Aubergines à la parmesane 

Aubergines à la parmesane (13)

J’adore les aubergines. Quand la saison chaude revient, c’est un vrai bonheur de pouvoir les cuisiner à nouveau. Même si à cette époque de l’année, il est toujours un peu tôt pour en acheter :p C’est une photo de Loulou sur notre groupe Facebook fétiche qui m’a donné envie de les préparer « alla parmigiana » pour la première fois. J’ai jeté un oeil à quelques recettes sur le net, pour finalement m’inspirer en grande partie de la version de Jamie Oliver sur le blog de Papilles que je ne vous présente plus. L’avantage de cette recette classique c’est qu’elle est déjà low carb 🙂

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 4 aubergines
  • 3 boîtes de tomates concassées
  • 3 oignons
  • 5-6 gousses d’ail nouveau
  • 1 càs marjolaine ou origan
  • 2-3 càs huile d’olive
  • 10 feuilles de basilic frais
  • Sel
  • Poivre
  • 1 càc de vinaigre de vin
  • 6 càs de parmesan environ
  • 1 càs de poudre d’amande (ou chapelure), facultative

1. Préchauffez le four à 180 degrés. Lavez les aubergines puis coupez-les en fines tranches dans le sens de la longueur et posez-les sur des plaques à four. Comme à chaque fois que l’on consomme les légumes avec leur peau, il est préférable d’utiliser du bio si c’est possible.

Aubergines à la parmesane (1)

Vaporisez un peu d’huile d’olive, salez et poivrez éventuellement. Depuis que je mange céto, je privilégie le sel d’Himalaya, le sel marin aux herbes et un sel riche en minéraux (potassium et magnésium). On évite le sel raffiné qui ne contient plus de micronutriments et on fait le plein d’électrolytes avec du sel de qualité pour éviter les carences. 

Aubergines à la parmesane (2)

Quand le four est chaud, enfournez pour environ 15 minutes. Puis réservez.

Aubergines à la parmesane (6)

2. Pendant la pré-cuisson des aubergines, préparez la sauce tomate. C’est très simple! Il suffit de faire revenir 2 oignons émincés dans de l’huile d’olive bien chaude. Apres 5 minutes, ajoutez les gousses d’ail écrasées et la marjolaine.

Aubergines à la parmesane (3)

Aubergines à la parmesane (4)

J’ai utilisé une tête d’ail nouveau, mais de l’ail classique fait bien l’affaire aussi. Faites revenir 5 minutes de plus à feu plus doux puis versez les tomates. Les tomates pelées choisies continent 3g de glucides/100 grammes. Mélangez et couvrez une dizaine de minutes. C’est tout 🙂

Aubergines à la parmesane (5)

Ajoutez quelques gouttes de vinaigre et le basilic émincé en fin de cuisson.

Aubergines à la parmesane (7)

3. Place au dressage! J’ai choisi un plat à four aux dimensions suivantes : 30*20*4. C’était parfait avec ces proportions! Je me trompe trop souvent de format et quel immense sentiment de solitude quand on réalise que le plat est trop petit ou trop grand :p  Dans le fond du plat, versez de la sauce tomate, puis saupoudrez d’une fine couche de parmesan. Déposez ensuite une couche d’aubergines, à nouveau de la sauce tomate et du parmesan. Renouvelez l’opération jusqu’à épuisement des ingrédients en terminant par du parmesan. J’ai ajouté un peu de poudre d’amande pour obtenir un effet gratiné, en substitut à la chapelure trop riche en glucides pour moi, et un peu de mozzarella râpée pour le fondant. A la fin il reste l’équivalent d’un pot de yaourt de sauce tomate, que vous pourrez utiliser facilement dans une de vos prochaines préparations 🙂

 

4. Enfournez à 180 degrés pour environ 30 minutes. Ajoutez 5 minutes sous le grill en fin de cuisson pour dorer si besoin.

C’est prêt! Avec une petite salade, c’est super bon 🙂 Oui on a toujours besoin d’une petite salade d’accompagnement :p Céto certes, mais céto verte!

Bon appétit 😀

Publicités

Poireaux vinaigrette 

Les poireaux vinaigrette c’est un grand classique, que je sers trèèès souvent en entrée. Low carb, paléo, économique, savoureux, riche en fibres, en bon gras… Que demander de plus? Voilà donc une petite recette toute simple si vous ne savez pas quoi faire de ce super légume.

Poireaux vinaigrette (2)

  • 1 botte de poireaux
  • 90ml huile d’olive
  • 40ml vinaigre de vin rouge à l’échalote
  • 10ml de vinaigre de cidre
  • 1 càs moutarde forte
  • Sel, poivre
  • Persil
  • 1 œuf dur

Poireaux vinaigrette (3)

1. Commencez par la préparation des poireaux. Coupez les racines ainsi que le vert, on ne garde que le blanc. (Pensez à les choisir avec de longs futs blancs quand vous faites les courses) Puis fendez chaque tige dans la longueur. Rincez bien à l’eau claire pour retirer la terre.

Poireaux vinaigrette (4)

Poireaux vinaigrette (5)

2. Posez vos poireaux dans un cuiseur vapeur et faites-les cuire pendant 40-45 minutes. Vérifiez la cuisson de temps en temps. Ils sont cuits quand la pointe d’un couteau peut s’enfoncer facilement.

Poireaux vinaigrette (6)

3. Pendant ce temps, faites cuire un oeuf dur : 10 minutes dans l’eau frémissante d’une casserole. Pensez à bien saler l’eau de cuisson pour écaler l’oeuf plus facilement par la suite.

4. Enfin qui dit poireaux vinaigrette…dit vinaigrette ^^’ Je fais mes dosages au pif, alors cette fois je vous donne une idée des proportions que j’utilise. Mélangez simplement tous les ingrédients listés ci-dessus dans un bol ou préparez votre vinaigrette habituelle, celle qui vous plaît, additionnée de l’oeuf dur émincé grossièrement et de pluches d’herbes fraîches, persil par exemple.

5. Servez les poireaux tièdes avec une dose généreuse de vinaigrette en entrée. Pour une version plus gourmande, vous pouvez ajouter quelques copeaux de parmesan.

Poireaux vinaigrette (1)

Vous allez vous régaler 🙂

 

 

Gratin saumon épinards

Voici une recette que j’adore, rapide à faire, parfaite dans le cadre de ma diète cétogène. Faible en glucides et riche en bon gras, c’est un plat complet idéal qui demande peu de temps de préparation.

Gratin saumon épinards (3)

Ingrédients pour 4 personnes environ (ici 2 adultes, 4 enfants) :

  • 500g de dos de saumon
  • 1kg d’épinards surgelés
  • 6 œufs
  • 6 càs de crème fraîche
  • Sel, poivre, noix de muscade
  • 100g de roquefort
  • Fromage râpé
  • Beurre

1. Préchauffez le four à 180 degrés.

2. Dans une casserole avec un fond d’eau bouillante, décongelez puis faites cuire les épinards. Salez, poivrez. Égouttez bien. Puis ajoutez une belle noix de beurre (du gras du gras du gras ;)).

3. Pendant que les épinards cuisent, découpez le saumon et le roquefort en petits dés. Réservez.

4. Dans un bol, battez les œufs en omelette. Ajoutez la crème fraîche et mélangez bien. Vous pouvez remplacer la crème par du mascarpone ou de la crème de coco, selon vos goûts et ce que vous avez en stock à la maison. Assaisonnez à nouveau.

5. Dans un plat à four, disposez les épinards égouttés, les dés de saumon crus et le roquefort coupé en dés uniformément. Vous pouvez remplacer le roquefort par du chèvre. Versez le mélange oeufs-crème.

Gratin saumon épinards (4)

6. Parsemez généreusement de fromage râpé type emmental.

7. Enfournez pour une vingtaine de minutes en surveillant bien. Puis ajoutez quelques minutes sous le grill pour dorer le gratin.

Gratin saumon épinards (1)

C’est prêt! Je sers le gratin avec de la salade et des crackers aux graines de chia pour avoir un peu de croustillant dans l’assiette. Je vous prépare également cette recette low carb pour très bientôt 🙂

Gratin saumon épinards (2)

C’était si simple à cuisiner qu’on a déjà envie de recommencer… 🙂 Non?

Endives gratinées à la tomme de montagne

Vite vite! Il reste encore quelques endives chez les producteurs alors on en profite avant que la saison ne s’achève 😉 J’en ai beaucoup cuisiné cet hiver et pourtant je n’ai toujours pas posté de recette avec ce légume de choix : bon marché, très peu calorique, riche en fibres, vitamines, potassium… Pour changer du chicon gratin, j’accommode généralement les endives avec un fromage de caractère. Cette fois, il restait dans mon frigo une tomme de montagne dont je ne savais pas trop quoi faire. La recette fut donc vite trouvée et réalisée.

Ingrédients :

  • 1kg d’endives
  • 1 oignon
  • 1 càs de sucre
  • 2 càs d’huile d’olive
  • 5cl de vin blanc
  • 300g de tomme
  • 2 càs de son de blé (facultatif)
  • sel
  • poivre

1. Dans un faitout, portez de l’eau salée à ébullition. Faites blanchir les endives pendant 8 minutes puis égouttez-les. Réservez l’eau de cuisson pour éventuellement préparer une béchamel*.

Endives gratinées à la tomme (2)

2. Pendant ce temps, émincez un oignon et faites le revenir dans une sauteuse avec un filet d’huile d’olive. Je n’avais que des oignons rouges en stock, vous pouvez utiliser des jaunes.

3. Lorsque les endives ont refroidi, découpez les en grosses rondelles après en avoir ôté la base, responsable en grande partie de l’amertume de l’endive.

4. Ajoutez les endives découpées dans la sauteuse. Salez, poivrez et ajoutez une cuillère de sucre, toujours pour masquer l’amertume si elle vous déplaît. Faites rissoler quelques minutes à feu vif en remuant régulièrement.

Endives gratinées à la tomme (4)

5. Ajoutez le vin blanc. Laissez mijoter 5 minutes et arrêtez la cuisson avant que les endives ne soient réduites en purée. Egouttez les légumes à l’aide d’une écumoire et disposez-les dans un plat à four.

6. Préchauffez le four à 200°C.

7. Râpez le fromage et répartissez-le dans le plat. Saupoudrez le tout de son de blé (facultatif). J’en ajoute souvent à mes plats, c’est un aliment particulièrement riche en fibres. En complément des endives, on doit être au point pour les AJR ^^’

Endives gratinées à la tomme (5)

Endives gratinées à la tomme (1)

8. Enfournez pour 20 minutes. Servez bien chaud avec des pommes de terres vapeur, du riz, du boulgour… A la maison, on aime bien avec du quinoa.

Oups, pas de photo du plat cuit mais bon vous ne ratez pas grand chose :p L’esthétisme du gratin n’est jamais très flatteur ^^’

*De nombreuses recettes de gratin d’endives contiennent de la béchamel. Je trouve ça trop lourd avec le fromage, alors je n’en fais pas. Si vous préférez la version avec béchamel, vous aurez besoin de 30g de beurre, autant de farine et 50cl de l’eau de cuisson des endives. Dans votre plat à four, versez la béchamel sur les endives, avant de répartir le fromage. Résultat hyper gourmand!

C’est tout pour aujourd’hui 🙂 Bon app!

Gratin de pâtes aux brocolis et parmesan

Mes recettes sont postées de façon acharchique ces derniers temps et le salé se fait plutôt rare. Voici donc de quoi y remédier. A la maison, on adore le brocoli et on en mange que trop peu. On n’en trouve hélas pas là où je commande mes produits frais. C’est un légume excellent pour la santé, riche en vitamines et minéraux, pauvre en pesticides, même lorsqu’il n’est bio. Bref, je l’ai cuisiné de façon simple et végétarienne, n’étant pas d’humeur très carnivore ces derniers temps. Des pâtes toutes bêtes, une bonne béchamel maison, des brocolis cuits à l’eau, du fromage… Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu…

Gratin de pâtes brocolis et parmesan (6)

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 500g de brocolis
  • 200g de pâtes
  • 30g de farine
  • 30g de beurre
  • 1/2L de lait
  • 150g de fromage râpé
  • Noix de muscade
  • Sel
  • Poivre
  • Piment de Cayenne

1. On commence par la béchamel qui va mettre un peu de temps à réduire. Pour cela, faites fondre le beurre avec la farine dans une casserole, puis versez le lait petit à petit pour éviter la formation de grumeaux. Assaisonnez avec les épices et condiments de votre choix, pour moi : sel, poivre, piment de Cayenne, noix de muscade… Allez-y franco, sinon ce sera fade 😉 Laissez la sauce épaissir à feu doux jusqu’à obtenir la bonne consistance, sans oublier de remuer régulièrement. La béchamel se cuit « à la nappe », elle est prête lorsqu’elle nappe entièrement une spatule en bois et que vous pouvez y dessiner un trait avec le doigt.

Gratin de pâtes brocolis et parmesan (2)

2. Pendant ce temps, faites bouillir un grand volume d’eau salée et plongez-y les brocolis entiers. Comptez 7-8 minutes de cuisson à partir de la seconde ébullition. Ajoutez un peu de bicarbonate de soude à l’eau de cuisson pour fixer la chlorophylle et garder un brocoli bien vert, ou mieux trempez-le dans un saladier rempli d’eau glacée pour la version Top Chef :p

3. Préchauffez votre four à 180°. Une fois refroidis, retirez les grosses tiges et taillez les têtes.

Gratin de pâtes brocolis et parmesan (1)

4. Cuisez vos pâtes en suivant les indications mentionnées sur le paquet. Egouttez-les à l’aide d’une passoire et rincez-les à l’eau claire pour éviter qu’elles ne se collent entre elles. J’avais des farfalles en stock, mais c’est comme vous voulez : macaronis, coquillettes, pennes…

5. Versez une louche de béchamel dans le fond d’un plat à four. Recouvrez de pâtes, puis de brocolis. Nappez le tout de béchamel. Saupoudrez de fromage râpé: ici un mélange d’emmental et de parmesan fraîchement râpé pour relever un peu le plat. Et hop, au four pour 20-25 minutes.

Gratin de pâtes brocolis et parmesan (3)

Gratin de pâtes brocolis et parmesan (4)

Gratin de pâtes brocolis et parmesan (5)

6. En fin de cuisson, passez sous le grill quelques minutes pour que le fromage soit bien doré. Servez bien chaud.

Gratin de pâtes brocolis et parmesan (8)

Pour en faire un plat vraiment complet, vous pouvez ajouter du jambon de Parme ou encore du saumon fumé… Ici les enfants ont adoré (ok les miens ne sont pas difficiles ^^).

Gratin de pâtes brocolis et parmesan (7)

Bon app!

… J’oubliais! Si vous êtes motivés, la recette des farfalles maison est ici 😉

 

Purée de panais et lait de coco

Le panais c’est ce légume ancien qui est revenu à la mode il y a quelques années. De la famille des légumes racines, il se cuisine comme la carotte. Au niveau du goût, je trouve qu’il est assez proche du navet. Il vaut mieux les cuisiner rapidement après les avoir achetés, car sinon ils sont assez forts et nettement moins savoureux. J’ai choisi de le préparer en purée avec du lait de coco, le mariage me semblant plutôt heureux. J’imagine bien cette recette en accompagnement d’une viande rôtie.

purée de panais et lait de coco

Ingrédients :

  • 500g de panais
  • 10cl de lait de coco
  • une pincée de cumin
  • sel aux aromates
  • poivre
  • quelques feuilles de sauge

1. Épluchez les panais et découpez les en 2 ou 3 morceaux.

2. Faites-les cuire dans une casserole d’eau bouillante salée pendant 20 minutes.

3. Égouttez les panais et réservez l’eau de cuisson.

4. Versez le lait de coco sur les légumes. Mixez le tout à l’aide d’un plongeur. Ajoutez de l’eau de cuisson jusqu’à obtenir la consistante souhaitée pour votre purée : plus ou moins lisse.

5. Assaisonnez avec le sel aux herbes, le poivre et la pincée de cumin.

6. Avant de servir ajoutez des herbes fraîches. J’ai choisi la sauge de mon jardin.

La purée de panais se déguste bien chaude.

Bon appétit 🙂

Ravioles de radis noir à la crème de sardines

Vous êtes en plein dans les préparatifs du réveillon? Moi aussi! Alors pas de temps à perdre. Voici une recette d’entrée hivernale, rapide à préparer, avec un légume dont on ne sait pas toujours quoi faire : le radis noir. J’ai choisi de le servir en ravioles crues avec une crème de sardines citronnée. Vous pouvez préparer ce plat quelques heures à l’avance et le stocker au frais en attendant le service.

Ravioles de radis noir, crème de sardines

Ingrédients :
– 1 boîte de sardines à l’huile, égouttées
– 1 radis noir
– 1 échalote
– 2 cuillères à soupe de mayonnaise
– jus d’un demi citron
– ciboulette fraîche
– poivre noir du moulin

1. Lavez et ciselez finement la ciboulette.

2. Épluchez et hachez l’échalote.

3. Égouttez les sardines puis disposez-les dans un bol avec la mayonnaise et le jus de citron. Écrasez la préparation à l’aide d’une fourchette jusqu’à obtenir un mélange onctueux et homogène. Pour la mayonnaise maison, c’est par ici (voir étape 3).

4. Ajoutez l’échalote et la ciboulette. Poivrez légèrement. Mélangez à nouveau et rectifiez l’assaisonnement.

5. Puis lavez le radis et détaillez-le en fines rondelles de 2 à 3 mm d’épaisseur à l’aide d’une mandoline.

6. Disposez au centre d’une rondelle de radis noir l’équivalent d’une càs de crème de sardines et recouvrez-la d’une seconde rondelle.

7. Renouvelez l’opération jusqu’à épuisement des ingrédients.

8. Avant de servir, saupoudrez les ravioles d’herbes fraîches ciselées (ciboulette, aneth, menthe…).

 

Bonne dégustation!