 6 œufs (4 jaunes et 6 blancs)
  • 10 cl de crème de coco
  • Sucre (facultatif, je n’en mets pas)

Pour la chantilly :

  • 40cl de creme de coco 
  • 1/2 gousse vanille
  • Sucrant (facultatif)

Et des noix de Pécan 🙂

1. Placez d’abord au réfrigérateur : le saladier, le fouet et la crème qui serviront à préparer la chantilly. Je la préfère avec de la crème de coco, mais choisissez en fonction de vos goûts. Avec une crème fleurette c’est bien aussi.

2. On attaque la préparation de la pâte à tarte. Mélangez d’abord tous les ingrédients au robot jusqu’à ce que l’ensemble soit homogène et se décolle des parois. Ce n’est pas lisse, mais c’est normal.

Tarte chocolat, vanille et noix de Pécan (10)

Puis formez une boule à l’aide des mains. La pâte est assez facile à façonner. Etalez la pâte au rouleau entre 2 feuilles de cuisson ou idéalement de 2 Silpat. C’est bien plus simple de cette façon 🙂

Tarte chocolat, vanille et noix de Pécan (3)

Puis foncez la pâte dans votre cercle à tarte. Le mien fait 28 cm de diamètre. Vous pouvez ensuite réserver au frais. Pendant cette étape, je stocke la plaque recouverte de Silpat directement au réfrigérateur. Cette étape est indispensable, car elle va permettre à votre fond de tarte de ne pas se rétracter lors de la cuisson. Je l’ai laissée plusieurs heures, car j’avais autre chose à faire, mais une demie-heure devrait suffire.

Tarte chocolat, vanille et noix de Pécan (4)

3. Pendant que la pâte repose au frais, vous pouvez préparer votre mousse au chocolat. Depuis que je suis céto, j’en fais très souvent. Faites fondre le chocolat au bain-marie. Montez les blancs en neige dans un cul de poule. Dans un autre récipient, mélangez les jaunes. Quand le chocolat est fondu, versez sur les jaunes en mélangeant rapidement pour éviter aux œufs de coaguler. Puis incorporez les blancs en neige à la maryse. A ce stade, je trouve la préparation un peu trop compacte alors j’ajoute environ 10cl de lait de coco pour obtenir une mousse plus légère à la fin. Mélangez délicatement tous les ingrédients jusqu’à obtenir un résultat homogène. Versez la mousse dans une poche à douille et réservez également au frais. Elle est plutôt fluide à ce stade et se raffermira lors du passage au frigo.

3. Le plus dur est fait! On passe maintenant à la chantilly. Récupérez vos ustensiles et ingrédients au frais. Versez la crème dans le saladier, ajoutez les graines d’une demie-gousse de vanille fendue. Puis à l’aide d’un fouet électrique à vitesse maximale, montez la crème en chantilly jusqu’à obtenir une consistance ferme. C’est prêt! Réservez au frais dans une deuxième poche à douille. J’utilise de grandes poches Matfer, elles sont jetables (shame on me) mais tellement pratiques!

Tarte chocolat, vanille et noix de Pécan (5)

4. Préchauffez votre four à 180 degrés. Lorsqu’il est chaud, enfournez votre fond de tarte sur une grille placée en bas. Faites cuire votre pâte environ 12 minutes. Le résultat doit être bien sec à la sortie du four. Laissez refroidir, le temps de ranger la cuisine par exemple :p Parce que ça devient vite un sacré bazar quand même quand on fait de la pâtisserie lol. Le dressage devra se faire sur un fond totalement froid.

5. Enfin le dressage tant attendu! Vos poches à douilles sont prêtes, vous n’avez qu’à les sortir du frigo. Disposez de petites touches de mousse et de chantilly sur toute la surface de la tarte. Puis déposez les noix de Pécan à votre guise. Soyez créatifs pour la déco, je vous fais confiance 🙂 Réservez alors votre tarte au frais en attendant de la servir.

Voilà vous savez tout. N’hésitez pas à varier avec d’autres oléagineux de votre choix…et à me tenir informée du résultat.

Tarte chocolat, vanille et noix de Pécan (6)

Croyez-moi, vous allez vous régaler! Et il y a de fortes chances pour que vos proches non-céto l’apprécient aussi 🙂

Tarte chocolat, vanille et noix de Pécan (9)

Bonne dégustation!

Glace stracciatella cétogène

Glace stracciatella cétogène (1)

Avec cette météo caniculaire, je ne pouvais pas partager la recette prévue initialement… Alors je me suis sacrifiée en préparant cette glace pour la deuxième fois avec quelques photos à l’appui, afin de la mettre sur le blog. Oui je suis comme ça moi, j’ai le sens du devoir 😉 Nous nous sommes régalés la première fois mais je n’avais pas pris de photos. Une bonne excuse pour en refaire 😀 L’idée de base c’était une glace vanille toute simple à laquelle je voulais ajouter  des pépites de chocolat… et puis je suis tombée par hasard sur la stracciatella qui a envoyé valser ma recette trop simpliste. Avec un nom si mélodieux, on ne peut s’attendre qu’à une recette qui fait danser les papilles… Elle est légère, aérienne, un vrai délice. J’ai « low-carbonisé » la recette recette qui me semblait la plus apétissante et le résultat est terriiible! Amis céto stricts, la recette contient un chouïa de sirop d’érable, vous savez que j’évite les édulcorants, mais vous pouvez remplacer par un sirop sans sucre de votre choix. Avec les saveurs de la vanille et du chocolat, on n’a pas vraiment d’un goût sucré supplémentaire. Je pense en garder un « par sécurité » mais bientôt on s’en passera totalement. Bref! J’ai un semi-marathon sur Concept2 qui m’attend pour fêter le solstice d’été, alors je vais faire court :p

Ingrédients :

  • 150ml de crème liquide entière
  • 300ml de lait entier
  • 1 càs de sirop d’érable (remplacer par le sucrant liquide de votre choix, avec du miel c’est super aussi)
  • 1/2 gousse de vanille
  • 100g de chocolat à 85%

1. Fendez la gousse de vanille, puis grattez l’intérieur avec un couteau. Déposez la gousse et les graines dans une casserole avec la crème. Faites chauffer à feu doux sans porter à ébullition puis retirez du feu. Couvrez et laissez infuser pendant une dizaine de minutes.

Glace stracciatella cétogène (3)

2. Dans un petit saladier, versez le lait, puis ajoutez la crème vanillée et mélangez. Sucrez et mélangez à nouveau. La recette originale contient du sirop de glucose et du sucre. J’ai réalisé la première fois la recette avec 2 càs de miel, et cette fois avec 1 càs de sirop d’érable. C’est bien assez sucré mon bec 😉 La stracciatella ne contient pas d’oeufs, c’et ce qui la rend si légère en bouche.

3. Placez votre récipient au frais pendant quelques heures. Votre glace sera d’autant plus savoureuse.

4. Enfin c’est le moment de faire prendre votre glace en sorbetière ou en turbine. Retirez les gousses de vanille, puis versez la crème froide dans la sorbetière.

Glace stracciatella cétogène (4)

Pendant qu’elle tourne, faites fondre le chocolat au bain-marie. Je vous mets 2 photos prises à 5 minutes d’intervalles. C’est très rapide.

Lorsque la glace est prise, versez le chocolat fondu en filet dans la crème, tout en continuant à faire tourner la sorbetière. Je ne suis ni casse-cou ni gauchère, donc pas de photo pendant cette procédure délicate :p

Glace stracciatella cétogène (7)

Le chocolat va instantanément se figer au contact de la glace et former de fins copeaux, caractéristiques de la stracciatella. Si besoin, arrêtez la machine de temps en temps pour mélanger la glace à l’aide d’une spatule ou d’une cuillère. Je n’ai pas trouvé de solution pour faire ça proprement lol. A la fin, la glace est génialissime mais je suis de corvée de nettoyage :p Autant vous prévenir! 😉

Glace stracciatella cétogène (8)

5. Transvasez votre glace dans un récipient qui supporte le froid et placez la au congélateur quelques heures avant la dégustation.

Glace stracciatella cétogène (9)

J’ai d’abord pris quelques photos en intérieur avant de me décider à en prendre dehors au soleil. La glace a commencé à fondre très rapidement, comme vous pourrez le constater 😡

Glace stracciatella cétogène (10)

Glace stracciatella cétogène (2)

La stracciatella est devenue immédiatement une de mes recettes glacées préférées 🙂 Avec cette chaleur estivale, parfaite un 21 juin, j’espère vous donner envie de l’essayer!

C’est tout pour aujourd’dhui.

Bonne dégustation 🙂

Crèmes brûlées en yaourtière

Cette yaourtière multifonctions, je ne m’en passe plus. Je ne pensais pas que la fonction desserts lactés me serait si utile, alors que le mode fromages est quasiment à l’abandon à mon plus grand regret… Après les flans au caramel, voici la recette des crèmes brûlées. Attention n’allez pas vous imaginer une version au rabais de ce merveilleux dessert, elle est vraiment savoureuse. Comme bien souvent en cuisine, il suffit de sélectionner des ingrédients de qualité. Alors qu’est-ce que cette crème brûlée a de moins que les autres? Un récipient moins adapté à la dégustation car la couche de caramel qui se forme au chalumeau avec la cassonade ne couvrira le dessert que sur une petite surface. Un moule traditionnel proposera une crème d’un diamètre supérieur, d’une épaisseur moindre et garantira le croquant du sucre à chaque bouchée. Pour moi qui cuisine beaucoup, c’est un élément négligeable car la yaourtière me facilite grandement la tâche…et à la maison, personne ne s’en plaint :p
La recette est donc tirée du manuel fourni avec la multidélices de Seb. Promis, ce billet n’est pas sponsorisé 😉

Crèmes brûlées en yaourtière (1)

Ingrédients pour 6 pots :

  • 5cl de lait
  • 50cl de crème liquide
  • 2 œufs entiers
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 70g de sucre
  • 1/2 gousse de vanille
  • sucre cassonade pour caraméliser

1. Faites chauffer le lait dans une casserole sans le porter à ébullition. Incisez et grattez la gousse de vanille. Ajoutez les graines et la gousse dans le lait. Laissez infuser une quinzaine de minutes. Pour les desserts lactés, j’utilise toujours du lait entier…et de la vanille Bourbon de mon île, bien sûr!

Crèmes brûlées en yaourtière (2)

2. Pendant ce temps, mélangez les oeufs, les jaunes et le sucre au fouet. J’utilise du sucre vanillé maison.

3. Puis ajoutez le lait parfumé, la crème liquide (fleurette/entière pour moi) et mélangez. Répartissez dans les pots.

4. Remplissez la base de l’appareil avec de l’eau jusqu’au niveau max. Faites cuire pendant 35 à 40 minutes en mode desserts lactés (3). Si vous les faites cuire au four, je propose de poser vos moules à crèmes brûlées dans un plat à four contenant un fond d’eau bouillante, comme un bain-marie, à 160°C pendant la même durée. N’hésitez pas à me faire savoir quel résultat vous avez obtenu.

5. En fin de cuisson, refermez les pots et entreposez les au frais pendant 3 à 4 heures avant la dégustation. Au moment de servir, saupoudrez de cassonade et caramélisez à l’aide d’un chalumeau ou bien sous le grill du four si vous n’en avez pas. Je conserve mes pots au frais 2-3 jours maximum, ils sont généralement engloutis en bien moins de temps que ça.

Crèmes brûlées en yaourtière (3)

C’est absolument délicieux 🙂 Bonne dégustation!

 

Cake marbré vanille et cacao

Une valeur sûre pour le goûter? Le cake marbré! Je vous présente aujourd’hui une version classique de ce gâteau qui vous rappellera sans doute le fameux Savane de Lu. Enfin je m’emporte un peu… Mes pseudo-marbrures hasardeuses n’ont (hélas) rien à voir avec la version industrielle millimétrée. Pour ce qui est du goût, celui-ci n’a en revanche rien à lui envier 🙂 J’ai trouvé la recette sur le blog Evacuisine sous l’intitulé « Cake marbré parfait », qui est soit très prétentieux, soit très prometteur. Puisque je vous en parle, vous vous doutez bien que je n’ai pas été déçue et que la deuxième option est la bonne 😀 J’ai réduit les proportions pour qu’elles correspondent mieux à un petit moule à cake.

Cake marbré vanille cacao (1)

Ingrédients :

– 225g de farine
– 110g de sucre, ici du sucre vanillé maison
– 25g de poudre d’amande, remplacé par de la poudre de noisettes
– 1 sachet de levure chimique
– 3 oeufs
– 7.5cl de lait
– 150 g de beurre fondu
– 2 càs de cacao amer en poudre (Van Houten)
– 1 càc de vanille liquide, ici 1/2 gousse de vanille Bourbon

L’inconvénient du cake marbré, c’est la quantité de vaisselle nécessaire à sa préparation. J’ai essayé d’en salir le moins possible et je vous dis comment.

1. Clarifiez vos oeufs : les blancs vont dans le bol du robot pour être montés en neige à l’aide du fouet à fils, les jaunes dans un saladier.

2. Dans le saladier, ajoutez le sucre puis fouettez jusqu’à ce que le mélange blanchisse. J’ai utilisé un batteur électrique, mais ce n’est pas indispensable.

3. Ajoutez ensuite le beurre fondu, le lait, puis la poudre d’amande/de noisette, la farine et la levure chimique. Mélangez.

4. Transvasez la pâte dans le bol du robot. Puis mélangez à vitesse minimale avec les blancs d’oeufs à l’aide du batteur plat.

5. Lorsque le mélange est homogène, vous obtenez une pâte légère et aérée. Séparez-la dans deux saladiers (réutilisez donc celui dans lequel vous avez préparé la pâte) : dans le premier ajoutez la vanille et le cacao en poudre dans le second. Mélangez délicatement les pâtes.

6. Préchauffez le four à 170°. Beurrez et farinez un moule à cake et versez les pâtes en alternant les couches : vanille-cacao-vanille par exemple.

7. Pour obtenir les marbrures, passez la lame d’un couteau pointu dans les deux pâtes doucement en dessinant des 8 pour former des marbrures. Si vous ne le faites pas suffisamment, vous obtiendrez à peu près le même résultat que moi lol.

8. Enfournez pour 45 minutes environ. Vérifiez la cuisson à l’aide d’une lame de couteau qui doit ressortir sèche. Laissez bien refroidir avant de démouler.

Cake marbré vanille cacao (4)

Cake marbré vanille cacao (2)

Cake marbré vanille cacao (5)

Cake marbré vanille cacao (3)

Le cake se conserve plusieurs jours dans un récipient hermétique. Ici mes enfants en raffolent pour le goûter avec un verre de lait 🙂

Bonne dégustation!

Cannelés Bordelais

Pour cette douceur qui fait des ravages, j’ai failli intituler l’article « Cannelés Bordelais au Rhum Réunionnais » 😉  N’ayant malheureusement jamais gouté d’autres cannelés que les miens, je suis à la lettre la recette d’une valeur sûre : celle de la talentueuse Mercotte. Elle est généreuse en rhum et cela convient parfaitement à nos palais Réunionnais à la maison. Ma meilleure amie de passage en Métropole m’a ramené un merveilleux rhum parfumé vanille-banane et de la vanille Bourbon tout droit sortis de la vanilleraie de Sainte-Suzanne (ça fait beaucoup de fois « vanille » ^^). Je m’en suis servie pour réaliser mes cannelés…un vrai délice! 😀

Cannelés Bordelais (1)

 

Ingrédients :

– 1/2 litre de lait entier
– 25g de beurre
– 2 œufs entiers + 2 jaunes
– 1 gousse de vanille fendue et grattée
– 100 g de farine
– 200 g de sucre
– 15cl de rhum.

1. Portez à ébullition le lait avec la vanille et le beurre.

2. Pendant ce temps, dans le bol du robot ou à la main, mélangez la farine et le sucre. Incorporez les oeufs légèrement battus en une seule fois. Mercotte utilise du sucre muscovado qui a un arrière-goût de réglisse. Je n’en ai pas, alors je conserve toujours un bocal de sucre avec des bâtonnets de réglisse comme substitut. C’est ce dont je me sers toujours pour la recette.

3. Ajoutez progressivement le lait bouillant. Mélangez bien. Vous allez obtenir une pâte fluide comme une pâte à crêpes.

4. Laissez refroidir une bonne demie-heure, puis ajoutez le rhum.

5. Versez le mélange dans une bouteille d’eau minérale par exemple et réservez au réfrigérateur 24 heures au minimum, 48 heures au maximum.

6. Le jour de la dégustation, préchauffez le four position chaleur tournante à 250°C. Remplissez les moules à cannelés aux 3/4. Enfournez et laissez cuire 11 minutes, puis poursuivez pendant une heure à 180°C.

NB: Le fait de préparer la pâte la veille va permettre à la pâte de développer tous ses arômes. Si vous souhaitez les cuire le jour-même, c’est évidemment possible. Le résultat sera juste moins parfumé.

Cannelés Bordelais (5)

Cannelés Bordelais (4)

Laissez bien refroidir avant de démouler. Excellente dégustation 🙂

Gâteau à la compote

Cela fait déjà 6 longs jours que je n’ai pas publié de nouvelles recettes! Une fois que je bouscule mon petit train-train, le rythme journalier que je me suis imposé devient difficile à tenir…et il risque de l’être de plus en plus! Il n’empêche que cela m’a manqué. Je n’ai pas chômé pendant ce temps, mais mes plats n’étaient ni inédits sur le blog, ni photogéniques :p Le plaisir de cuisiner, quant à lui, par chance demeure.

En début de semaine, j’ai préparé des kilos de compotes à la pomme et à la rhubarbe pour le goûter des enfants mais aussi pour en faire des chaussons pour le petit déjeuner. Il m’en restait encore pas mal alors après quelques clics, je suis tombée sur une recette de gâteau à la compote chez Cléa. Il me paraissait si simple à préparer que je n’ai pas hésité. Tout le moelleux et le liant du gâteau viennent de la compote. Sans œufs, il s’agit d’une nouvelle recette végétalienne, que l’on soit adepte ou non de ce mode d’alimentation. J’ai adoré son moelleux et son parfum. Il est déclinable à volonté selon la compote et les épices choisies.

Gâteau à la compote (1)

Ingrédients de base avec quelques précisions en italique pour ma version :

– 200g de farine : ici moitié blé, moitié kamut bio
– 2 càs de levure chimique
– 100g de sucre de canne
– 1 càc d’épices au choix (vanille, cardamome, cannelle…), ici 1 gousse de vanille Bourbon
– 200g de compote sans sucre, pomme-rhubarbe faite maison pour moi
– 100g d’huile neutre, ici colza

1. Préchauffez le four à 180°C.

2. Mélangez les ingrédients secs : farines, levures, épices et sucre.

3. Incorporez l’huile et la compote. Mélangez bien. NB: Pour préparer ma compote pommes-rhubarbe, j’épluche les fruits, je les coupe en dés et je les cuis 20 à 30  minutes au cuit-vapeur. Je mixe au plongeur selon l’envie du moment (pas cette fois). Je laisse refroidir et je les conserve au frais ou au congélateur dans de petits pots. Une autre recette de compote est également disponible ici.

Compote pommes rhubarbe (2)

Compote pommes rhubarbe (1)

4. Versez le tout dans un petit moule à cake beurré et enfournez pour 40-45 minutes. Vérifiez la cuisson avec une pointe de couteau qui doit ressortir sèche.

Vous n’avez plus qu’à attendre que ça refroidisse un petit peu… Je n’ai pas réussi, il sentait vraiment trop bon! Du coup je l’ai coupé un peu tôt. Quoiqu’il en soit, je trouve le mariage à trois pomme-rhubarbe-vanille délicieux. A déguster avec juste ce qu’il faut de modération,  c’est une gourmandise plutôt raisonnable 😉

Gâteau à la compote (2)