Gâteau aux patates douces, chocolat et caséine

Je sais que la photo de ce gâteau ne vous a pas laissé complètement indifférents sur les réseaux sociaux. Et pour cause ! Ce gâteau n’est pas juste génialissime en terme de macros, il est délicieux aussi. Je crois que c’est désormais mon gâteau au chocolat préféré… Ou alors peut être que c’est parce que je ne mange pas assez souvent de bon gâteau au chocolat ? :p

dav

J’ai mis beaucoup de temps à finalement rédiger cet article, car vous le verrez (ou pas), il y a beaucoup à dire à son sujet ; surtout si comme moi, vous vous intéressez beaucoup à la nutrition et à ce que vous mettez dans votre assiette.

On en consomme tous les soirs avant d’aller dormir si on s’est entraîné dans la journée, c’est-à-dire environ 5 fois par semaine. AU début, je boudais les jours de repos, à l’idée de ne pas avoir ma collation préférée lol. Depuis, on a travaillé sur un autre snack pour ces jours-là, et je vous la partagerai dès que tout sera au point 😀

On obtient un ratio 1/1/1 au niveau des macros. Il suffit ensuite d’ajuster en ajoutant ce qui peut éventuellement manquer. Dans mon cas, j’ajoute un peu de beurre de cacahuètes s’il me faut des lipides supplémentaires ou de la compote si j’ai besoin de davantage de glucides. Croyez-moi, ça change la vie si on a déjà essayé d’avaler un shaker de caséine xD C’est écoeurant.

Quelques explications sur les ingrédients sélectionnés, pour des raisons nutritionnelles et gourmandes :

  • la patate douce

→ C’est une excellente source de glucides, à index glycémique plutôt bas, riche en vitamines, en fibres, avec un excellent pouvoir de satiété. Je n’achète que des patates douces oranges parce que ce sont les seules que je trouve en bio d’origine Française. L’inconvénient en pâtisserie, c’est qu’elles sont gorgées d’eau. Pour réaliser le gâteau patates classique, je dois donc ajouter de la farine, ce qui m’amène au point suivant.

  • les protéines totales (80% de caséine et 20% de whey) de chez Nutrimuscle

→ Ces protéines ont été utilisées comme substitut à la farine de la recette originale. Cette recette propose donc une façon de consommer de la caséine, juste avant le jeûne nocturne, pour éviter le catabolisme et améliorer la récupération musculaire. Il s’agit d’une protéine à assimilation lente, par rapport à la whey par exemple qui convient mieux en période intra ou post-workout.

  • du chocolat à 85%

→ Pour compléter l’apport en lipides d’un point de vue nutritionnel et parce que le mariage patate douce-chocolat est délicieux  😀

  • des noix de pécan

→ Également pour augmenter l’apport en lipides en ajoutant un peu de croquant et rappeler un brownie

  • du miel

→ Pour éviter le sucre raffiné.

  • de l’huile de coco et du beurre

→ Simple compromis entre mon mari et moi. L’huile de coco choisie pour ses différentes vertus et le beurre parce qu’en pâtisserie, c’est quand même l’idéal. Je trouve que l’emploi de l’huile de coco exclusif en pâtisserie n’est pas idéal, parce qu’il tranche à la cuisson. En tous cas, chez moi, c’est ce qui se produit.

  • œufs

→ Pour lier l’ensemble des éléments et obtenir un gâteau moelleux, équilibrer l’apport protéines/lipides.

Si vous avez tout lu jusque-là, je ne peux que vous féliciter :p Voici donc la recette du gâteau protéiné de mes rêves!

Ingrédients :

  • 550g de patates douces cuites
  • 120g de chocolat noir à 85% de cacao
  • 150g de protéines totales (80% caséine + 20% whey)
  • 45g de noix de pécan
  • 30g de miel
  • 30g d’huile de coco vierge
  • 20g de beurre
  • 2 œufs

Épluchez et coupez les patates douces en gros dés, puis faites-les cuire à la vapeur jusqu’à ce qu’elles soient tendres.

dav

Préchauffez le four à 180 degrés.

Faites fondre le chocolat au bain marie avec le beurre et l’huile.

mde

Lorsque les patates sont cuites, versez dans un saladier ou dans le bol du robot équipé du batteur plat. Ajoutez les œufs, les protéines, les noix de Pécan grossièrement concassées, le miel. Mélangez.

Versez le mélange de chocolat fondu dans le reste de la pâte et mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène. On obtient une pâte solide, épaisse. OK sur la photo, on dirait de la glace au chocolat…

dav

Graissez votre moule avec un peu de beurre pour faciliter le démoulage. Puis étalez la pâte à gâteau avec l’aide d’une maryse ou d’une spatule coudée si vous êtes bien équipé :p

dav

Lorsque vous l’avez bien égalisée, quadrillez la surface à l’aide d’une fourchette.

dav

Cela va empêcher la formation d’une pellicule au-dessus du gâteau, qui serait en sur-cuisson par rapport au reste.

dav

Enfournez pour 25 minutes environ. Le dessus doit être légèrement croustillant. J’ai envie de dire « doré » mais bon ça ne serait pas pertinent >.<  On doit donc voir une légère croûte.

Oups, je n’ai qu’une photo finish du gâteau en duo avec un gâteau aux patates classique (au quadrillage oublié) avec un supplément en pépites de chocolat pour mes enfants.

gc3a2teau-patates-casc3a9ine-16-e1539678149247.jpg

dav

Laissez refroidir avant de stocker au frais si vous ne le mangez pas immédiatement. Ici je le garde au frigo et le soir, je pèse les parts dont on a besoin à l’heure du dîner et je les laisse revenir à température ambiante. Juste avant de les manger, je les réchauffe un peu au four (une dizaine de minutes  à 80 degrés). Si vous avez un micro-ondes, c’est le moment de s’en servir 😉 Vous allez ainsi retrouver le moelleux du gâteau, comme s’il venait d’être cuit.

dav

Ah oui, et on se muscle comme ça? :p La réponse est NON. Si c’était si simple, ça se saurait 🙂 Mais cela permet de conserver les bénéfices de son entraînement. On l’a assez répété… « Abs are made in the kitchen! »

Tous vos retours sur ce gâteau sont les bienvenus! La version imprimable est disponible en cliquant ici.

Avec ça, vous serez pressés d’aller vous coucher 😉 et le sommeil est un autre élément majeur de votre forme physique…

Bonne dégustation!

Publicités

Crêpes protéinées

Cette recette de crêpes, je vous la conseille surtout si vous avez besoin d’un apport important en protéines. Nous l’avons mise au point mon mari et moi pour répondre aux besoins du programme de prise de masse que nous suivons tous les deux en ce moment. Nous avons réalisé plusieurs ajustements pour obtenir un résultat qui ne soit pas désagréable à manger, pratique à préparer à l’avance et conforme aux macros dont nous avons besoin. Pour des crêpes moelleuses plus traditionnelles, je vous invite à regarder par ici.

Crêpes protéinées (9).jpg

Maintenant, si vous poursuivez votre lecture, c’est que vous êtes probablement un(e) sportif(ve) qui voudrait assurer son apport en protéines. Alors j’ai ce qu’il vous faut 🙂 N’hésitez pas à consulter la version imprimable en bas de page pour connaître la composition nutritionnelle exacte.

J’utilise les produits de la marque Nutrimuscle. Ils proposent des complémentaires alimentaires de grande qualité (bio ou pas), avec une totale transparence sur la provenance des matières utilisées. Je n’ai jamais été déçue jusqu’à présent. (Contenu non sponsorisé)

Ingrédients :

  • 80 g d’isolat de whey
  • 80 g de flocons d’avoine mixés
  • 100g de blancs d’œufs en poudre
  • 1 œuf
  • 300ml de lait d’amande sans sucre ajouté
  • 100ml d’eau
  • 17g d’huile de coco

Faites tiédir l’eau et le lait dans une casserole. J’utilise de l’eau de source pour réaliser cette préparation car les blancs d’œufs en poudre que j’achète contiennent des bactéries Bacillus, qui ne survivent pas au contact du chlore contenu dans l’eau du robinet.

Dans un saladier, mélangez les différentes poudres : avoine, blancs d’œufs et isolat de whey. Plus l’avoine est mixé finement, plus vos crêpes seront moelleuses. C’est mon mari qui s’y colle et me prépare la farine d’avoine à l’avance ❤

dav

Ajoutez l’œuf, l’huile de coco et versez le mélange petit à petit en mélangeant sans arrêt pour empêcher la formation de grumeaux. Fouettez jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Laissez reposer la pâte pendant une demie-heure environ avant de passer à la cuisson.

Sur un bilig ou dans une poêle chaude (mais pas trop), graissez avec un peu de beurre à l’aide d’une feuille d’essuie-tout. Versez une petite louche de pâte et étalez la finement. Retournez rapidement, dès que la crêpe est suffisamment cuite pour le faire. A nouveau, laissez cuire quelques secondes sur l’autre face. C’est très rapide. Si on fait trop durer la cuisson, les crêpes deviennent vite cassantes. Mélangez un peu la pâte entre deux crêpes pour qu’elle reste bien homogène.

dav

Réservez les crêpes cuites sur une assiette recouverte d’un torchon, pour les mêmes raisons que celles évoquées précédemment. On garde ainsi le moelleux et elles ne se dessèchent pas à l’air libre.

Lorsqu’elles sont toutes cuites, laissez-les refroidir sous le torchon. Ensuite vous pouvez les couvrir de film alimentaire, comme moi, et les stocker au frais plusieurs jours. Le matin, je sors ce dont j’ai besoin selon le programme de la journée. Vous pouvez les garnir de ce que vous voulez, mais je pense que c’est plus simple de les rouler plutôt que de les plier. A la maison, on les mange avec des couverts :p Visuellement, je trouve ça plus sympa de voir mon assiette remplie…d’une crêpe lol. J’y mets de la confiture si c’est un jour d’entraînement où j’ai besoin de beaucoup de glucides, ou de la compote si c’est un rest day. J’ajoute aussi des amandes pour l’apport en lipides. Vous pouvez y mettre des fruits, du beurre de cacahuètes, du miel…bref ce que vous voulez.

Je donne beaucoup de conseils pour que vous puissiez obtenir le meilleur résultat possible, mais c’est en réalité très simple. Je veux juste mettre toutes les chances de votre côté pour être satisfait dès la première réalisation.

dav

Bref ça fait 2 mois qu’on en mange tous les matins et on ne s’en est toujours pas lassé, ce qui est plutôt bon signe 🙂 Je pense même prolonger au-delà de mon programme.

C’est tout pour aujourd’hui. Je vous laisse jeter un œil à la version imprimable par ici.

Bonne dégustation 😀